fish-spa

J’ai testé pour vous #23 : le fish spa

Bien bien bien, faisons le point vous voulez bien ? Je suis une jeune maman à la trentaine passée et accusant un retard de sommeil plutôt important. Je suis une jeune maman qui fait son Max pour continuer à prendre soin d’elle tout en perdant le moins de temps possible dans la salle de bain aussi.

Traduction = faire un tout petit peu plus que le strict nécessaire chaque jour tout en se délestant du reste ; sous entendu masques et autres gommages fort appréciables mais malheureusement aussi fort chronophages !

Aussi, j’ai décidé récemment de m’octroyer une petite pause enchantée dans un institut, histoire de justement profiter un peu des soins que je ne prends plus le temps de faire. C’est ainsi qu’un beau matin je réservais toute une série de soin pour la Minette et moi-même (c’est bien connu : ces réjouissances sont encore plus agréables lorsqu’elles sont partagées). Étant inclus dans la prestation une séance de « fish spa ». Rendez vous est pris pour le samedi à venir.

Samedi, 15h00, nous arrivons à l’institut et sommes accueillies par la gérante qui, en plus d’être une femme très belle, et également très sympathique. L’institut est clean, pas de fioritures, juste des postes et cabines de soins répartis intelligemment et un personnel très zen et souriant. La partie s’annonce bien. Après nous avoir proposé une boisson, la gérante fait le tour de nos allergies éventuelles pour éviter toute réactions épidermiques fâcheuses, et nous invite, ma sœur et moi à passer au corner « Fish Spa ».

Mais kesako ça ?!?

En réalité je vois à peu près en quoi consiste le soin : se faire manger les pieds par des poissons. Ragoûtant n’est ce pas ? Blague à part, la gérante nous explique alors que ces petits poissons (appelés garra rufa ou encore poisson docteur) ont la spécificité de se nourrir des peaux mortes accumulées sur les pieds et jambes, tout en sécrétant une enzyme puissante qui réhydrate miraculeusement vite votre peau. Promesse alléchante. Bien que sceptique, je me dis qu’après tout cela ne coûte rien d’essayer (d’autant plus que c’est inclus dans la presta) et que je mourrai moins bête.

garra-rufa

La gérante commence tout d’abord par nous masser les pieds avec une solution antifongique/anti bactériologique développée par l’institut Pasteur (oui mesdames messieurs, rien que ça !). Cette solution à pour but d’éviter aux poissons de choper des maladies. Ensuite elle nous installe sur un fauteuil surélevés et nous dit « mesdames, à vous de jouer ! Je vous laisse immerger vos pieds dans l’aquarium ». Je pense que c’est précisément à ce moment-là que je me suis dit que c’était quand même une situation hallucinante : je plonge mes pieds dans un aquarium pour que des poissons m’aspirent les cellules mortes quoi !!!

3 1

Attention âmes sensibles s’abstenir car à la seconde où ton GROS orteil touche l’eau, tu as genre 50 poissons qui se jettent dessus. « Normalement » la gérante nous a expliqué que la sensation de chatouillis passait au bout de quelques minutes.. et je dis bien « normalement » car dans mon cas, se ne sont pas des chatouillis que j’ai ressenti mais comme une sorte de succession de petites décharges électriques à chaque fois qu’un poisson venait grignoter mes peaux mortes !

Étant une personne plutôt disciplinée, je ne dis rien, je serre les poings et attends patiemment ..

.. quelques minutes, histoire d’attendre le moment crucial où cette sensation – pas agréable d’ailleurs – va se dissiper. Les minutes passent. Je me tortille toujours autant sur mon fauteuil. Les esthéticiennes voient bien je ne suis pas au comble du kiff (je pense que les expressions de mon visage parlaient à ma place). Bref. Je ne passe pas un bon moment.

4 2

Décision est prise d’écourter la séance pour m’éviter une crise cardiaque/d’hystérie face à ces petites bestioles voraces, qui sont pourtant plutôt mignonnes et absolument inoffensives.

Vient alors le tour de la Minette qui immerge ses pieds sans trop se poser de questions. Et là, le miracle a lieu ! Elle adore. Elle jubile. Elle m’explique que c’est tout bonnement génial comme sensation. Elle s’offre même le luxe de mater les poissons en train de la dévorer gentiment ! Bah ça alors, serais-je donc un cas particulier ? Suis-je la seule à ne pas avoir aimé cette expérience de gommage naturel ? Pour me rassurer j’interroge par SMS quelques copines qui me disent toutes avoir A-DO-RÉ le Fish spa. Décidément, je dois être spéciale.

Heureusement pour moi, le folklore des soins se poursuit avec une petite réflexologie plantaire (un massage des pieds quoi) qui me fait le plus grand bien et qui balaie rapidement de mon esprit ce désastre expérimental Personnel. Puis l’on s’occupe de mes mains, de mes ongles, bref je suis aux anges. Quant à la Minette, s’étant tellement bien entendue avec ses petits potes les poissons, elle passa quand même une grosse demie heure a contempler leur travail assidu sans jamais sembler s’en lasser.

J’ai donc testé le Fish spa et je sais que je n’y reviendrai pas, malgré toutes les précautions hygiéniques prises par l’institut et la propreté extraordinaire de l’aquarium. Malgré la gentillesse folle de la gérante, la bienveillance des esthéticiennes, et la petite tête mignonne des poissons. Je suis ravie que ma sœur ait aimé de son côté, disons que cela ternit moins le bilan 🙂

Pour conclure, et histoire de boucler joliment l’expérience car je ne suis pas bégueule, j’ai quand même dis au revoir aux poissons avant de repartir de l’institut, « sans rancunes les gars, je sais que vous vouliez bien faire mais je pense que je vais me remettre aux mixtures sucre & miel pour gommer mes pieds. Allez, salut ! »

il_170x135.854700387_qfal

Le radar Etsy : Les jolies affiches

Salut la compagnie,

On revient avec un radar Etsy très « à l’affiche », très coloré et surtout tellement poétique.

Cela fait quelque temps que je me garde cet article de côté, et je vais d’abord vous conter l’histoire du « comment j’ai trouvé ces supers boutiques en ligne ». Lorsque j’étais enceinte de Babynou, je recherchais de jolies illustrations à mettre dans sa chambre pour la décorer avec douceur. C’est à peu près à la toute fin de ma grossesse que j’ai découvert ces 3 jolies boutiques en ligne qui proposent toutes de très belles illustrations.

Évidement je n’ai pas opté pour ces artistes-là dans la chambre de Babynou – car j’en ai trouvé d’autres absolument géniaux 🙂 – mais je garde précieusement les liens web de ce ces shops pour offrir à mon intérieur de nouvelles affiches sous peu..  {avec, comme meilleure excuse à invoquer au Barbu « c’est pour l’arrivée du Printemps, le renouvellement de notre cocon, tout ça …, tu vois ? »}

Vous dire que j’ai eu de véritables coups de coeur semble inutile puisque je vous en parle ici 🙂

Sans plus attendre, voici les e-boutiques en question et quelques photos de leurs si jolies créations :

« September Wren » (https://www.etsy.com/shop/SeptemberWren)

  il_170x135.371965512_qgk0 il_170x135.378371507_lwy5   

il_170x135.686524288_buu4    il_170x135.928835734_b5ik

 

« Natalprint »  (https://www.etsy.com/fr/shop/Natalprint)

il_170x135.554961930_lkrx    il_170x135.874922449_chbc

il_170x135.885269278_ehvx    il_170x135.889986826_lu6a

 

« Not Much to say » (https://www.etsy.com/shop/NotMuchToSay)

il_170x135.854700387_qfal    il_170x135.854335890_bgc7

il_170x135.901827690_80rp    il_170x135.848371319_7iax

Alors on n’hesite plus et on craque pour l’un de ces chefs d’œuvre !

 

Crédits photos : Natalprint, Not Much to say, September Wren

caroussel_grandpalais_460x550_v02

De-la-culture #11

« Volez – Voguez – Voyagez »

Non ceci n’est pas un ordre visant à vous faire fuir à l’autre bout du monde pour y trouver le soleil {quoi que …} mais l’intitulé de l’exposition Louis Vuitton actuellement en cours au sein du Salon d’honneur du Grand Palais.

LV1

Durant la semaine de vacances du Barbu, nous avions envie de faire une ou deux expos, et bien qu’il m’ait parlé de celle-ci, j’avoue que je n’étais pas vraiment emballée à l’idée d’aller voir une expo entièrement dédiée au monogramme dont je ne suis pas fan. Et puis ma Siouper Belle Soeur y est allée et nous en a dit beaucoup de bien .. bon .. après tout, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis n’est-ce-pas ? Ni une, ni deux, nous réservons nos places coupe-file sur internet* {rapport que je suis enceinte et qu’attendre 1 heure debout dans une file d’attente est tout bonnement impossible pour moi}

Les grandes marques de luxe ne m’ont jamais fait briller les yeux {je préfère de loin un beau sac de chez Nat & Nin par exemple} mais j’avoue que ma curiosité naturelle me pousse néanmoins souvent à me renseigner sur la naissance de ces success stories. Quand on sait que le monogramme de Louis Vuitton est connu à travers le monde entier et adulé par une grande partie des fashionistas, il y a de quoi éveiller la curiosité quand même !
LV2  LV4
LV3
Articulée autour de neuf chapitres, ce parcours thématique s’ouvre sur le symbole souverain de la Maison Vuitton : une malle  ancienne, modèle achevé de modernité, incarnant avant l’heure les codes emblématiques et l’esprit audacieux « LV ». L’exposition présente des objets et documents issus du Patrimoine Louis Vuitton ainsi qu’une sélection de pièces prêtées par le Palais Galliera, Musée de la Mode de la Ville de Paris. On apprend entre autre que la fameuse marque n’a commencé à réaliser des sacs à main que très tardivement, puisqu’à l’origine, ce malletier destinait ses créations aux univers du voyage en train, en voiture, en avion et en bateau.
« Pour qu’une malle soit réellement utile, il faut qu’elle soit légère et cependant résistante »
De gentils guides sont à disposition dans chaque salle pour répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser, et il est vrai que dès la seconde salle d’exposition on entre dans le monde du cuir, du cuivre, de la belle ferronnerie et des détails faisant toute la réputation de cette Maison.
LV5   LV6
LV9
J’ai particulièrement apprécié les finitions très soignées apportées à chaque bagage pour l’époque, et, une fois de plus, mon goût prononcé pour les pièces vintage se confirme puisque j’ai largement préféré les pièces anciennes aux nouvelles. Point amusant de l’exposition, des pièces haute couture actuelles ont été subtilement mêlées aux plus âgées afin de bien démontrer l’évolution de la marque à travers le temps.
LV7
LV10
LV8
Mon coup de coeur revient sans conteste aux sublimes malles créées via des commandes spéciales et qui intégraient des services à thé, ou encore des trousseaux de toilette. Le génie de Vuitton se mesure, selon moi, réellement au travers de ces pièces puisqu’elles étaient toutes plus ingénieuses les unes que les autres. Contenter les désidératas de ses clients en faisant tenir tant de choses dans de si « petites » malles relevait tout simplement d’une maîtrise incroyable.
Et dire que même Yves Saint Laurent, Christian Dior ou Hubert Givenchy étaient clients … quand les grands maîtres s’adressent à d’autres ténors de la création 🙂
LV11
LV12
LV13
Je vous invite donc à vous rendre à cette belle exposition, qui plaira autant au fan du monogramme qu’aux petits curieux.
Exposition Louis Vuitton, du 4 décembre au 21 février 2016, *entrée gratuite et pass coupe file à 1€/personne à acheter directement ici
LV14
LV15
beautistas-johnny-depp-sauvage-dior-spot-e1441187725745-760x421

Sauvage

Dans la vie je ne suis pas vraiment une nana « fan de ».

Même si j’apprécie et admire pas mal d’artistes, je ne suis pas une ravagée de la cabosse et ne me transforme pas en ado blindée d’hormones et sous acide lorsque je vois une « star ». Je ne suis pas une sauvage. Ni indifférente ni omnubilée, je remarque la personnalité, lui fait un sourire tout au plus si celle-ci a vu que je l’avais vu, et puis je passe mon chemin. Peut-être est-ce une question de respect, je ne sais pas, je n’ai pas envie d’importuner les gens, je me dis qu’ils doivent supporter cela tout le temps alors qu’ils ne souhaitent certainement QUE vivre et faire leurs trucs normalement.

Du coup, je ne raffole pas spécialement des magazines people ou publicités sur telle ou telle personne.. jusqu’à ce que je vois cette pub pour le dernier parfum de chez Dior « Sauvage ». Bon. Habituellement mes yeux voient défiler les publicités sans que je n’y prête vraiment attention {à l’exception près des pubs pour bébé qui me rendent ultra attentive … mais c’est un autre débat},  sorte de passage visuel furtif, je vois le truc, je passe à autre chose, fin de l’histoire. Et puis je suis tombée sur cette publicité avec Johnny Depp et je me suis étonnée à trouver que l’homme avait des atouts esthétiques auxquels j’étais sensible.

Dior-Sauvage-–-The-new-fragrance

Folie pure me direz-vous ! Comment pourrais-je le trouver beau ou plein de sex appeal maintenant (le bougre affiche une cinquantaine d’années) alors que je le trouvais moche comme un poux dans 21 Jump Street ou encore dans Pirate des caraïbes {même si le crayon khôl noir aux yeux lui va très bien}. Et bien aussi étrange que cela puisse paraître, j’aime ce que cet homme dégage dans cette publicité, je trouve d’ailleurs qu’elle le sert très bien, de la mise en beauté, ultra masculine et « hormonale », au paysage désertique reflétant la sécheresse et la pauvreté végétale des lieux, en passant par le stylisme, sobre, efficace, sombre et élégant. Pour une fois je trouve que le nom d’un parfum va à merveille avec la vidéo publicitaire créée.

sauvage-depp    

Alors NON je ne suis pas devenue fan de Johnny Depp mais je lui trouve vraiment beaucoup de charme dans ce clip publicitaire de quelques secondes. C’était mon partage de la journée, rien de tonitruant {je sais, c’est décevant .. vous vous attendiez tellement à ce que je hurle son nom ou le fasse apparaitre en lettres d’or parées de flammes ici .. quenéni.. sorry}

Belle journée

 

**Edit : Après être passée en parfumerie, je peux d’ailleurs vous indiquer que ce parfum pour homme sent vraiment très bon et reflète bien le nom qu’il porte

     

eponge dans sachet

J’ai testé pour vous #19 : l’éponge Konjac (Erborian)

Salut les filles et les garçons,

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas sorti un petit article dans cette catégorie, donc la fin de mon test sur l’éponge Konjac tombe à point nommé ! Vous vous en doutez, nous allons donc parler de beauté et de cosmétique naturel {héhé, je ne déroge pas à mes principes}.

Aujourd’hui je passe au scanner un produit dont j’ai beaucoup entendu parler et pour lequel j’ai lu du bon et du moins bon dans la presse et blogs spécialisés  : l’éponge Konjac. Par préférence éthique, j’ai choisis de tester celle de chez Erborian.

éponge hors sachetDécryptage

Tout d’abord, attardons-nous quelques instants sur cette éponge végétale et son histoire. Cette éponge, à la base, c’est une plante asiatique. Très appréciée en Corée pour les soins de nettoyage du visage et du corps, elle est un inconditionnel des salles de bain de toute Coréenne qui se respecte. Et puis le temps aidant, la petite éponge a fait du chemin puisqu’elle inonde notre continent depuis plus d’un an maintenant.

Erborian propose 3 types d’éponges Konjac, et pour ma part j’ai choisis celle au Thé vert. D’après l’étiquette de composition, elle est uniquement constituée de fibre naturelle de Konjac, connu pour ses propriétés nettoyantes, et de thé vert, connu pour ses propriétés antioxydantes. Donc pour le moment c’est du tout bon, du naturel, sans additifs ou autres substances chimiques. La promesse de cette éponge c’est d’assainir et de purifier la peau, la rendant ainsi douce et lumineeeeeeuse.

 

Comment l’utiliser ?

Alors- là mes ami(e)s, rien de plus simple ! L’éponge est bien entendu sèche lorsqu’on la sort de son emballage {c’est mieux !}, il suffit simplement de la laisser se gorger d’eau pendant 3 minutes pour qu’elle s’hydrate et surtout qu’elle devienne toute moelleuse. Ensuite on l’essore et on passe au nettoyage du visage en faisant de petits gestes circulaires. Et puis s’en est fini, on la rince, l’essore encore et on la laisse sécher jusqu’à sa prochaine utilisation.A ce propos Erborian a pensé à tout puisque l’éponge est dotée d’un petit fil pour pouvoir la suspendre entre deux nettoyages.

eponge dans sachet

Résultat du test

Histoire d’avoir un résultat de test plus probant, je n’ai pas du tout utilisé de produit nettoyant avec cette éponge, je l’ai utilisé telle quelle, pure. Pendant un mois.

Alors au départ c’est assez étrange de ne passer que cette éponge sur son visage, sans savon ou mousse nettoyante, j’étais plutôt septique et avais du mal à croire qu’à elle seule, elle allait nettoyer mon visage quotidiennement. Plus les jours passaient et plus je m’habituais finalement à voir cette petite chose reprendre son galbe une fois placée dans l’eau. J’ai donc fais ce test très sérieusement dans la mesure où ce geste quotidien était rentré dans mes habitudes. Pour vous dire à quel point la mignonne s’est faite une place chez moi, même le Barbu n’avait pas remarqué qu’elle était « nouvelle » dans la salle de bain, pour lui elle faisait partie du décor.

Pour parler de l’utilisation à proprement parlé, et bien cette fibre végétale est très douce et j’ai trouvé agréable la sensation que cela procure sur le visage, surtout le soir lorsque je nettoie avec de l’eau tiède. Sans parfum, elle ne risque pas de vous déranger olfactivement, je pensais d’ailleurs qu’elle sentirait le thé vert, que-né-ni ! Nada, walou, rien, zéro odeur.

Là où se situe non pas le miracle mais la vraie bonne nouvelle, c’est qu’effectivement, cette éponge agit sur le peau. Personnellement je n’ai pas constaté d’assainissement car j’ai la chance d’avoir une peau qui se comporte très bien et donc sans imperfections. Par contre j’ai réellement vu la différence en terme de douceur du grain de l’épiderme. Oui j’ai bien meilleure mine depuis que je l’utilise. Incredible ! Qui dit bonne mine dit forcément pommettes des joues plus roses, visage matifié, jolie unicité de teint au naturel.

La Minette a, de son côté, acheté l’éponge Konjac au charbon de Bambou pour ses plus amples qualités matifiantes. A ce jour elle ne s’en est toujours pas plainte, au contraire, elle me confiait dernièrement qu’elle trouvait sa peau de meilleure qualité qu’auparavant, ce que je confirme après inspection visuelle =)  {même si, de base, ma soeur a la chance folle d’avoir une peau absolument sublime avec un teint de poupée de porcelaine}

 

Je suis donc emballée par ce produit que je reluquais pourtant pas très sympathiquement du coin de l’oeil lorsque je le croisais il y a encore quelques semaines. Efficace et sans chichis, il est de bonne qualité et, pour ma part, me donne pleine satisfaction. De plus il ne coûte pas très cher (9,50€), et si l’on considère que vous n’acheterez plus de savon pour le visage et que cette éponge dure entre 6 et 7 mois, imaginez les économies réalisées et la rentabilité de la chose !

Evidement je vous conseille vous aussi je vous en procurer si vous êtes adeptes de produits naturels, à mon humble avis votre peau vous remerciera ..

 

 

 

 

 

Le radar Etsy 

Mais cela fait une éternité que je ne vous ai pas fait partager mes coups de coeur Etsy !

Je me rattrape aujourd’hui avec une trouvaille particulièrement remarquée dans mon radar. En un coup d’œil j’étais amoureuse de l’objet. 

 

Un ensemble de vaisselle qui joue habillement avec le dessin de flamand rose {gniiii.. I love pink flamingo} , le tout ponctué de pois et d’un liseret couleur or pour parfaire la touche de raffinement .. Quelle beauté ! Quelle originalité ! 
 

On doit cette jolie idée à la boutique « yvonneellen » , eshop britannique en direct from London (la Mecque de jolies choses design et originales). 

Évidemment si vous n’êtes pas fan des flamands et préférez par exemple, les baleines, les créateurs y ont déjà pensé ! 

 

 
Avouez que ce type de vaisselle surprendra a coup sur vos invités, en amusant les petits et les plus grands. Inutile de vous conter ma frustration, moi qui n’ai déjà plus de place dans mes placards pour accueillir pareille merveille .. 

 
Sur Etsy : Ensemble fantaisie plaque Flamingo par yvonneellen sur Etsy http://etsy.me/1pPPkPj
Crédit photos : Yvonneellen 

  

Bronzer Bio

Salut les lecteurs et lectrices,

Il y a quelques jours je vous faisais part des dangers du soleil au travers d’un article qui dénonçait le « Sun Burn Art ». Et du coup je me suis dis que pour celles et ceux qui sont intéressés par la protection de leurs peaux, j’allais plutôt vous faire un article sympa qui parle de la protection solaire. Plus exactement des produits 100% bio qui viendront cocooner votre peau durant l’été.

 

On commence par un rewind :
Depuis plus d’un an maintenant, j’offre à ma peau et à mes cheveux un traitement entièrement bio, entièrement dépourvu de matières chimiques et dont les effets à long terme sont encore méconnus. Depuis plus d’un an maintenant, je suis une fille « Aroma Zone« . Le principe est simple : n’utiliser que des huiles végétales en guise de crèmes, des hydrolats en guise de lotions et des argiles en guise de masques.

Pour ce qui est des produits quotidiens, j’use et abuse de l’huile de papaye (huile de jour) et l’huile de noisette (huile de nuit). Hautement régulatrices et correctrices sur l’excès de sébum, elles m’assurent une hydratation au top tout en contrôlant l’effet peau mixte {la fameuse zone T tu sais..}.

Pour ce qui est de la lotion quotidienne, j’ai opté pour l’hydrolat de romarin à verbenone , dont le parfum est quelque peu « particulier » mais quand on mesure les effets extraordinairement purifiants sur la peau, croyez-moi, le parfum n’est plus un frein !

Voilà, ca c’est pour ce qui est de mon rituel beauté quotidien. Mais venons-en aux faits : se protéger des UVB en étant 100% nature. l’été est arrivé et avec lui les rayons de soleil qui colorent rapidement la peau. Ni une ni deux, il me fallait mettre à jour ma Bio Beauty Box pour me doter d’huiles parfaitement adaptées à la saison. Et comme je suis une chic fille, je partage 😉

Voici donc ma petite sélection efficace et à petit prix

l’huile végétale de Buriti : véritable concentré de caroténoïdes, cette huile est réputée capable d’absorber une bonne partie des rayons UV et d’emprisonner les radicaux libres. Elle est idéale pour prolonger le bronzage et très hydratante.

l’huile de pépins de tomate : riche en propriétés antioxydantes, anti-ages et ultra réparatrice contre les UV, elle agit en soin bonne mine, protection solaire et prolongateur de bronzage.

le gel d’aloe vera : connu pour ses qualités apaisantes et cicatrisantes, l’aloe Vera sera votre meilleur allié en cas de coup de soleil et d’échauffement cutané

l’hydrolat de camomille romaine : régénérer votre épiderme est sa mission principale, un peu de liquide sur un coton délicatement passé sur les zones douloureuses et c’est le soulagement assuré !

– côté plaisir parfumé et hydratation optimale, je vous conseille vivement le beurre de karité, qui est un excellent hydratant cutané et capillaire. Il fera des merveilles sur la peau tout au long de l’été.

Vous voici prêt(e)s à savourer la période estivale et ses congés tout en faisant gaffe à vos cellules épidermiques. Car n’oubliez pas, une jolie peau bronzée, c’est une peau protégée et bien hydratée !

 

La Martinique : une beauté envoûtante

Et voilà, je vous écris depuis la Martinique, à des milliers de kilomètres de Paris !

C’est très étrange de se retrouver ici, au soleil, sous la chaleur écrasante des 33 degrés ambiants, ce dépaysement fou, cet accent roulé détendu.. et se dire que l’on est en France. J’ai plutôt bien pris mes marques, même si je dois avouer qu’ici il faut acquérir un certain nombre de réflexes auxquels nous ne sommes pas habitués en métropole : comme par exemple ne jamais attendre sous un arbre (à pied ou en voiture), dans la mesure où les arbres d’ici sont surtout des cocotiers et qu’en cette saison les noix de coco chutent et peuvent faire très mal ! Ou encore vérifier que les plages où l’on souhaite se baigner sont bien surveillées car il semblerait qu’un « vilain gros poisson à la gueule pleine de dents tranchantes » s’en prenne de temps en temps aux petits humains {chair fraîche} que nous sommes … Le plus gros réflexe à acquérir ici est sans doute celui de devoir prendre son temps. Ne pas se presser inutilement. Prendre le temps. A son rythme. De toute façon la chaleur est tellement importante que l’on transpire uniquement en marchant ! Alors imaginez si je devais courir ?!?

Avant de vous faire partager en photos cette Martinique pleine de richesses, laissez-moi vous dire à quel point ce département est beau. Les champs de canne à sucre à perte de vue, ces nuances de bleu dans l’océan, le sourire formidable des Martiniquais, les couleurs, les odeurs, les reliefs.. Tout ici est envoûtant ou presque… À côté de ces si belles choses qui jalonnent mes balades, je dois aussi avouer que ce voyage m’expose pour la première fois de ma vie à un sentiment que j’ignorais jusqu’à lors : le racisme. Heureusement pour moi il n’est nullement question de violences verbales ou physiques, mais plutôt de regards épiant mes moindres faits et gestes, ou encore de l’indifférence absolue de certains commerçants lorsque je me présente ici ou là. Ce sentiment particulier de se sentir rejetée alors que l’on ne demande qu’à connaître l’autre. Mais je ne me,laisse pas abattre. Je comprends que l’histoire laisse parfois des traces plus douloureuses que d’autres. Je le respecte.

Pour en revenir à ce département d’outre-mer absolument fou, je vous laisse donc en compagnie de mes premières photos, qui, je l’espère, vous donneront envie de venir faire un saut de l’autre côté de l’océan !

« Step 1 » de Make Up For Ever

“Step 1” de Make Up For Ever

Ce produit est un must have pour toutes les feignantes du make-up, les reines de la rapidité, les déesses de l’efficacité.

Ce produit est ce que l’on appelle un “primer”, c’est à dire un basique à appliquer sur le peau après sa crème/huile de jour.

Une noisette posée sur le doigt, quelques massages sur le front-nez-pommettes et vous voici arborant le plus parfait et le plus vitaminé des teints !

Je l’ai pris en version “base éclat” – qui n’est pas sans rappeler la crème abricot de chez Agnes B – car il se fond parfaitement à ma carnation et est d’une transparence folle !

Des variantes existent avec notamment le “Step 1 matifiant” ou encore le “Step 1 anti rougeurs” (que j’ai également en dose d’essai mais que je n’ai pas encore essayé).

Une fois n’est pas coutume, la marque répond encore à mes attentes avec un produit efficace, non gras et qui sent bon {oui ça compte !}.

Bon dimanche