Shoes + vintage = love

Parce que je suis une fille, j’aime particulièrement les chaussures.

Oui mais pas n’importe quelles chaussures, celles que je trouve belles [bah oui normal quoi ! Aucun intérêt d’acheter des pompes qui ne me plaisent pas !], patinées, vieillies, un brin usées, bref celles qui ont une âme.

Même s’il m’arrive aussi d’acheter des paires de chaussures “neuves” dans un magasin, je fois bien avouer que chiner et dégoter des shoes vintage remporte de loin ma préférence.

C’est ainsi qu’il y a plusieurs années je tombe en amour pour une magnifique paire de bottines en cuir de couleur Bordeaux, fourrées et dans un état impeccable. Des bottines avec de vrais talons en bois comme à l’ancienne et une semelle si solide que je n’en reviens toujours pas. Et puis la ligne de ces chaussures.. Nan mais la ligne quoi !

Autant vous dire que je les chouchoute depuis leur acquisition et ne comprends toujours pas quel esprit tordu à bien pu un jour décider de s’en séparer..

Et bien figurez vous que le weekend dernier, par le plus grand des hasards, dans une brocante, trouvée elle aussi par hasard, je tombe nez-à-nez avec une paire de bottes en cuir. Camel, usées, sublimes, n’attendant que moi.

Je les essaie en fermant les yeux [comme pour me donner plus de chance qu’elles m’aillent tu sais]. Les enfile. Me relève. Elles me vont comme parfaitement. Je regarde dans le petit miroir de la brocanteuse. M’aperçois qu’on ne voit rien dans ce miroir. Je commence à jubiler. demande au Barbu et à la Minette ce qu’ils en pensent. Je vois l’acquiescement dans leur regard. Je vois mon reflet dans la vitrine d’un magasin. Elles sont absolument magnifiques. Euphorie. Joie dans mon corps et dans ma tête. Je les aime. Je les veux. Je les prends.

Coût de l’opération : 35€
Temps de décision : 1 minute 30
Verdict : grande satisfaction personnelle

Ce genre de coup (rare, il faut le souligner, dans la mesure où les pointures d’antan et celles de maintenant n’ont juste rien à voir because un 38 actuel peut se transformer en bon 39-40 vintage), et bien ce genre de coups là ne se produisent que quelque fois dans une vie de chineuse. Pour ma part c’est déjà le second et j’espère que la vie m’en réserve encore bien d’autre !

Vous comprenez mieux à présent l’équation : shoes + vintage = LOVE

Forcément, j’ai passé mon dimanche soir à les nettoyer, les nourrir et les bichonner pour qu’elles soient encore plus belles que lorsqu’elles m’ont tapé dans l’œil ..

Et vous le vintage, ça vous plait ?

Wonder Vintage Market (la suite)

Wonder Vintage Market – la suite

Je vous l’avais promis, voici tous les bons plans et liens des “vrais brocs vintage” croisés hier.

– Retour de Chine : une sélection de pièces vintage chinées ici et ailleurs
www.retourdechine.fr

– Madame la broc : brocante éclectique et poétique
www.madamelabroc.com

– Retronomy : vintage selection for creative interiors
www.retronomy.com

– Mademoiselle chine : le brocante de Mademoiselle
www.mademoisellechine.fr

– Lucine Vintage : Luminaires, objets design et mobilier des années 50 et 60
www.lucinevintage.com

– Chic Bazar
www.chicbazar.fr

Bonnes trouvailles à tous !

Bois & amour

Bois & amour

Au cas ou vous ne l’auriez pas encore remarqué, je suis une fille passionnée par les meubles.

Tous les meubles en général .. plus encore lorsqu’ils sont en bois .. et ayant un faible quand ils sont un brin vintage [naaaaan, c’est pas vrai ?!?].

C’est en cherchant sur internet le fauteuil de notre wishlist que je suis tombée sur un site qui m’a envouté dès la première seconde .. Normal, ce site se nomme “Wood and Love” ! [ashtag : youpi !].

Vous imaginez ?!?
Un site qui réunit tout ce qui fait chavirer mon cœur en terme de déco d’intérieur. incredible, unbelievable, dingue. [ashtag : je veux tout acheter même si je n’ai pas la place à la maison – comme chez Ikea, oui c’est ça]

Must absolu de cette trouvaille, le mobilier est entièrement retapé et relooké avec soin et vendu pour une bouchée de pain [Gniiiiiiiii !!]

Mon cœur à fait boum.

Et comme je suis sympa je vous file l’adresse du site web : http://woodandlove.tictail.com

J’ai testé pour vous #4

J’ai testé pour vous #4

Alors-là les amis, je me suis payé un kif, un super kif même, le genre de kif que seul celui qui court les brocantes & vides greniers [assoiffé de pièces collectors et vintage] peut apprécier à sa juste valeur : je suis allée traîner du côté de Saint Ouen.

Plus précisément au Marché Dauphine de saint Ouen [oui, le détail a son importance].

Déjà on pose les bases hein : on ne confond pas les puces de Clignancourt avec celles de Saint Ouen, sacrilège !!

Clignancourt c’est plutôt du faux Louis Vuitton, des téléphones tombés du camion en veux-tu-en-voilà et des “tenues” [aheum] en viscose made in china, plutôt légères, en dentelle grossière, en cuir à la catwoman et pleine de chaînettes style “j’ai de quoi accrocher mes clés sur moi pour être sûre de pas les perdre”… De la bonne cam´ de chacalesse en somme.
[définition de chacalesse : sorte de fille située entre la bonasse et la pétasse, assez vulgaire en général mais qui prend pourtant soin d’essayer de ne pas l’être, en ne mettant “que” dix couches de mascara au lieu de quinze parce que c’est dimanche par exemple. Aaah, la nature est ainsi faite. Bref.]

Or donc ici, j’étais aux puces de saint Ouen, [Ok, c’est à 500 mètres des puces de Clignancourt mais ça compte !]. Dans la multitude de halles appelées “marché” on trouve de splendides verrières type Eiffel, du fer, du bois, mais surtout de véritables trésors.

Des meubles aux draps d’époque, en passant pas les vieux ouvrages ou vinyles poussiéreux, cet endroit est le temple du vintage, quelle que soit l’époque recherchée d’ailleurs.

L’après-midi entier. J’y ai passé l’après-midi entier à me balader, toucher, sentir, discuter, m’imprégner de tout cela avant de moi-même tomber sur la perle rare [ashtag : les larmes me viennent aux yeux quand j’y repense, mais je vous en parlerai plus tard].

Et puis suis arrivée vers cette espèce de soucoupe volante orange plutôt spéciale. Pas de pancarte ni d’écriteaux pour assouvir ma curiosité à son égard, rien. Mon ami internet m’a donc bien aidé en rentrant chez moi : cette capsule orange est “la maison futuro” [ouai et après ?].

C’est un norvégien qui l’a construite et mise à disposition du marché Dauphine quelque temps pour y entreposer des meubles d’exception et donc super chers, et donc super pas possible de les laisser dans un lieu unsafe [aaaah d’accord].

J’ai donc testé pour vous ces marchés et ai redécouvert des passages que je ne connaissais pas, mais surtout, j’ai redécouvert le luxe suprême de pouvoir chiner en toute tranquillité ..

.. Car tout le monde s’est arrêté plus haut dans la rue pour s’acheter de faux sacs monogrammés “LV”.

Le “Wonder Vintage Market”

Le “Wonder Vintage Market”

Meuble design, mode et objets de décoration, des années folles aux années 80, le Wonder Vintage Market ne propose que du vintage, et seulement le meilleur du vintage !

Ça se passe les 20, 21 et 22 septembre à Paris, dans le 3ème.

Comme chaque année, le lieu singulier et improbable accueillera l’événement… De belles, voir très belles rencontres en perspectives !

L’an passé, nous avons craqué sur plein de choses avec le Barbu, alors cette année vous imaginez bien que nous n’allons pas nous gêner ! Bonus : nous ferons découvrir l’événement à la Minette [elle va se marrer, vu qu’elle critique “ces trucs de vieux” mais adore les chiner avec moi !]

Les infos + :
– 17 rue Commines, 75003 Paris
– 3€ l’entrée [.. Et ce n’est pas cher au regard de ce qu’on y trouve..]
– métro Filles du Calvaire

Découverte

Découverte

C’est l’histoire d’une fille qui aimait tellement les objets d’antan, qu’elle était à l’affût de tous sites, salons, forums, mais encore expositions relatant les ères antérieures.

Le vintage n’était pas qu’une passion parmi les autres. Non, plus que les souvenirs d’une époque, ces objets là représentaient à ses yeux un mode de vie, un esthétisme, une philosophie de vie.

C’était un peu a chaque fois comme si elle se faisait une certaine idée du kif de la ménagère de moins de 50 ans et de ces objets aux lignes épurées, ou au contraire, tellement kitsch qu’ils en feraient pâlir les vendeurs de chez “Roméo” (Cf : boutique de déco d’intérieur très rococo située près de la Bastille à Paris).

Alors bien sur, elle ne serait pas prête à troquer sa super machine à laver contre les bacs à lavage des années 30, mais elle adorait découvrir des “nouveautés” des 70’s et autres décennies passées.

C’est ainsi qu’en farfouillant sur la toile, elle tombait sur “Stéréo Fields Forever”.

De si beaux trésors à des prix défiant toute concurrence ! Elle ne savait pas encore qu’elle allait craquer pour tant de merveilles et qu’elle en ferait profiter ses lecteurs par la même occasion en leur dévoilant l’adresse web 😉

http://stereofieldsforever.bigcartel.com/products

Aaaaaahhh le vintage …

Aaaaaah le “vintage”..

.. ce mot tellement à la mode depuis maintenant quelques années. Ce mouvement (si l’on peut parler d’un mouvement – alors disons ce phénomène) a tellement de succès auprès du grand public que même les plus grandes marques ont décidé de s’y mettre en rééditant des collections datant de quelques dizaines d’années, parce qu’elles ne sont pas folles ces marques, elles SAVENT que ce design là plait !

Mon jeune âge ne me permet malheureusement pas d’avoir pu assister à la belle époque de tous ces meubles, vêtements, décoration, mouvements d’art nouveau, d’art déco, etc, etc..

Alors je me rattrape en me “gavant” [telle une oie, bah oui c’est bientôt Noël quoi] de lecture à base de magazines spécialisés, en courant les brocantes avec mon petit Papou [oui c’est le doux nom que j’ai décidé de donner à mon papa depuis mon plus jeune âge, c’est mignon n’est-ce-pas?] et le Barbu [love of my life, oui je récapitule au cas où certain pensent que je parle d’un ogre], et en recherchant sans cesse – jusqu’à m’en perdre –  les objets convoités au travers des moindres recoins d’Ebay et du Bon Coin.

Vous l’aurez compris : j’adore le vintage, pire j’aime désespérément le vintage.

J’ai la chance de partager ma vie avec un homme qui apprécie aussi, même s’il ne comprend pas toujours à quel point je me sens dans la peau de Christophe Colomb lorsque je suis sur le point de dénicher LA belle affaire.

Imaginez donc dans quel état de folie suprême absolue j’étais lorsque j’ai reçu un mail m’avertissant que le salon du vintage se tenait à Paris ce weekend !!!!

Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii [cri de déglingo extrême, c’est un peu comme le brame du cerf mais en moins forestier disons]

Alors pour ma part, je serai sur le pied de guerre dès samedi matin pour me rendre au CentQuatre et profiter, regarder, fouiller, discuter, sentir [oui le vintage a une odeur] et bien entendu, débusquer l’objet qui viendra embellir mon intérieur [dans ma tête et mon appartement]

A vos marques, prêts, partez !

* hey pssssit, l’enseigne Habitat va d’ailleurs bientôt ouvrir un espace dédié au mobilier issu de leur collection des années 60, 70, 80 et 90. Tous les détails sur le site de la marque

Du troc, des puces, des affaires !

Salut les girls, 

Aujourd’hui nous parlons bons plans,

aujourd’hui nous parlons mode..et surtout aujourd’hui nous parlons bonnes affaires ! [définition de la bonne affaire selon moi : Objets ou vêtements obtenus à un prix défiant toute concurrence, généralement 60 à 80% moins cher que le prix normal mais avec un effet garanti à 100%. Autre aspect de la bonne affaire : ton banquier cesse de te harceler, et ça, c’est déjà une affaire quand on y pense]

Ceux et celles qui me connaissant pourront vous le dire : j’adore chiner LA bonne affaire. Que ce soit pour ma déco, mes bouquins, mes sons, mes fringues, je cherche, cherche encore, chine et trouve !

Evidemment une bonne chineuse doit être dotée d’une sacrée patience, d’un regard acéré et de bonnes adresses [bah oui sinon il va pas te servir à grand chose ton regard acéré..sauf à mieux voir dans le brouillard peut-être ?]

Je me suis donc dis que j’allais vous donner quelques bonnes adresses pour que vous aussi puissiez vous “exercer” à faire de bonnes affaires ..

… bon shopping les girls !

– Nos grands amis “Ebay” et “Le bon coin” (le 1er a la particularité de fonctionner all over the world en plus)

– “Etsy” : LE site pour celles qui recherchent des objets, bijoux, etc.. originaux et réalisés par de jeunes créateurs bourrés de talent.

– “Le coin des marques” : minishops qui reçoivent chaque semaine de nouvelles cargaisons de vêtements intéressants. Cela va de Naf Naf à Paul & Joe sister, en passant par Eleven ou le Comptoir des Cotonniers [i love you so..]

Stock Jonak : 44 boulevard de Sébastopol. On y trouve quasiment toute la collection précédente, des ballerines, des boots, des escarpins, etc..

Stock André : Boulevard des Gobelins. Comme pour Jonak, les collections précédentes sont toutes là. Le + de ce stock est que les rayons sont rangés par taille .. plus sympa et pratique [et évite surtout le phénomène “ascenseur émotionnel” de la paire de pompes canon qu’on vient de repérer alors que, non, il n’y a plus notre pointure] Attention, il y a un vrai magasin à côté du stock, enfin un magasin où les chaussures sont de collections actuelles et les prix aussi d’ailleurs, ne vous plantez pas ! [..ah bah du coup je me dis que le regard acéré peut servir dans ce cas là]

Stock Sonia Rykiel : 64 rue d’Alésia. Si vous aussi êtes folles de ses sacs et pulls à rayures colorés, foncez ! [Au pire si vous n’aimez pas c’est bientôt Noël et ça plait toujours à belle maman ce genre de chose, non?]

Stock Et vous : 15/17 rue de Turbigo. Pour les pièces plus stylées..

Stock Kookai : 82 rue Réaumur. Surtout si vous voulez acheter de très jolis pulls et de beaux sacs en cuir aussi

– THE friperie de tous les temps : Free’p’star, rue de Rivoli. Vous y trouverez des fringues de folie, des robes 60’s, des vestes en jean, des pochettes en cuir pour vos soirées, etc..

–  Et puis on oublie pas les Puces de Montreuil, les Puces de Clignancourt (surtout pour le quartier des antiquaires et le vintage), les magasins du genre Tati, Quai des Marques,les brocantes, tout ça tout ça..