index 2

Less is more

Ce précepte pris pour titre, tout le monde le connaît. Tout le monde l’a au moins déjà entendu mais personne – ou presque – ne l’applique vraiment. Moi la première, enfin jusqu’ici.

Je vous raconte ? Tout a commencé lorsque j’étais enceinte de Babynou. Comme la légende le veut, et comme toute femme enceinte qui se respecte, j’ai passé au peigne fin tout notre appart en vue de déblayer, nettoyer, trier, ranger, et tout cela pour préparer l’arrivée de bébé mais pas que .. j’avais une sorte de petite voix intérieure qui me disait que j’en avais besoin. Une pensée omniprésente et incontrôlable. Quelque chose de lancinant qui occupe sans cesse votre esprit.

Alors tous les soirs pendant une semaine, lorsque le Barbu rentrait du boulot, il voyait des sacs sur le palier qui étaient en instance de don. Nous avons donné pas mal de choses aux associations caritatives, des vêtements à la vaisselle en passant par des petits appareils électroménagers dont nous n’avions pas ou plus l’usage.

J’étais sereine. L’appart était épuré et vidé des choses inutiles qui nous encombraient.

Nous pouvions donc nous attaquer à la préparation de la chambre de bébé, au rangement des multiples accessoires de puériculture maintenant que nous avions gagné de la place.

Et puis, allez savoir pourquoi, ce sentiment d’épure m’a repris il y a une bonne semaine. Je pense tout simplement que le fait de devenir Parent révèle une réalité : rien n’est important a l’exception de son enfant et de ses besoins. Basique. Mais tellement existentiel.

J’ai donc recommencé à regarder un peu partout pour me délester des choses qui n’étaient pas indispensables. Et à ce petit jeu croyez-moi, c’est fou le nombre de choses qui n’ont finalement pas d’importance ou qui ne sont que si peu utilisées. J’ai donc fait le vide dans mon dressing, à commencer par les vêtements que je ne mettais que très rarement avant d’être enceinte et que, de toute évidence je ne remettrais pas plus souvent maintenant (bien qu’ayant déjà retrouvé mon corps d’avant bébé). Idem pour les accessoires (chapeaux, ceintures), pour les vernis (qui étaient jusqu’à lors le seul type de cosmétique « type chimique » que je m’accordais)(car pour le reste je suis passée dans la gamme bio depuis longtemps. Pour en savoir plus c’est ici, ici et ici). Tout ou presque y est passé, et tout ça durant les siestes de bébé.

J’ai également procédé à un tri minutieux des objets deco que je conservais alors que nous ne les mettions pas en évidence dans notre home sweet home. Les posséder sans en avoir l’usage, absurde donc « de trop » dans la maison.

Je me suis donc beaucoup interrogée sur nos habitudes de consommation. Sur ce sentiment si étrange que d’un seul coup j’avais besoin d’air et d’espace dans nos placards. Une fois encore la conclusion était la même : ne posséder que l’essentiel, s’autoriser un peu de superflu mais pas trop car un jour ou l’autre on finit par s’en débarrasser. Se rendre compte qu’à présent nous étions une famille, et que seuls mes hommes étaient importants.

index

Ne conserver que l’indispensable et faire en sorte que les nouvelles choses soient vraiment d’utilité reconnue, auquel cas s’en passer. Arrêter de garder des trucs par habitude du « oui mais on sait jamais » alors que ça reste au fond d’un placard, tant et si bien que le jour où l’on en a vraiment besoin on ne sait même plus ou ledit objet se trouve.

Je vais donc réfréner mes ardeurs lorsque mon chemin croisera, par exemple, un mug ou un accessoire de déco qui me plait. Je vais m’atteler à me poser systématiquement la question du « en as-tu vraiment besoin ? » avant chaque achat superflu pour éviter le coup de coeur hâtif finalement regretté.

Voila, à partir d’aujourd’hui je vais mettre en pratique le « less is more » pour gagner, je l’espère, en qualité de vie. Comme quoi, avoir un enfant, mise à part l’immense joie et le bonheur que cela nous apporte chaque jour, c’est aussi l’occasion de se remettre en question.

Parfum Hermès

Sous le sapin ..

Cette année encore le Petit Papa Noël m’a bien gâté et j’avais beaucoup de jolis paquets sous le sapin. Il faut croire que j’ai été bien sage durant toute l’année à la vue de tous les beaux présents que m’ont offert mes proches :

Parfum Hermès

 

groupé

 

Il y avait de l’imprimé marinière dans mes cadeaux à Noël ! Comme si j’étais complètement dingue des rayures bleues et blanches quoi … bon ok, je suis une folle de cet imprimé je l’avoue (#passion de ma vie).  J’ai donc reçu le super coffret Kusmi Tea & Jean Paul Gauthier contenant une enoooorme boîte du thé « Prince Vladimir » que j’affectionne particulièrement ainsi que le siiiii joli mug (#passion de ma vie bis) avec infuseur amovible que j’avais repéré et dont je vous avait d’ailleurs parlé ici  =)

Pour rester dans l’univers marin, mon Barbu m’a également fait une surprise de taille en parvenant à m’offrir la sublime écharpe en laine dont je rêvais depuis le mois d’octobre dernier : celle de chez Claudie Pierlot & Saint James. Elle est simplement magnifique, douce, si raffinée avec son petit nœud et ses rayures, je l’aime d’amour ! Le plus fou dans l’histoire reste encore qu’elle était soldout partout dans les boutiques à Paris et sur internet. Je m’étais donc fait une raison à l’idée de ne jamais posséder la mignonne … imaginez un peu ma tête quand je l’ai découverte en déchirant le papier cadeau !

Livre Eames

J’ai également reçu un très beau livre qui me faisait très envie depuis que je l’avais vu dans l’émissions « La Maison France 5 » : le livre de Charles & Ray Eames.  Leur histoire, leur parcours professionnel, leurs créations aussi connues qu’emblématiques, voilà un ouvrage qui regroupe toutes ces informations pour mon plus grand bonheur. Le bébé pèse un peu lourd et promet de mettre un peu de temps avant d’être parcouru de part en part.

écharpe HM

Echarpe détail HM

echarpe hm 2J’ai aussi eu une très belle et très grande écharpe king size aux couleurs aussi douces qu’en est la matière. Véritable nid de réconfort lorsque je m’enroule à l’intérieur pour buller à la maison, elle est rapidement devenue mon doudou et je m’en passe difficilement. Je suis très fan de l’imprimé un peu navaro dans l’esprit, ce petit quelque chose qui te fait croire que cette écharpe vient d’une tribu vivant dans le désert américain, et qui l’a fabriqué rien que pour toi en se disant à chaque instant que la douceur était le point d’orgue à la réussite de cette pièce (je suis folle je sais)

parfumLe Père Noël avait pensé à tout et même à remettre à niveau mes stocks de parfum 🙂  J’ai reçu le Concentré d’orange Verte de chez Hermès, qui sent divinement bon et que je trouve absolument envoûtant.

  BO 3

BO 2

Un joli petit paquet rouge a aussi dévoilé son contenu qui m’a immédiatement plu : une paire de boucles d’oreilles en argent en forme de petites billes. Très délicates une fois portées, elles sont discrètes et habillent les oreilles pile comme il faut !

 

                           tasse JPG   echarpe claudie pierlot

kusmi tea et JPG

Et parce que le Père Noël déborde parfois un peu sur le timing et vous réserve des surprises pour plus tard, j’ai aussi eu la chance d’aller au dernier spectacle de Batiste Lecaplain : Origines !!!! Je suis fan de l’humour de ce mec, avec le Barbu nous étions allés voir son premier One Man Show et étions ressortis de là avec des douleurs folles aux zygomatiques, jamais nous n’avions autant ri durant un spectacle je crois. Jeune trentenaire, Lecaplain assure aussi bien dans son spectacle créé que dans les très nombreux moments où il improvise. Nous avons donc passé 2 heures de folie au théâtre du petit Montparnasse un soir entre Noël et l’An. C’était juste top et le Barbu a bien assuré car j’avais mal aux joues à force de rire.

Batiste Lecaplain affiche Origines

Quand je vous dis que j’ai vraiment beaucoup de chances car j’ai été gâtée !

J’espère que vous avez reçu de beaux cadeaux qui vous ont faire sourire et bondir le cœur d’émotion en ouvrant vos paquets, que le Père Noël a su trouver les bonnes idées pour vous récompenser de cette année écoulée.

Bises les petits loups

gouter post noel 2

L’esprit de Noël #rewind

bougies allumées bougies deco radio 2 deco table 3 deco table 4 deco tabledeco table 2 décorations sapin

deco radio

gouter post noel

sapin et cadeaux 2

gouter chouquettes

Revenir en photos sur l’esprit de Noël qui a complètement habité notre home sweet home durant plusieurs jours. Cette année Big Mama (alias notre sapin) était paré de décorations blanches et argentées, auxquelles nous avions ajouté des sucres d’orge rouges et blancs pour être parfaitement en lien avec le Petit Papa Noël. Pas de décorations trop lourde ou voyante, nous tenions à faire de Big Mama un sapin léger et élégant, une espèce de déco à la scandinave en quelque sorte. Et puis c’était la première fois que nous nous prêtions au jeu du « on met un vrai sapin dans le salon », donc bon, nous ne sommes pas encore des pros de la guirlande !

Pour la table de Réveillon, nous avons misé sur l’ambiance d’antan en sortant notre jolie vaisselle vintage jaune, nos beaux bougeoirs tout dépareillés et chinés au fur et à mesure des années, quelques bougies (dont les petits rennes qui ont fait fureur), une nappe blanche, quelques fleurs, et voilà, la table était prête à accueillir les invités.

Un Noël en famille, avec mon babybump qui continue de pousser .. et dire que Noël 2016 se déroulera avec notre petit bonhomme .. voilà, je clôture ce chouette moment en photos qui est déjà un souvenir dans nos têtes et espère que vous aussi en avez bien profité  =)

Nouvelle Année 2016

Très Belle Année !

Mes petits chatons,

je reviens rapidement sur le blog pour vous souhaiter à toutes et tous une belle année 2016.

J’espère qu’elle saura vous apporter tout ce que vous en attendez, et bien plus encore !

Ici on a appuyé sur « pause » depuis le Réveillon de Noël et on profite de ces quelques jours de vacances avec Le Barbu. Entre bons repas, balades, petits travaux dans l’appart et gros goûters improvisés, les jours passent paisiblement et nous font fortement apprécier cette période de fêtes de fin d’année.

Je vous donne rendez-vous lundi pour la reprise des articles, qui seront variés et prolongeront – je l’espère – la magie de Noël .. d’ici là profitez bien, reposez-vous, boulottez encore un peu à base de chocolats chauds ou tout autre plaisir sucré, et surtout, surtout, prenez du temps pour vous et prenez soin de vous.

Non Merci Madame revient vite et fera son maximum pour vous embarquer dans une spirale de bonne humeur et de gaieté pour cette nouvelle année à vos côtés.

Je vous embrasse

2016

La maison aux volets bleus

image

Oh je sais ce que vous allez dire, que je manque cruellement d’imagination quant au titre de cet article, et qu’on l’a déjà vu et lu maintes fois ici et là…

Seulement laissez-moi vous raconter l’histoire de cette si jolie maison qui a et aura définitivement une place à part dans mon coeur.

Quelque part dans l’Aisne, se trouve une petite maison entourée de forêt et de champs, dans un village aux allures de Provence lorsqu’il y fait beau. Là-bas, on entend le chant des oiseaux de bon matin, le bruit des épis de blé qui se frottent les uns aux autres lorsque le vent vient jouer entre leurs tiges, on entend le coq qui s’égosille tout au long de la journée lorsque cela lui prend. Là-bas, on jouit d’une tranquillité folle, comme si toutes les pendules avaient décidé de ne plus marquer le temps comme à la ville. Cet endroit, depuis que nous sommes petites avec La Minette, nous l’appréhendons, nous le co nnaissons par coeur, le moindre recoin, la moindre cachette secrète. Cet endroit a vu nos enfances s’épanouir, avec ses rires et ses larmes ; tout un terrain d’aventure pour les petites filles que nous étions.

Dans ce village, nous connaissions par coeur les arbres fruitiers qui régalaient nos petits estomacs en mal de plaisirs sucrés (mûres, groseilles, pommes, etc..), les rues et chemins où nous faisions des promenades gigantesques avec notre grand mère, les coins à champignons farouchement gardés à confidence en forêt pour que personne d’autre que nous n’aille s’y approvisionner.

Et puis cette maison. Cette si charmante maison à la façade claire, faite de pierre de taille, avec des volets bleus, avec un Perron soutenu de quelques marches, Perron qui a d’ailleurs vu défiler plusieurs générations de notre famille pour la sacro-sainte photo d’été (la photo que l’on y fait, debout, entouré des frères et sœurs/cousins). Les accotés de ce perron sont fleuris, plein de roses et de petites plantes qui viennent égayer les dessous de fenêtre, comme pour mieux vous inviter à y entrer..

A côté de la maison, il y a Le jardin, qui m’apparaît maintenant de taille raisonnable, mais qui semblait pourtant à l époque être immense. Reparti équitablement entre pelouse et potager, nous y avons passé des après-midi et des soirées entières à jouer ou à aider notre grand même pour récolter les haricots, semer bon-an mal-an des graines, arroser les pieds de salades, ou profiter tout simplement de la fraîcheur des nuits d’été. Pour séparer ces deux espaces, une allée. Une allée avec une arche de roses, odorantes, colorées.

Dans la maison il y a une cheminée.
Là où notre grand mère s’adonnait à l’un de ses plaisirs d’hiver « faire une petite flambée ». Il y a aussi une arrière cuisine, pour stocker les gâteaux chaudement sortis du four et les soupes préparées dans la journée pour nourrir nos estomacs affamés de tant d’aventures vécues en journée. À l’étage, les chambres où nous dormions si bien, où notre Grand Mère nous chantait des berceuses pour nous aider à rejoindre Morphée.

Des souvenirs plein la tête vous dis-je.. Pas un centimètre carré de cette maison n’échappe à ma mémoire.

Et puis Grand Mère s’en est allée, rejoindre mon grand père adoré qui nous avait malheureusement quitté quelques années auparavant. Daddy eu la merveilleuse idée de garder cette maison à nos côtés, de ne surtout pas la vendre, de ne surtout pas la laisser aux mains de nouveaux propriétaires qui en ignoreraient tous ses secrets et souvenirs. Alors depuis, cette maison ne cesse de vivre encore, plus fort, avec de nouveaux souvenirs qui vont venir compléter les précédents. Des souvenirs qui vont venir nourrir l’âme de cette maison. Notre âme finalement.

Nous étions là-bas ce weekend.
En regardant le jardin et cette fameuse allée, je me suis rendue compte qu’elle avait été foulée par quatre générations de notre famille. Ce weekend je me suis rendue compte que mon cœur battait fort quand j’étais dans cette maison.
Que mon coeur s’émouvait pour un rien dans ce village.
Que mon coeur était indéfectiblement lié à cet endroit.
Ce weekend, nous nous sommes fait la promesse avec ma sœur de tout faire pour garder cette maison dans la famille.

Cette maison aux volets bleus c’est mon histoire. Et cette histoire ne fait que commencer ..

Ce weekend on a ..

Ce weekend on a :

– joué la Bourguignonne d’adoption,

– profité pleinement de sa belle famille,

– décidé de manger le plus possible d’escargots {madeleine de Proust personnelle ..}

– découvert une spécialité de la région : le fromage frais aux herbes {faisselle + crème fouettée + échalote + ciboulette = pas super pour l’haleine et pour la ligne mais parfait pour le moral},

– maudit Evelyne Dhelia et sa météo pourrie durant ce weekend prolongé {3 jours de flotte non stop !}{no offense Evelyne, we love you}

– fêté le 1er mai en offrant plein de jolis brins de muguet,

– fait des réserves à haute saveur ajoutée auprès de spécialistes du monde viticole,

– goûté toutes ces merveilles à base de raisin {slurp},

– constaté qu’il faisait super beau sur Paris en rentrant {arf..}

Malgré une météo catastrophique et les bottes en caoutchouc qu’il nous manquait, c’était un beau week-end pour nos cœurs et nos esprits.

Belle semaine ✨