Petits arrangements entre amis

En rentrant chez moi ce soir j’ai pu assister aux “petits arrangements entre amis” que l’on a tous pu machiavéliquement concevoir lors de notre jeunesse.

En l’occurrence, et si j’ai bien compris, la demoiselle assise à côté de moi et pendue au téléphone était en train d’organiser sa soirée au macdo avec tous ses potes dont son mec, tout en créant de toute pièce l’alibi de sa meilleure copine, qui, elle, irait au cinéma avec son mec plutôt qu’au macdo avec le restant de la bande.

Jusqu’ici, j’arrivais encore plus ou moins à suivre .. mais l’affaire se compliqua un peu lorsque la mère de la demoiselle entra dans la combine par voie téléphonique (ah, la magie du double appel !) et suggéra d’autres “bons faux alibis”, car oui ça existe, des parents conciliants qui entendent que le dicton “il faut que jeunesse de fasse” n’est pas qu’un concept !

Mais revenons-en à la conversation entendue – non sans rire intérieurement, cela va de soi évidemment – Cette discussion rassurante à base de “t’inquiètes, je gèèèère si ta mère appelle, je lui dirai que t’es aux toilettes. Et si elle appelle plusieurs fois, j’dirai que t’es malade et déjà couchée. Par contre toi aussi faut que t’assures en disant que t’es chez ouam [CQFD : "moi” en langage verlan, enfin à l’envers quoi], d’ailleurs t’inquiètes, ma reum [alias ma mère, toujours dans le même language] est au courant et elle est ok pour notre plan. Donc t’assures et tu dis qu’on fait nos devoirs tranquille. ok ?!?“

Vous me direz que nous avons tous, au moins une fois dans nos vies, monté un plan à nos gentils et naïfs parents, prétextant une soirée chez l’une de nos meilleures copines adorées pour finalement filer en douce avec son Jules de l’époque, ou encore inventé une soirée pyjama chez une autre copine alors qu’en fait on passait la soirée à boire des bières dans un endroit tout autre que celui annoncé, et, de préférence, avec son Jules encore une fois.

Mais en écoutant cette jeune nana jubiler à l’idée que cela puisse marcher, je me suis sentie attendrie par cette séquence revival qui me faisait revenir une quinzaine d’années en arrière [quand même !] repensant moi-même aux conneries et astuces que nous inventions à nos parents.

Me rendant ainsi compte que les techniques d’antan fonctionnent toujours aussi bien, même dans les années 2000, et qu’aux supers souvenirs gardés de ces moments-là, cela valait grandement la peine .. Je les aimais vraiment bien .. ces petits arrangements entre amis, ils ont quand même vachement égayé nos vies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *