Gluten : j’aurai ta peau !

Gluten : protéine de réserve contenue dans plusieurs céréales, responsable des propriétés visco-élastiques de la farine. Présente dans de nombreux aliments tels que le pain, les pâtes, les biscuits mais aussi dans les plats préparés. A plus petite échelle, le gluten est constituée essentiellement de protéines insolubles : dans le cas du blé, il s’agit de la gliadine et de la gluténine. (Source : maxisciences.com)

Ça c’est la définition la plus claire trouvée à ce jour sur les internets pour parler du gluten.

Voici maintenant MA définition : vraie saloperie de protéine qui me fout en vrac quand j’ai le malheur d’en absorber et qui me vaut des douleurs innommables du genre gastro puissance 1000 !

“Mademoiselle, vous êtes intolérante au gluten”, c’est la phrase qui a été prononcée par mon médecin il y a maintenant plusieurs mois à l’issue d’examens approfondis.

Le gluten ? Kesako ça ?

S’en sont suivies multiples séances de recherches sur le web, de prises de renseignements ici et là pour comprendre, pour agir, pour soigner.

Au final, ce fléau des temps modernes est une vraie catastrophe pour qui en est diagnostiqué. Il faut savoir qu’en France, en moyenne 1 personne sur 100 est intolérante et que seulement 10 à 20% d’entre elles ont été diagnostiquées de cette pathologie.

Au début c’est assez trash dans la mesure où il faut repasser au peigne fin toutes des habitudes alimentaires et constater que cette protéine est “juste” présente dans 75% des trucs que vous mangez [autant que ça !! Mais nan ?!]. Ensuite il faut rééquilibrer tout ça en adoptant un régime strict excluant définitivement toute protéine issue du blé, de l’orge, du seigle et de l’épeautre, et ça, jusqu’à la fin de sa vie [trop facile ! 😰]

Bonjour maïs, riz et autres farines alternatives jusqu’ici pas vraiment connues, enfin, pour ce qui me concerne.

Après, on check les étiquettes de nouveaux produits “gluten free” qui vont devenir tes meilleurs amis pour la vie. On repère les marques qui vont bien, on s’aperçoit que ça coûte une blinde atomique [sans déconner : 4,10€ un paquet de biscottes au maïs, vous êtes sérieux les gars ??] et on expérimente des recettes – plus ou moins douteuses – en prenant en compte ces nouvelles informations.

Côté vie au quotidien, les trois premiers mois sont plutôt cool, j’entends par là que j’ai trouvé ça assez rigolo de manger de nouveaux trucs sans plus jamais avoir mal au ventre. Sans compter que l’organisme se fait super rapidement à ce nouveau mode alimentaire et qu’il te remercie grassement en supprimant de la balance plusieurs kilos [#joie #bonheur dans ton corps : moins 4 kgs en 3 mois !!].

Et puis le temps passe et tu commences à mesurer les effets de tout ça : tu es fatiguée rapidement, tu dois régulièrement prendre des petites collations dans la journée because tu manges moins de sucres lents, tu as des carences en minéraux, concocter des repas devient plus contraignant, dîner chez des amis devient super stressant [ oh mon dieu et s’il y a du gluten dans ce que je vais manger ??], tes vêtements sont trop grands car tu as perdu une taille et demie et tes jeans ressemblent plus à des baggy qu’à des slims ..

Toutes ces interrogations font de ton cerveau une machine à angoisse qui en vient à scanner le moindre produit pour être certaine que c’est “no danger” et que tu ne vas pas être hyper malade après. Bah oui ! C’est qu’une fois que le régime est démarré et assimilé, la moindre trace de cette protéine fait beaucoup plus mal qu’avant…

J’ai donc résolument pris le parti de me dire que c’était une chance pour moi de connaître l’origine des mes maux et de pouvoir y remédier à présent. Je préfère rire de mon image quand mes fringues ne me vont plus et me dire que je pourrai les filer aux copines ou aux assoc’ aussi. Et puis surtout, j’ai la pleine conscience de rendre service à mon corps en lui offrant une meilleure alimentation chaque jour.

Voilà : je m’appelle Chrys, j’ai 30 ans, je suis intolérante au gluten et je fais tout pour bien le vivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *