Bureau 12

Back to school : notre bureau d’écolier

Hello les amis !

Rappelez-vous, la dernière fois que je vous parlais de notre retour de chine vintage, je vous confiais notre déception avec le Barbu de ne pas avoir trouvé le bureau d’écolier que nous recherchions depuis plusieurs mois déjà.

Évidement vous vous doutez que nous n’avons pas stoppé pour autant notre quête … et après quelques jours de recherche acharnée sur le web, le Bon Coin nous a enfin permis de trouver LE bureau d’écolier de nos rêves : petites dimensions, pieds tubulaires, plateau bois et casier en fer sous le plateau. Le « précieux » appartenait à une charmante nana qui en avait pris le plus grand soin étant elle-même fan de vintage. Après les bavardages d’usage et l’échange de quelques dizaine d’euros, nous chargions le bureau dans la voiture, heureux comme des Papes ! 🙂

Bon, en dehors de la personnalisation de ce petit meuble à notre goût, il y avait un peu de taff question rénovation : les pieds étaient un peu rouillés et peints d’une couleur grise/noire un peu bizarre, et le plateau en bois avait du subir un petit dégât des eaux, faisant apparaître quelques zones de fragilité sur les veines du bois. Rien de grave en somme mais nous savions qu’un peu d’huile de coude serait nécessaire pour lui redonner vie et jeunesse.

Bureau 1(Le petit bureau au tout début de l’histoire)

Avant toute chose, il a d’abord fallut nettoyer et poncer les pieds en métal et le plateau en bois. A grand renfort de papier à grain épais et de la ponceuse de Super Daddy. C’est d’ailleurs le barbu qui s’y est collé car étant enceinte, il ne fallait pas que je prenne de risques avec l’inhalation de particules de bois ou de métal durant cette opération.

Bureau 2

Pour la suite des opérations, j’ai repris la main : protection, traitement et remise en peinture du précieux. J’ai utilisé du matos de chez Luxens pour protéger la ferronnerie des pieds et de la peinture spéciale blanche aspect laqué de chez Dulux Valentine pour la remise en couleur. Au total, 1 couche de traitement pour 2 couches de couleur.     

Bureau 7      Bureau 5

Bureau 6

Je pense que ce qui est le plus pénible dans la restauration d’un meuble, c’est l’attente du temps de séchage entre chaque couche ! Nous étions tellement impatients de le voir terminé que chaque temps de séchage était un quasi- supplice 🙂 De vrais gamins !

Bureau 8

Bureau 9    Bureau 10

Une fois les pieds tubulaires traités, il fallait s’atteler au plateau en bois. Avant de le vernir (avec du V33 Mat et incolore), j’ai injecté de la colle à bois sous les veines du plateau pour solidifier définitivement les zones fragiles. Un peu de séchage, deux couches de vernis … et c’était fini !

Bureau 12

Bureau 13    Bureau 14

Bureau 15

Au final, une petite semaine de boulot pour un rendu qui nous plait énormément !

Depuis notre précieux a trouvé sa place dans la chambre et est fréquemment utilisé .. reste plus qu’à ajouter la déco spéciale « espace bureau » … mais ça c’est une autre histoire ..

sapin

Mon beau sapin (#jingle bells)

Tic tac tic tac, le temps défile à une vitesse folle et dans précisément 17 jours nous serons tous en train de festoyer gaiement autour d’une jolie table pleine de mets délicieux, mais surtout, nous serons toutes et tous en train de nous jeter comme des fous approcher d’un élément de décoration qui rassemble petits et grands en ces jours de fête : le sapin.

Je poursuis donc ma session « Jingle Bells » en vous parlant aujourd’hui de ces fameux sapins de Noël dont nous nous sommes tous mis en quête depuis ce weekend, mais également des alternatives au sapin traditionnel.

Sapin-de-noel-maisons-du-monde

Avant toute chose, petit quart d’heure culture, histoire d’en savoir un peu plus sur cette tradition qu’est le sapin de Noël. Il faut tout d’abord savoir que se sont les Alsaciens et Lorrains qui ont introduit cette coutume en France depuis 1871, avant cela, aucune trace de sapin par chez nous. Cela fait donc plus d’un siècle que chaque année, nous cédons à la sacro- sainte tradition de l’achat du sapin. D’un point de vue religieux et technique, la tradition chrétienne veut que l’arbre de Noël ne soit érigé que la veille de Noël, c’est-à-dire le 24 décembre seulement, et qu’il doit être enlevé des foyers douze nuits après, pile pour l’Epiphanie. Dans la vraie vie, nous sommes bien loin de cette tradition puisque dès début décembre apparaissent les marchands de pinèdes aux abords des magasins et grandes surfaces, nous incitant lâchement à trahir la tradition religieuse {méchants, méchants marchands !} 

Or donc, il existe un grand choix de ces petites bêtes même si la star d’entre tous reste encore le Nordmann. Véritable petit sapin aux épines résistantes, il est de loin le plus cultivé massivement à travers le monde pour pouvoir fournir tous les foyers en mal de verdure à décorer pour le Jour J. Le truc avec les sapins, c’est qu’à la fin des festivités, ils terminent irrémédiablement dans un sac un sapin (dans le meilleur des cas), mais surtout sur le trottoir, attendant d’être ramassés par les camions poubelles. Chaque année ce spectacle me déchire le coeur, tant de petits sapins qui ont vaillament remplis leur rôle et sont remerciés de la sorte. La vie est dure. La vie est triste.

Alors cette année, j’ai décidé de vous parler des alternatives au sapin coupé et voué à rejoindre la benne des déchets verts (oui oui, si vous voulez, vous pouvez aller à la décheterie pour déposer vous-même votre sapin en bac à déchets verts, ainsi il sera retraité en compost ou en copeaux végétal), voici donc les pistes intéressantes que j’ai trouvé sur internet pour vous :

 

My Little Sapin

my little sapin nude

Le concept est simple, plutôt que d’acheter un immense sapin qui prendra peut-être toute la place chez vous ou sur votre bureau au boulot, vous pouvez décider d’en acquérir un plus petit et en pot. Ainsi, après les fêtes, le jardin ou un bon gros pot sur votre balcon pourront accueillir le précieux pour qu’il vive et survive au mois jusqu’à l’an prochain ! Sympa comme idée ? De plus le site vous livre en 48h chez vous et vous propose même de personnaliser votre sapin en choisissant une couleur de pot et un type de décoration (si vous n’êtes pas très branché-doué-intéressé par la déco de Noel).

 

Ensuite, j’ai nommé Treezmas, le loueur au grand coeur.

treezmas

Une fois encore, c’est vous qui choisissez quel sapin vous voulez adopter. Oui oui vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’adopter un sapin le temps des fêtes, de la décorer, le choyer, et à la fin de l’histoire, Treezmas le récupère et s’occupe de lui et de sa seconde vie. J’avoue être complètement dingue du concept ! Cette alternative me séduit d’autant plus qu’elle permet également de sensibiliser les enfants en leut expliquant que les arbres et ressources de la planète sont importantes, qu’en replantant ensuite, et bien petit sapin, un jour deviendra grand 🙂

 

Enfin, il existe également moultes alternatives artistiques et créatives si vous ne souhaitez pas un sapin « végétal » dans votre maison. Bien sûr il y a le sapin en plastique, plus ou moins bien imité d’ailleurs, même si celui de chez SIA est vraiment bluffant tant il est bien fait (mais question bourse on ne joue pas dans la même cour de récré je pense) .. et puis il y a les idées chouettes, les idées folles, les réalisations qui fleurissent sur le web et qui donnent parfois envie de se jeter à l’eau et de faire, nous aussi, notre sapin do it yourself.

Je vous laisse en images et vous dis à plus tard. Bisous !

sapin boite de conservele sapin en boite

sapin bouchonsle sapin en bouchons de liège

sapin décole sapin 100% déco de la maison

 

 

sapin échellele sapin échelle et bougies

sapin en planches de boisle sapin planches en bois peintes

sapin huttele sapin « hutte d’indiens » minimaliste

sapin livresle sapin livres

sapin photosle sapin photos

sapin stickersle sapin peinture home made

« Glitter is the new black »

“GLITTER is The new Black !”

Phrase entendue il y a peu de temps dans une vidéo de Docteur Shoes et de Timai, figurez-vous que les paillettes, le brillant, bref le bling bling princesse sera très à la mode cette saison… et moi ça me va bien !

Cela faisant très longtemps que j’avais envie de tester le DIY Glitter Shoes (alias les chaussures pailletées faites maison). J’avais donc tout le nécessaire depuis 3 ans dans mes placards, plus spécialement dans “mon sac à trucs” {concept personnel pour définir le sac dans lequel je mets et entasse tous mes achats {mon bordel ?} comme la peinture, la colle, les paillettes, le bois, etc..}.

En quelques mots donc, les différentes étapes de ce DIY super facile 😉

-étape 1 : le matos.
Une paire de chaussures, des sacs plastiques, de la colle pour tissu, des paillettes de couleur, une spatule en mousse pour la colle, un contenant pour le mélange, et enfin de la colle en spray.

– étape 2 : préparation des chaussures.
Commencez par protéger l’intérieur de vos chaussures en mettant des sacs plastique en boule dedans.

– étape 3 : préparation de la pâte
Déposez les paillettes dans le contenant (j’ai utilisé le couvercle d’un bocal), et mélangez la colle pour tissu. La pâte doit être bien homogène. (astuce : plus vous mettez de paillettes plus le résultat sera brillant. J’avais pris bleu électrique, bleu nuit et bronze)

– étape 4 : application de la pâte.
Pas d’astuces particulières pour cette étape, appliquez la pâte sur la chaussure à l’aide de la spatule en mousse en insistant bien lorsque vous étalez. N’ayez crainte, la colle pour tissu est blanche à l’application mais devient transparente en séchant 😉. {vous pouvez répéter l’opération une seconde fois pour obtenir une couvrance parfaite}.

– étape 5 : le séchage.
Laissez sécher toute une nuit pour que la colle imprègne bien le tissu.

– étape 6 : la finition.
Cette étape est la plus importante car c’est le moment de vérifier que les paillettes recouvrent bien toute la surface de la chaussure et qu’il n’y a pas d’amalgame. Une fois ce point vérifié, il ne vous reste plus qu’à pulvériser la colle en spray pour fixer définitivement ces milliers de petites paillettes. Pulvérisez à 30 centimètres de la surface pour que le spray adhère bien. Laissez sécher le temps indiqué sur la bombe de spray. Il ne vous reste plus qu’à patienter avant d’enlever les sacs plastique qui protégeaient l’intérieur des chaussures.

TADAAAAA !!!
Et voilà, pour moins de 40€ vous avez de superbes chaussures pailletées, faites maison, et à vos goûts 😉.
Je vous l’avais dit, mini difficulté pour maxi effet !

Prêtes à vous lancer ?

Un centre de table original et peu cher

Un centre de table original et peu cher

Nous avons tous des boules de Noël datant des années passées et dont nous ne nous servons plus (because cette année nous avons, par exemple, décidé que l’or serait à l’honneur et, pas de bol il nous reste du bleu, du vert, du rose because ben, Témoignage de notre boulimie exacerbée en matière de Christmas deco)

Et bien voici un DIY pour réutiliser celles-ci de manière détournée, de manière gaie, de manière inattendue : en centre de table !

En enlevant les capuchons, en collant ces bouboules les unes aux autres et en y plaçant de l’eau et des fleurs, voilà le résultat ! [ashtag : haaaann trop facile quoi ! Je vais ouvrir un business de centres de table !!]

Do It Yourself « spécial Noël »

DIY #spécial Noël

Encore un do it yourself très simple à réaliser, et plutôt sympa pour égayer sa cheminée ou tout autre endroit chez soi.

Il vous faudra un cordon de laine (ou un autre matériau robuste et épais), des boules de Noël, et une paire de ciseaux.

L’idée est ensuite d’accrocher chaque boule jusqu’à former une jolie grappe.

Le résultat est très sympa et me ferait presque regretter de ne pas avoir de cheminée.

Temps : 1h
Coût : Environ 15€

Source : oups ! Je dois rechercher car je ne sais plus sur quel site je l’ai trouvé [ashtag : sois attentive un peu !]

Do It Yourself #7

DIY #7

Je ne sais pas pour vous, mais moi je galère tous les matins quand il s’agit de chercher un sautoir ou une broche pour agrémenter mes tenues.

Malgré mes tentatives d’organisation au sein de ma “caisse à bijoux” [car oui, il s’agit bien d’une petite caisse en métal orange], les sautoirs se mélangent entre eux et deviennent une énormes boules pleine de plumes et de perles.

Je vous propose donc une DIY issu du blog “the trendy girl”.
Ce petit tutoriel en photos vous aidera au moins autant que moi pour organiser, et surtout trouver plus facilement vos accessoires le matin !

Source : www.thetrendygirl.net