De-la-culture #8

L’avantage de partir en vacances dans les régions de France, c’est qu’en plus de se reposer et de profiter de l’endroit, on s’y cultive aussi au passage.

C’est le cas avec mes dernières vacances passées en Normandie. Comme tout le monde, je connais bien l’armoire normande, pour en avoir entendu parler ou pour en avoir souvent croisé chez des antiquaires ou brocanteurs. Mais en connaissez-vous l’histoire  ? 

  
En Normandie, lorsqu’une famille accueillait un enfant et que Madame mettait au monde une fille, le père de famille choisissait un arbre de sa propriété et le faisait abattre. Les menuisiers du village tronçonnaient ledit arbre en planches de bois épaisses et régulières et plaçaient le tout bien à l’abri pour faire sécher.. 

.. Faire sécher longtemps.. 

.. Faire sécher jusqu’à 17 ans ! En effet, un an avant le mariage de la demoiselle, la famille faisait appel au même menuisier pour qu’il transforme ces planches en belle et massive armoire normande. 

Très souvent, le menuisier s’installait chez ses clients qui lui offraient le gîte et le couvert le temps de créer cette pièce unique. Cela pouvait prendre 2 mois comme 12, tout dépendait des finitions demandées. Se sont d’ailleurs les décorations d’une armoire qui suggéraient le pouvoir d’achat de la famille ; plus il y a de fleurs et de moulures et plus la famille payait cher. 

Une fois l’armoire achevée, elle constituait la pièce maîtresse de la dote de la jeune fille, tout comme le trousseau de linge de maison qui était également offert, et qui allait naturellement trouver sa place dans cette jolie armoire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *