Mes petites lecture #2

Mes petites lectures #2

Dans ce post on se parle d’un livre anti-dépresseur. D’un livre drôle. D’un livre léger. D’un livre frais qui nous embarque dans une histoire improbable mais à laquelle on adhère très rapidement malgré soi.

“Les gens sont les gens” de Stéphane Carlier aux éditions Pocket.

Quelques 150 pages de petit bonheur que l’on lit à la vitesse de l’éclair tant Nicole, la protagoniste, nous fait rire autant qu’elle nous émeut.

Ce que nous dit la 4ème de couverture : “Elle, c’est Nicole, 57 ans, psychanalyste, que son métier ennuie autant que son mari. Lui, c’est Foufou, six semaines, des cils blancs et un méchant appétit pour tout ce qui passe à portée de son groin… À la faveur d’une escapade en Bourgogne, Nicole libère ce porcelet sur un coup de tête et, à la stupéfaction de son entourage, l’installe chez elle, à Paris. Un cochon dans un appartement de Saint-Germain-des-Près ? La cohabitation est explosive, mais pas impossible. Elle peut même devenir la meilleure des thérapies…”

Ce qui est certain c’est que l’envie irrémédiable d’avoir un Foufou chez soi se fait ressentir lorsque l’on achève ce livre, lu avec beaucoup de plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *