Citation

Sur l’écran noir de mes nuits blanches, moi je me fais du cinéma, sans pognon et sans caméras. Bardot peut partir en vacances, ma vedette c’est toujours toi

Claude Nougaro, extrait de la chanson “Cinema” (1962)

Citation

Le rapport à l’enfance est quelque chose de bouleversant chez un artiste. Ce métier n’est qu’une reproduction de ce que l’on fait dans la cour de récré, mais ce n’est ni vain ni superficiel. C’est un besoin archaïque et vital de croire et de faire croire.

Pierre Niney, comédien et acteur

De-la-culture #7

De-la-culture #7

Elle, c’est Laurence Rasti. Photographe.
Suissesse d’origine iranienne, elle a la chance de disposer d’une double culture, riche et diamétralement différente.

Son truc c’est de comprendre la puissances des genres au travers des codes et coutumes définis par nos sociétés. Des choses les plus simples aux plus trash ; l’incompréhension, le rejet, l’intolérance.

Et c’est justement tout le propos de son expo du moment, au Centre Quatre à Paris, dans le cadre du “Festival Circulation”.

Avec une sensibilité toute particulière elle aborde une problématique de taille en Iran : l’homosexualité. Ou plutôt, le refus de voir exister cette homosexualité en vertu des lois appliquées dans ce pays. Laurence Rasti nous prouve par l’image comment ces homosexuel(le)s parviennent à exister sans pour autant se montrer.

Alors que l’homosexualité est passible de la peine de mort en Iran, elle redonne un visage a tous ceux qui ont fui leur pays, par peur, et aussi dans l’espoir de vivre libre ailleurs.

J’ai personnellement été autant bouleversée que séduite par son travail, que je trouve remarquablement bien réalisé, touchant dans son esthétique, et inquiétant dans son propos.

Je vous recommande chaudement d’aller faire un tour par le Cent Quatre dans les jours prochains. D’autres jeunes talents de la photographie y exposent également et ce n’est que pur régal !

“Il n’y a pas d’homosexuels en Iran”
au Centre Quatre, 106 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris. Entrée libre.

Citation

On fait un rien de tout et de tout,
Quelque-chose d’inutile,
Fiez-vous à vos doutes et le goût de la vie, Devient volatile du tout au tout

Extrait du morceau “La Porte Bonheur”, album Au Pays d’Alice, Oxmo Puccino et Ibrahim Maalouf

De-la-culture #?

equipe:

Cette semaine, nous avons eu la chance d’interviewer Jean, graphiste, passionné de musique et co-auteur d’Écoute Prolongée, un blog musical fantastique qui propose des morceaux de différents genres et origines. Il a gentiment accepté de répondre à nos questions et de nous présenter « la brigade du kiff ». 🙂

Tumblr  Pouvez-vous vousprésenter rapidement à nos lecteurs ?

Jean – Rapidement oui, je peux le faire. Je suis Jean, un des mecs derrière
Écoute Prolongée. Dans la vie, je m’amuse à faire un peu de graphisme et j’écoute
de la musique tous les jours. Pour les détails, j’ai 23 ans, je suis assez
grand et j’ai un petit faible pour le saumon.

T  Parlez-nous de votre blog ? Quelle est la démarche intellectuelle
derrière celui-ci ?

J –

Écoute Prolongée, c’est l’histoire d’un Tumblr lancé en 2011 parce que
des potes me demandaient de leur envoyer des sons sur Facebook. Quand tu as le
deux tiers de tes amis qui le demandent, ça va encore, tu peux gérer. Mais là,
ça commençait à faire beaucoup de monde. Du coup, j’ai fait un Tumblr sur
lequel ils pourraient tous aller faire un tour de temps en temps pour choper du
son. Bon après, pour la petite histoire, aucun de mes potes n’a été sur le
site, et même la fille que je draguais à l’époque n’y a jamais vraiment prêté
attention… En revanche, il a connu un petit succès sur Tumblr et sur Twitter. Ça
m’a motivé à continuer. Puis, j’ai filé les accès du blog à Maxime (qui ne
publie plus trop en ce moment à mon grand regret, car j’aime bien ses
sélections). Je lui ai proposé de publier un peu de son de temps en temps ce
qu’il fit parfaitement bien ! Du coup on est resté à deux, mais au final on a
vu passer pas mal de monde dans l’équipe. La démarche intellectuelle, elle
s’est plus ou moins dessinée toute seule. Parce qu’en fait,
des blogs qui te proposent les tubes hype
du moment, le must-have de la techno, ou la playlist un peu « branchouille » pour faire la fête, il y en a déjà un
paquet. Pour notre part, ce qu’on voulait faire, c’était justement de ne pas avoir de fil
rouge musical. Publier de tout : du jazz, de la soul, de la techno, du rock, de
l’opéra japonais, et puis agrémenter le tout d’une petite phrase, d’une punchline, inspirée ou non sur le
moment. La punchline, au début,
c’était pour ne pas que les billets soient trop vides, pour les différencier un
peu les uns des autres. Puis, c’est devenu notre marque de fabrique. Du coup,
je ne sais pas si on peut vraiment appeler ça une démarche intellectuelle, mais en tout cas, c’est ce qu’on essaie
de respecter depuis le début. Je ne sais pas non plus si c’est comme ça que les
gens le ressentent.

T  Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi
Tumblr ?

J –

Pourquoi Tumblr ? J’aime bien le service en fait : c’est simple,
propre, intuitif, bien foutu. Il y a déjà une bonne grosse communauté de personnes
qui s’intéressent à l’art, la mode, la musique, la littérature. Bref, l’endroit
rêvé pour publier de la musique au quotidien… Un site que j’ai fait en moins
d’un après-midi, et qui dure depuis 4 ans. 🙂 Aujourd’hui, on a un site
sur lequel on met plus en avant le label
(Écoute Prolongée Records), les vidéos, et un peu de contenu écrit. Et à côté de
ça, on garde le Tumblr. C’est notre petit truc en plus qui fait la différence,
sur lequel tout est simple ; on publie un morceau et on balance une petite punchline. Ça nous prend deux minutes,
et c’est toujours aussi agréable de voir que les gens écoutent, et que certains
se font même découvrir grâce à nous !

T

Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

J –

Bon,
en revanche, je ne suis pas un super assidu en abonnement, je suis abonné à peu
de blogs. Il y a jbg-photo que j’aime bien. J’ai toujours adoré son œil, son
grain, et je trouve que sur son Tumblr, il met bien en avant son taff, c’est propre, simple, et ça donne
envie de cliquer. Il y a aussi nico-icecream, un pote graphiste qui a revu notre logo
l’an dernier. Son blog n’est pas super représentatif de ce qu’il fait, il faut aussi
aller faire un tour sur son portfolio qui est plus souvent mis à jour ! Et
puis, bien entendu, letournedisque. D’une part, parce qu’on se retrouve beaucoup
dans leur goûts et d’autre part, parce que ce sont des mecs cools. On a eu l’occasion d’avoir
un petit partenariat avec eux pour un projet l’an dernier et c’est toujours un
plaisir de bosser avec des gars comme ça. Vraiment, un jour, j’aimerais bien
proposer un truc avec eux. 😉

T – Merci, Jean ! Bonne chance pour la suite.

Images : Écoute Prolongée

😃