Vacances au Pyla

Paye ta grimpette !

On continue inlassablement notre descente sur le littoral atlantique et on marque une pause au Pyla.

Lorsqu’on va là-bas, bien évidemment, on va voir la Dune de Pyla [et non “Dune du Pyla”, terme uniquement utilisé par les novices], à moins que vous n’y alliez pour acheter un vernis ou un fouta sympa .. Mais dans ce cas c’est un peu dommage de se taper autant de kilomètres pour ça, mais vous faites ce que vous voulez hein !

Avec le Barbu nous avons donc pris le pari de monter la-haut .. Et pour être honnête, il y était bien avant moi. Gravir la Dune c’est sport. Très sport. Très très sport [oui bah c’est bon on a compris !]

Alors une fois qu’on ne sent plus ses genoux, qu’on sue comme si l’on avait fait un sauna, et qu’on a de bonnes grosses crampes aux doigts de pied .. On apprécie enfin le panorama ! Certes, on sent bon la transpiration [non, aucun déo ne peut lutter contre la Dune] mais mon dieu, comme la vue et à couper le souffle une fois au sommet.

Un immense tas de sable de plus de 100 mètres de haut, 100% naturel, une qualité de sable exceptionnelle, des arbres et des pinèdes pour une moitié derrière nous et le bassin d’arcachon face à soi pour l’autre moitié.

Un panorama de folie que l’on a apprécié quasiment jusqu’au couché du soleil, mais vraiment si vous êtes dans le coin il faut ab-so-lu-ment prendre son courage à deux mains et se laisser gagner par l’excitation de découvrir ce qui se cache tout en haut : ça vaut le détour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *