31838

Envies modesques

Ce qui est cool quand on est enceinte, c’est que l’on fait un ENOOOORME tri dans son dressing. Bah oui, rapport que l’on ne va pas tout mettre sous boite ou compactor, non, on sélectionne, on donne, on jette aussi. Bref, on fait de la place ! (je vous rassure, il y a d’autres moyens de faire du tri dans son armoire que d’attendre un bébé … heureusement)

Ce qui est doublement cool après la grossesse, c’est que comme-on-a-super-bien-fait-le-tri-il-y-a-six-mois, et bien on a plein de place dans son armoire maintenant … et en plus, comme on a retrouvé sa ligne d’avant bébé (dans mon cas), on peut recommencer à lorgner sur les jolies choses qui se préparent dans les collections de printemps été 2016. (#3615 youpi !)

Et comme on ne se refait pas, je suis allée voir « direct » sur le site de Comptoir des Cotonniers ce qui se tramait un peu côté modesque (oui ce mot n’existe pas)(et alors ??!).

Fruit de ma récolte webesque (non, celui-là non plus il existe pas !) et de mes coups de cœurs :

29461   29503

29615   31471

31838   31884

29834   29961

31180   32019

Beaucoup de rose tendre, de douceur, du chapeau, du jean, du bleu qui pète, de l’imprimé, en somme quasiment tout ce que j’aime … manque plus qu’une fringue à pois pour que le tableau soit complet tiens !

Et vous, vous avez repéré de belles choses ?

YLS190_sa000_sr8

l’objet du désir : la montre (un peu) bling bling

Non je n’ai pas cédé à retardement à cette mode de « la-grosse-montre-super-lourde-et-super-clinquante-qui-masque-ton-poignet » que tout le monde – ou presque – a pu arborer fièrement ces derniers temps.

Au contraire, j’ai toujours été prise d’un petit sourire narquois en voyant toutes ces nanas qui peinaient à supporter le poids de ladite montre lorsqu’elle devait utiliser leurs poignets. Gna-gna-gna-gna (NB : rire sadique de sorcière comme dans les dessins animés). Et que dire de celles qui m’ont quasiment fait hurler de rire lorsque leurs super-méga-monstrueuses montres se prenait dans leurs cheveux ou leurs fringues … leur valant des crises de nerfs absurdes dignes d’un oscar pour le meilleur rôle dans la catégorie « Hystérique caractérielle burlesque ».

Bref, la montre quasiment aussi grande que ta main c’est NON MERCI MADAME !

Pour autant, j’avoue que j’aime assez les montres qui brillent un peu, je veux dire, celles qui sont discrètes mais élégantes, celles que l’on repère à ton poignet en se murmurant « Tiens, elle est jolie sa montre », celles qui sont couleur dorée, ou rose dorée, voir même argentée. Celles que l’on remarque par leur beauté et non pas par leur poids ou leur volumes.

Imaginez donc un peu le coup d’électricité que j’ai reçu au cœur lorsque s’est affiché dans ma boite mail ce matin un courriel indiquant « Nouvelle collection Printemps Été 2016 Swatch « Metallix » »

Oulalalala …

GE244_sa000_sr8 SFE104G_sa000_sr8

SFE105_sa000_sr8 SFG106_sa000_sr8

SUOK120_sa000_sr8 SUOP107_sa000_sr8

YGS130C_sa000_sr8 YLG130_sa000_sr8

YLS190_sa000_sr8 YSS298G_sa000_sr8

 

Ces mignonnes me font grandement de l’œil depuis que je les ai vues (oui oui, ici on est à fond « cœurs dans les yeux », « cœur qui palpite », tout ça tout ça).

Mentions spéciales pour les montres n3 et n10 qui sont en photos .. je crois bien les aimer d’amour (et pourtant je suis ultra chiante en matière de montre croyez-moi !). Enfin bon, tout ça pour vous dire que Swatch a encore fait fort pour cette nouvelle collection estivale et nous propose donc des montres à l’humeur « métalliques » mais pas bling bling.

Suis fan. Tout simplement.

 

Crédit photos : Swatch – Cet article n’est pas sponsorisé

cosmetiques_toxiques1

Ces produits qui nous mettent en danger ..

Salut la compagnie,

Je n’avais pas vraiment prévu de faire cet article mais lorsque j’ai vu la nouvelle sur les réseaux sociaux, il m’était simplement impossible de ne pas vous en parler, ne serait-ce que pour vous mettre en garde, vous et vos proches.

Cela fait pas mal de temps que j’essaie d’être vigilante dans mes modes de consommation : que se soit pour la bouffe ou pour les cosmétiques, j’ai décidé de veiller attentivement à tout ce qui touche à mon corps ; privilégier les produits frais pour se sentir mieux de l’intérieur mais pas que, faire aussi attention aux compositions des produits d’hygiène que l’on utilise à la maison, et ça passe autant par le gel douche utilisé quotidiennement que par le produit lavant pour les sols. (D’ailleurs si cela vous intéresse, vous pouvez retrouver les articles en question ici, ici et ici). Sans tomber dans une analyse névrotique des étiquettes de composants biochimiques, j’essaie de faire gaffe et de fuir le plus possible les molécules toxiques ou allergènes dangereux et connus.

cosmetic-ingredients-to-avoid-300x250

Or donc ce matin, je vois que le magazine UFC Que choisir vient de publier une liste de 185 produits cosmétiques dont les composants et substances sont très préoccupants en raison de molécules toxiques ou encore d’allergènes contenus à l’intérieur. Comme à l’accoutumée, UFC Que choisir a bien fait les choses et ne s’est pas contenté de faire analyser quelques produits d’une catégorie cosmétiques, non, ils ont passé au peigne fin du dentifrice, du gel de rasage, des lingettes pour bébé, des crèmes, de maquillage, etc .. On ne parle donc pas d’échantillonage à ce stade mais bien d’un test grandeur nature.

Concernant le résultat des analyses, voici un extrait de ce qui est dit sur leur site :

« Pour les allergènes on dénombre 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT) un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau. S’agissant des perturbateurs endocriniens, pas moins de 101 produits en recèlent, dont 44 sous la forme d’ethylhexyl-methoxycinnamate, un filtre UV perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien. »

Flippant n’est ce pas ? Perso j’ai regardé très attentivement cette liste et suis rassurée de voir qu’il n’y a qu’un seul produit que j’utilise à l’intérieur. Évidement, je vais remédier rapidement à ce problème en changeant vite-fait-bien-fait de marque et en redoublant de vigilance.

cosmetiques_toxiques1

Je vous mets à disposition cette fameuse liste pour que vous puissiez vous aussi vous assurer que votre salle de bain ou votre trousse à maquillage ne dissimulent pas d’ennemis dangereux, tel un sniper silencieux qui agit dans l’ombre : Liste des produits

Autre astuce qui pourrait bien vous servir également, le pense-bête des substances qui sont indésirables et celles qui sont à éviter à tous prix

Les substances indésirables

Substances à éviter

Une fois de plus j’ai envie de remercier le magazine UFC Que Choisir, pour qui protéger les intérêts et la santé des consommateurs reste une priorité. Comme les industriels ont a priori décidé de faire la sourde oreille aux nombreux appels des dermatologues et scientifiques du monde de la cosmétique, il n’y a pas d’autres solutions pour les faire bouger que de publier ce genre de liste, en espérant que les consommateurs deviennent des « veilleurs de marché » et donc plus acteurs qu’acheteurs.

Prenez soin de vous !

 

Source : UFC Que Choisir

escarpins

Blue Navy

On poursuit la découverte des nouvelles collections de chez Monoprix {comment ça je suis complètement fan de cette enseigne?!!}

Il semblerait bien que la tendance soit au bleu, plus exactement au Blue Navy pour cette collection d’avant printemps. Des vêtements adultes aux accessoires, en passant par l’habillement pour bébé, tout ou presque ce soit d’être bleu marin, bleu foncé, bleu profond, bref bleu, bleu, bleu !

Personnellement cela me va très bien dans la mesure où j’affectionne particulièrement cette couleur que je trouve à la fois élégante et passe partout. Ma seule frustration reste encore que pour le moment je ne peux toujours pas céder à la tentation et ajouter certaines de ces pièces à mon dressing, babybump oblige {et sinon, quand est-ce que Monop va faire des fringues de grossesse les gars ?}

Sans plus attendre quelques photos qui sont un faible échantillons des beautés qui se trouvent en ce moment en magasin :

Nouvelle collection Monop

rayonnage

chemisier

combinaison

Jupe

pull merinos

Coté accessoires :

escarpins

Foulards

foulars et sac

low boots

Low boots plates(Gniiiiii … j’adore ces boots !!!)

Détails low boots plates

chapeau

Et du côté des petits bouts :

rayonnage bébé

pull marin bébé(pardon mais cette petite marinière en laine n’est elle pas trop choupi ?? Ahstag complètement gaga)

Gilet bébé

ensemble en laine bébé

détail ensemble en laine

barboteuse bébé

pull ours bébé

Pyjama bébé

Pas mal cet esprit blue navy non ?

 

dressing

La mode quand tu es enceinte (#citations et états d’âme)

Ce matin je regardais l’émission « Les Maternelles » sur France 5 {il faudra d’ailleurs que je vous parle de mes nouvelles addictions aux chaines tv depuis que je suis enceinte .. attention ashtag culture pendant la grossesse quoi !}

Mounia – une chroniqueuse de l’émission – m’a bien fait marrer en soulevant un point que j’ai également pu constater à titre personnel concernant la mode lorsque tu es enceinte, elle a dit la chose suivante :

« Dans la vie de tous les jours, quand t’es pas enceinte, tu as le choix entre plein de looks différents : rock, glamour, vintage, etc … mais quand tu es enceinte, tu n’as qu’un seul look au choix : le look femme enceinte … et moi qui bosse dans la mode ça me fait bien flipper ! »

Autre citation de choix :

« Quand je vais regarder les magazines et la télé, je vais voir que plein de stars sont super lookées alors que moi j’alterne entre mes 2 uniques pantalons de grossesse et la chemise de mon mec ! »

Alors, oui Mounia tu as bien raison, être un minimum lookée/sappée/swagguée est un réel exercice de style durant sa grossesse, sans compter sur le budget colossal à débourser dans la mesure où BIZARREMENT tous les vêtements estampillés « grossesse » affichent un tarif majoré d’environ 20% comparativement aux fringues « normales ».

dressing grossesse

Bien évidemment, H&M Mama et toutes autres grandes enseignes de distribution telles que Kiabi deviennent tes amis si tu veux pouvoir entrer dans un pantalon ou fermer une chemise sans débourser 1 000€ pour autant, n’oublions pas non plus notre ami Ebay ou Le bon Coin qui sont des mines d’or pour acquérir de nouvelles pièces pas chères et finalement peu portées par les propriétaires précédentes… mais bon, au final, ton dressing a considérablement réduit de taille à mesure que ton ventre, lui, en prend au contraire.

Ne parlons pas de la galère des chaussures … aaaaah l’épisode du « tiens je mettrais bien des bottes avec cette robe« , sauf que dans la vraie vie, tu ne parviendras à enfiler ces bottes qu’au bout de 15 minutes, après maintes contentions plus ou moins douloureuses. Et tout ça pour finalement te rendre compte au bout de 20 minutes qu’avec tes jambes et tes chevilles qui enflent, et bien tes bottes tu ne vas pas les supporter bien longtemps ! Personnellement j’ai trouvé quelques solutions : les low boots sans lacets et sans fermeture éclair, les moonboots quand il fait froid et les slippers. Dans tous les cas, le côté pratique a pris le pas depuis bien longtemps sur l’esthétisme, laissant ainsi au placard bon nombre de jolies paires de chaussures que j’affectionne tant.

Pour autant je pense que les mots « mode » et « grossesse » ne sont pas incompatibles, mais il faut soit être suffisamment bien lotie côté porte monnaie pour se faire plaisir durant 9 mois, ou suffisamment rusée pour dénicher les bons plans et autres ventes privées sur le net.

Bref, on ne se démoralise pas et on fait avec ce que l’on a, car n’oublions pas : la mode c’est avant tout un comportement, un état d’esprit. Yves Saint Laurent le disait d’ailleurs très bien :

 » Avec les années, j’ai appris que l’important dans une robe est la femme qui la porte »

beautistas-johnny-depp-sauvage-dior-spot-e1441187725745-760x421

Sauvage

Dans la vie je ne suis pas vraiment une nana « fan de ».

Même si j’apprécie et admire pas mal d’artistes, je ne suis pas une ravagée de la cabosse et ne me transforme pas en ado blindée d’hormones et sous acide lorsque je vois une « star ». Je ne suis pas une sauvage. Ni indifférente ni omnubilée, je remarque la personnalité, lui fait un sourire tout au plus si celle-ci a vu que je l’avais vu, et puis je passe mon chemin. Peut-être est-ce une question de respect, je ne sais pas, je n’ai pas envie d’importuner les gens, je me dis qu’ils doivent supporter cela tout le temps alors qu’ils ne souhaitent certainement QUE vivre et faire leurs trucs normalement.

Du coup, je ne raffole pas spécialement des magazines people ou publicités sur telle ou telle personne.. jusqu’à ce que je vois cette pub pour le dernier parfum de chez Dior « Sauvage ». Bon. Habituellement mes yeux voient défiler les publicités sans que je n’y prête vraiment attention {à l’exception près des pubs pour bébé qui me rendent ultra attentive … mais c’est un autre débat},  sorte de passage visuel furtif, je vois le truc, je passe à autre chose, fin de l’histoire. Et puis je suis tombée sur cette publicité avec Johnny Depp et je me suis étonnée à trouver que l’homme avait des atouts esthétiques auxquels j’étais sensible.

Dior-Sauvage-–-The-new-fragrance

Folie pure me direz-vous ! Comment pourrais-je le trouver beau ou plein de sex appeal maintenant (le bougre affiche une cinquantaine d’années) alors que je le trouvais moche comme un poux dans 21 Jump Street ou encore dans Pirate des caraïbes {même si le crayon khôl noir aux yeux lui va très bien}. Et bien aussi étrange que cela puisse paraître, j’aime ce que cet homme dégage dans cette publicité, je trouve d’ailleurs qu’elle le sert très bien, de la mise en beauté, ultra masculine et « hormonale », au paysage désertique reflétant la sécheresse et la pauvreté végétale des lieux, en passant par le stylisme, sobre, efficace, sombre et élégant. Pour une fois je trouve que le nom d’un parfum va à merveille avec la vidéo publicitaire créée.

sauvage-depp    

Alors NON je ne suis pas devenue fan de Johnny Depp mais je lui trouve vraiment beaucoup de charme dans ce clip publicitaire de quelques secondes. C’était mon partage de la journée, rien de tonitruant {je sais, c’est décevant .. vous vous attendiez tellement à ce que je hurle son nom ou le fasse apparaitre en lettres d’or parées de flammes ici .. quenéni.. sorry}

Belle journée

 

**Edit : Après être passée en parfumerie, je peux d’ailleurs vous indiquer que ce parfum pour homme sent vraiment très bon et reflète bien le nom qu’il porte

     

logo AVRIL

La beauté en « avril »

Bien que le cœur ne soit pas encore à la fête et qu’écrire ne soit pas tout à fait la première des choses à laquelle je pense, je me dis néanmoins que pour retrouver la plume, il faut débuter un moment ou un autre. Je décide donc de vous écrire sur un sujet plutôt léger aujourd’hui, léger mais qui en intéressera certainement plus d’une je pense !

Parlons beauté, parlons le naturel, parlons le bio.

La slow cosmétique c’est mon dada, vous le savez. Donc quand je découvre une marque que je ne connaissais pas et que celle-ci me séduit en quelques jours à peine, je pense immédiatement à vous et me dis qu’il faut à tout prix que je partage la belle affaire ! Aujourd’hui je vais donc vous parler de Avril Beauté 

Marque française née en 2012, Avril Beauté c’est avant tout des produits de soin et de cosmétiques bio. Résolument éthique et respectant un cahier des charges strict dans la composition de ses produits, la marque prône des valeurs fortes telles que l’écologie, la qualité, les prix raisonnables et le service client soigné apporté à ses client(e)s.

Avril type 2

Lorsque l’on parle de cosmétiques bio, souvent le porte monnaie tire un peu la tronche, à base de plusieurs dizaines d’euros dès que l’on tape dans un tonique ou un démaquillant « propre » dans sa compo. Première bonne surprise donc lorsque je jette un œil aux tarifs pratiqués par Avril ; à moins de 10€ le produit, on se dit déjà que cela est une bonne nouvelle.

Avril type 1

En cherchant de plus amples informations à propos de cette marque, je découvre ensuite qu’au moins 95% des ingrédients qui constituent leurs produits sont d’origine naturelle {c’est bon ça !}, et surtout qu’ils sont labellisés « Ecocert » par un organisme indépendant, preuve, s’il en est une, de la transparence et de la bonne foi de la marque quant à ses choix. On rappellera que le label Ecocert est un gage de qualité des produits bio. Une nouvelle fois, je me dis que Avril est décidément une jolie trouvaille..

Mais vous le savez, je ne vous parle jamais d’une marque ou d’un produit sans l’avoir testé au préalable. Cela tombe bien puisque depuis quelques semaines je teste un contour des yeux de chez eux. A base d’huile de karité bio, la petite bête ne vous promettra pas monts et merveilles, si ce n’est de lisser et d’entretenir naturellement la peau de cette zone du visage si fragile au aléas climatiques et aux rires aussi (pattes d’oie vous dîtes ?). Et bien je dois avouer que je suis très satisfaite de ce soin : non seulement il lisse parfaitement le contour des yeux, mais, cherry on the cake, il fait quasiment disparaître mes cernes ! Autant vous dire que celui-là, je l’ai définitivement adopté. Appliqué chaque soir par petit tapotement, il pénètre rapidement la peau sans laisser de film gras. Côté odeur rien d’entêtant puisqu’il n’y a pas de parfum de synthèse et c’est une excellente chose. Le coup de grâce est donné avec son prix tout mini qui ferait rougir les grandes marques de luxe affichant des sommes astronomiques pour bien moins d’effets .. bref, JE L’ADORE ce soin contour des yeux.

contour des yeux

Enfin, avant de conclure cet article, il me restait aussi à vous parler du côté éthique et engagé de la marque. Avril ne pratique pas de tests sur les animaux puisque c’est interdit par la loi et surtout parce que c’est contre leurs principes. Avril ne développe pas non plus de packaging pour ses produits, considérant que la pollution sur Terre est déjà bien assez problématique comme cela pour en rajouter. Et enfin, Avril ne consacre pas non plus de budget faramineux pour des campagnes de pub, préférant de loin investir dans les meilleurs produits naturels qui soient, plutôt que d’envahir nos pages de magazines dans l’espoir d’un éventuel retour sur investissement auprès de lectrices peu ou pas intéressées par le bio..

Non, rien de tout ça. A la place, Avril se contente d’être distribuée ça et là, et laisse les consommatrices responsables se refiler le bon plan « sous le manteau », non, plus sérieusement, le bouche à oreille est la meilleure des publicités pour cette très belle marque française, qui s’est forgée sur des valeurs fortes et concrètes et dont l’efficacité des produits n’est plus à prouver.

Mesdames, Mesdemoiselles, je vous invite vraiment à aller jeter un coup d’œil sur le site internet et à mettre plein de bonnes choses dans votre panier.

Belle soirée

 

IMG_5096-0

Vide dressing ✨reassort✨

Hello les chatons, 

Un post rapide pour vous dire que le vide dressing vient d’être remis à jour avec des pièces pour femmes et pour hommes aussi.

Quelques photos des nouveautés intégrées : 

   
    
    
    
    
    
    
  Évidemment il y a plein d autres choses et ce n’est qu’un faible échantillon 🙂 

Dans la semaine il y a une grosse « cargaison » de chemises pour homme qui vont également être mises en ligne.  À suivre..

Comme d’habitude, si une pièce en particulier vous intéresse depuis mon profil Ebay (chrystelle1803) mais que vous n’avez pas de compte, passez moi un e-mail à nonmercimadameblog@gmail.com

Je retourne à mon tri ! 

Bisous 

IMG_5054

Petit Bateau & JCC 

Aujourd’hui un post rapide mais dont je voulais absolument parlerpuisqu’il  s’agit d’une collaboration entre la marque Petit Bateau et le créateur Jean Charles de Castelbajac (alias JCC).

Le créateur a créé une collection capsule pour la marque française et je dois dire que plusieurs pièces m’ont franchement tapé dans l’œil ! Alors OK, il faut aimer porter des couleurs vives puisque le trio « bleu-jaune- rouge » est clairement la marque de fabrique de JCC. 

  
Lorsque l’on regarde de plus près les pièces de cette collection (qui est déjà sortie en magasin), on s’aperçoit que JCC a voulu donner un petit coup de fouet aux emblématiques de la marque telles que le ciré, la robe marinière ou encore le body pour bébé. 

 

J’ai personnellement un crush ÉNORME pour la robe marinière revisitee avec des épaulettes en cuir verni rouges ou jaunes, et je pense que si je n’avais pas été enceinte, je me la serait offerte sans hésitation ! 

 JCC raconte qu’il a conçu cette co-capsule en se remémorant ses propres souvenirs d’enfance sur les plages de bretagne. 

Il dit encore de ce vestiaire : 

« J’aime l’idée de fonction dans le vêtement et j’ai spontanément dessiné un suroît, ce chapeau des années 1920 protégeant de la brise le cou des marins. Bien sûr, vous trouverez une marinière bien campée aux épaules vernies, un nouveau ciré découpé des deux côtés pour les héroïnes en bicyclette, des bodys en coton à l’effigie de Balto, mon petit-fils. Les sweat-shirts reprennent la forme de ceux que je taillais pour Farrah Fawcett dans Drôles de dames : parfaitement gaulés, ils assurent la silhouette »

Si comme moi vous aimez les couleurs et la marque, foncez en magasins, il reste encore de jolies choses 😉


Sources : photos Petit Bateau, interview extraite du Figaro Madame 

 

Les petites nouvelles 

Bonjour à vous, porteurs de lunettes et autres chanceux de la vue ! 

Aujourd’hui je suis en joie car je vous parle de mes nouvelles chéries, alliées oculaires de choix et de choc pour aider au quotidien mes petits yeux. 

 

   
En matière de lunettes de vue, je boycotte depuis plusieurs années les montures de grandes marques ; déjà parce qu’elle se ressemblent toutes à peu de chose près et ensuite parce que leur prix exorbitant me glace le sans à chaque fois {« hinhin, donc la monture coûte 425€ .. le prix d’un beau fauteuil chez Habitat quoi..?!? »}{suis-je vraiment la seule à être choquée ?}. Pour les solaires c’est une autre histoire, soit je les ai reçues en cadeau, soit je les ai achetées en zone détaxée, forcément le prix est bien moins élevé et m’évite ainsi la crise cardiaque 😉

  
Mais là n’est pas le débat. Ce qui vous intéresse certainement c’est de savoir que j’ai payé mes beautés moins de 50€ !! 

Et ca, c’est grâce à L’Usine à Lunettes by Polette Chouette site internet qui propose des montures et des verres de très bonne qualité à des prix défiants toute concurrence. 

  
Mais comment est-ce possible me direz-vous ? Et bien tout simplement Parce qu’un jour un gars a décidé de mettre à mal le monopole de l’optique et a décidé de créer, dessiner et faire fabriquer les lunettes dans ses propres usines. 

La clé ? Plus d’intermédiaire + délais et coûts des matériaux contrôlés = prix cassés ! 

Je n’en étais pas à mon coup d’essai puisque j’avais déjà commandé chez eux ma précédente paire de lunettes. En quelques clics l’affaire était réglée, et quelques jours plus tard je recevais mon petit colis dans la boite aux lettres. Prête à l’ouvrir avec l’impatience jubilatoire qui caractérise normalement les enfants en bas âge. 

  
Bref je suis amour pour mes Polette et même si la Minette dit que ca me fait une tete d’Harry Potter j’assume ! 

I ❤️ you Polette