homeo 4

Mon homéo-pharmacie (#baby project)

Bonjour à toutes et à tous,

L’idée de faire ce post s’est imposée à moi ce matin lorsque je me suis postée devant la multitude de petits tubes colorés qui sont devenus mes remèdes du quotidien. Autant de tubes dont je connais les pouvoirs presque par coeur. Cet automastisme m’a fait sourire et je me suis dit que j’allais vous conter cette histoire.

Je veux bien entendu parler d’homéopathie.

Because of Mini Moi qui pousse et s’éclate dans mon ventre chaque jour (à en croire les multiples coups et mouvements que je ressens), il a fallut que ma boîte à pharmacie se transforme et migre peu à peu vers ces petits granulés, savament prescrits par ma sage femme. Autant vous dire que je n’ai jamais vraiment été une grande fan de médocs, j’ai mes « basics » et jusqu’ici ils ont toujours parfaitement oeuvrés quand je n’étais pas au top. Les classiques dafalgan + sirop pour la toux + zyrtec + pansements étaient encore mes meilleurs alliés il y a quelque mois.

Et puis nous avons appris que j’étais enceinte, et dans la foulée, ma sage femme et mon médecin se sont empressés de m’informer que la majeure partie de ces médocs devenaient mes pires ennemis à compter de maintenant et qu’il fallait à tout prix les éradiquer de ma boite à pharmacie {heu .. quand vous dites « éradiquer » c’est à dire ?}. A l’exception des pansements qui, fort heureusement, ont encore le droit d’être utilisés … bon, même s’il je fais mon maximum pour ne pas me couper, bien entendu.

homeo 1

Le truc avec l’homéopathie, c’est que moi JE N’Y CROIS PAS.

Rectificatif, je n’y croyais pas. Je vous explique ? Ok.

Disons que mon cerveau et son fonctionnement quelque peu particulier de temps en temps (je le conssens), je ne voyais pas en quoi des petites billes sucrées et sans goût pouvaient prétendre soigner tous les maux ou presque. Je veux dire, tant qu’à faire, autant manger des M&M’s, au moins il y a du goût ! Plus sérieusement, mes rares expériences passées avec l’homéo ont été un fiasco total. A base de rage de dents et d’un dentiste qui ne voulait pas me prescrire de cachetons anti douleurs de peur que je ne sente plus rien {pardon mais n’est-ce pas là le principe d’un anti-douleur ?}{bref, passons}, et qui m’a donc donné ces petites billes translucides qui bien évidement n’ont absolument rien changé à la douleur interstallaire que je ressentais dans la bouche. Autre exemple, soit disant pour me destresser un peu, la prescription une fois encore de ces bibilles qui allaient « relaxer tout mon être et apaiser mon esprit ». Résultat : insomnies 2 jours durant et tubes d’homéo foutus à la poubelle direct !

Voyez, j’étais plutôt paramétrée pour ne plus jamais croiser la route de ces petits tubes de couleurs aux inscriptions latines étranges. Et puis j’ai commencé à voir ma sage femme, et nous avons beaucoup parlé, et bien qu’elle ait beaucoup ri à l’écoute de mes expériences déplorables avec l’homéo, elle m’en prescrit malgré tout en me disant « Réessaie, tu n’as plus rien à perdre ! ». C’est donc avec le plus grand détachement au monde, et convaincue de l’inefficacité totale de ces bibilles que je m’en vais chercher tout cela à la pharmacie et débuter mon « traitement » (même ce mot me faisait marrer, pour vous dire). Sauf que cette fois-ci CA FONCTIONNE !

Et oui, en dépit de toute ma mauvaise foi et mauvaise volonté aussi à l’égard de ce traitement, il n’en est pas moins que les effets sur mon organisme sont assez rapides. Plus de nausées, de douleurs, etc.. ALORS COMME CA CES BIBILLES AURAIENT VRAIMENT UN POUVOIR ?!! Imaginez ma surprise lorsqu’au bout de quelques jours je m’aperçois que tout va mieux, juste avec des granules. Des granules translucides. Des granules sans goût. Mieux encore, imaginez la tête de ma sage femme lorsque je lui annonce que oui, ça va mieux…

homeo 2

Tout ça pour dire qu’a présent je suis convaincue de l’efficacité de ces petits granulés et compte bien les utiliser à l’avenir pour me soigner et soigner bébé aussi, quand ce sera possible. Comme quoi, nos corps réagissent bizarrement des fois, comme s’il y avait un temps pour tout, the right thing at the right time en somme.

Et vous, pour ou contre l’efficacité de l’homéo ?

IMG_4973-0

Bola.. ou pas ?  (#baby project) 

Le « bola de grossesse » j’en ai entendu parler récemment et je dois avouer que depuis je suis assez partagée sur la question..  Histoire de me forger un avis et d’en savoir plus, j’ai donc mené ma petite enquête sur ce bijou de grossesse que l’on peu s’offrir où se faire offrir. 

Décodage.

Le véritable « bola » est issu de la culture indonésienne et pas mexicaine comme on le lit souvent sur certains sites. Également appelé « clochette des anges », il tient son vrai nom de « bulan bola ». Porté par les femmes pendant leur grossesse, il est expliqué que ce petit objet vise à adoucir le comportement de bébé en émettant des petits sons perceptibles pour lui depuis l’utérus  (à compter en moyenne de la 20ème semaine de grossesse). 

 

Composé d’une boule en argent 925 (oui cette donnée est importante puisqu’elle signale qu’il s’agit d’un véritable bola traditionnel), il renferme des petites billes qui, en s’entrechoquant, créent un tintement particulier.  Pour les femmes indonésiennes, ce bijou est artisanal et 100% tradition locale. Tradition qui s’est apparemment bien exportée en Europe si l’on en juge par le nombre de site internet spécialisés sur la toile.. 

On lui confère des pouvoirs magiques tels que celui d’attirer la chance sur la femme enceinte qui le porte, ainsi qu’à son enfant. Rassurant et apaisant pour bébé, le tintement entendu pendant et après la grossesse serait parfaitement reconnaissable par bébé, qui aura eu le temps de s’y familiariser tout au long des mois. On raconte même que certaines jeunes mamans n’auraient qu’à agiter leur bola pour calmer bébé une fois né. Extraordinaire n’est ce pas ? 

 

Présenté sous la forme d’un sautoir, la chaîne ou le cordon mesure en général entre 100 et 120 cm de long. C’est en fait un pendentif en  argent qui repose sur le bas ventre de la maman. 
 

Voila. Maintenant j’en sais un peu plus sur l’historique de l’objet et sur la manière dont il est fabriqué. 

Là où je m’interroge, c’est sur l’efficacité de l’objet : réel bijou apaisant sonore ou simple bijou fashion ? 

Bien que l’objet soit mignon, est-il réellement l’auteur des bienfaits qu’on lui prête ? 

Alors bola ? Bola-ra pas ? Je n’en sais rien encore. Une chose est sûre, il va falloir que je me décide. 

Les filles, des conseils ? des avis ? 


Crédits photos : the good karma shop – mum to be party – cachecoeur lingerie – la femme colibri blog