Les gens du métro 

Ne me demandez pas pourquoi, mais depuis toujours j’observe les gens dans le métro. Le spectacle de ces masses de gens grimpant et descendant de station en station n’est pas vraiment des plus passionnant, mais il est absolument envoûtant et instructif.
Parlons par exemple de toutes ces petites incivilités que j’ai pu observer.. 
.. comme par exemple ce lourdeau qui, de peur de ne pas pouvoir rentrer dans le wagon avant que les portes ne se ferment, décide de sauter dans la rame, en écrasant complètement les gens au passage,
.. ou encore le geek totalement absorbé par sa console de jeux {chut-chut-pas-de-marque}, se fourrant le doigt dans le nez naturellement, puis portant ce même doigt à la bouche tout aussi naturellement {si toi aussi tu as envie de vomir en lisant ces mots, tape 2 !}
.. Toi la nana nichée sur des talons de 12, qui n’assume pas la hauteur de tes pompes et as les pieds en vrac et en souffrance, toi qui ne laisseras jamais ta place à cette vielle grand mère, uniquement parce que tu es purement et simplement incapable de tenir debout dans tes chaussures de la mort {et ouai, jouer les Beyoncé n’est pas donné à tout le monde !}{si ça se trouve en plus, Beyoncé elle laisse sa place aux vieilles dames ELLE !}, 
.. à toutes celles et ceux qui ont cru voir écrit quelque part que laisser ses journaux en vrac sur le sol était permis, 
.. à toutes celles et ceux qui, de la même manière, trouvent normal de laisser aux autres les emballages degueulasses de leur fast-food. En prenant bien soin évidemment de laisser de la sauce un peu partout pour que tout le monde se salisse en effleurant ces déchets abandonnés,
.. au business man absorbé par sa montre et son smartphone, ne prenant pas la peine de regarder sur quoi les roues de sa valise viennent de rouler {en l’occurrence : mes pieds !}
.. Et j’en passe. 
A côté de ces gens-là, il y a aussi :

– les touristes ébahis par le métro parisien qu’ils étaient jusque là plus habitués à voir dans les films qu’en vrai, 

– il y a aussi les enfants pour qui ce mode de transport est tout bonnement passionnant et se transforme en aventure dès qu’ils s’installent dans la rame, 

– il y a les amoureux qui ratent leur station par inattention passionnelle, 

– il y a les « absorbés », ceux qui ne décrochent pas de leurs livres ou de leur tablette de lecture, 

.. et puis il y a les observateurs, comme moi, ceux qui regardent, qui sourient, et qui se passionnent de voir vivre les autres.. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *