Le temps de la frustration

Hello everybody, j’espère que vous allez bien avec cette nouvelle semaine qui s’annonce sous le soleil !

Voyez, je ne vous oublie pas et poursuis mes aventures bloguesques ici tout en continuant à vous/nous préparer un nouveau nid ailleurs {alias chez mon nouvel hébergeur web.. Arf.. Faut suivre hein !}

Je reviens aujourd’hui pour vous faire part d’un sentiment particulier. Un sentiment que je n’ai pas vraiment l’habitude de ressentir. Un sentiment que je n’aime pas d’ailleurs.
Le frustration.

Si vous suivez ce blog, vous savez que je suis intolérante au gluten et m’attèle à respecter un régime alimentaire particulier pour ne pas souffrir des conséquences pas cool de cette pathologie au quotidien. Or donc, j’ai éliminé le pain de mon alimentation depuis plusieurs mois maintenant et jusqu’ici, ça se passait plutôt bien.

Je me surprenais moi-même récemment en me rendant compte que j’en avais presque oublié le goût dites-donc ! Bon, faut dire que je n’ai jamais été une grande consommatrice de la baguette franco-française tant appréciée de tous. Pour autant, un petit sandwich de temps-en-temps ne me faisait pas de mal {c’est à dire que le sacro-saint jambon beurre, quand il est bien fait, c’est quelque chose 😄}.

Le temps passait donc tranquillement sans que je ne ressente la moindre attirance/envie/besoin de manger du pain no gluten free. Et puis il y a eu ce weekend, en bord de mer, avec les mouettes, la mer bleue, le vent iodé, le soleil, tout ça tout ça ..

.. et il y avait aussi LES HUITRES !

Vous dire qu’avec Le Barbu nous sommes friands de crustacés & autres fruits de mer est un euphémisme : nous en sommes complètement dingues !! Spécifiquement lorsque lesdites bébêtes sont fraîches et pêchées du jour. Vous ne voyez toujours pas le rapport ? A votre avis, qu’est ce qu’on mange avec les crevettes et les huîtres ? {à part du citron et 1kg de mayo}

Et bien on mange du pain !
Oui, du pain de seigle avec du beurre dessus et un verre de blanc. Et c’est bien là mon drame. Je voyais tous ces gens qui se régalaient en croquant à pleine dent dans ces petites tranches, qui s’appliquaient à étaler consciencieusement le beurre sur ces mêmes petites tranches.

=> Souffrance, mourrance, envie, interdiction, frustration. C’est exactement ce que j’ai ressenti à ce moment précis. C’était bien la première fois que le pain me manquait..cruellement.

Histoire de poursuivre le calvaire un peu plus longtemps, Le Barbu voulait acheter une “bonne baguette du coin” et s’est donc rendu, sur les conseils des locaux, dans “la meilleure boulangerie de la ville qui fournit tous les restos du coin”.

Et elle était belle cette baguette. Elle sentait bien bon cette baguette. Elle sortait tout juste du four cette baguette. Mais surtout, elle n’était pas pour moi cette baguette.
=> Souffrance, mourrance, envie, interdiction, BIS.

Il m’en a fallut du temps pour me sortir cette odeur du nez et de la tête, me faire entendre raison en ne cessant de me dire que c’était du poison pour moi, et tout ça sans mot dire, bien évidemment.

Voilà, frustration je crie ton nom et espère ne pas te revoir de sitôt !
Je ne t’aime pas et aimerais bien que tu ne m’apprécies pas non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *