recette 12

Le smoothie concombre menthe

Une recette facile et rapide pour un déjeuner sur le pouce ou pour une pause salée dans la journée : mon smoothie concombre – menthe (avec un peu d’ail dedans aussi … pour le goût :))(et pour l’haleine de chacal aussi).

Cette préparation express ne requiert qu’une dizaine de minutes et un mixeur/blender ou tout autre petit appareil électroménager capable de mixer. Allez on y va pour la recette !

recette 12

Liste des ingrédients :

  • 1 concombre
  • quelques feuilles de menthe fraîche
  • de la crème liquide (20 cl environ)
  • 1 gousse d’ail (pour les plus téméraires)
  • du sel, du poivre

Recette 1

La recette

Epluchez le concombre puis, découpez en rondelles, et enfin en petit dès

Ajoutez dans le bol du blender

Coupez en petit morceaux votre gousse d’ail et mettez également dans le blender. Hachez les feuilles de menthe fraîche (ou mettez les entières si vous préférez) et ajoutez à la préparation

Salez, poivrez, puis ajoutez la crème liquide

Mixez pendant quelques secondes

C’est prêt 🙂

recette 3   recette 2

 recette 4 recette 5

recette 6   recette 7

recette 8   recette 9

recette 10   recette 11

Mon conseil : laissez tous vos ingrédients au réfrigérateur jusqu’au moment de débuter la préparation ; le smoothie sera encore meilleur bien frais. Sinon vous pouvez ajouter un glaçon à votre préparation.

Ce smoothie accompagné, par exemple,  de galettes de polenta au thym est un vrai régal (recette gluten free à venir sur le blog ..)

recette 13

Alors ? Pas mal cette recette express pour un apéro improvisé, une entrée salée ou pour une pause gourmande dans la journée

Muffins 3

Les muffins « framboises – amandes » (#gluten free)

Faisons entrer un peu de gourmandise par ici vous voulez bien !

Pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous avez pu voir avant-hier que je me faisais un petit plaisir fait-maison le soir devant la télé : j’ai nommé mes fameux muffins sans gluten 🙂

En hiver je les fais habituellement avec des pépites de chocolat ou des noisettes mais avec les beaux jours qui reviennent et les fruits sympas que l’on a acheté au marché avec Le Barbu, je me suis dit que j’allais faire une variante plus « printanière » avec des framboises et de la poudre d’amandes.

Je vous confie donc ma recette, qui jusqu’ici a toujours fait mouche avec mes proches et amis ..

Muffins 3

Liste des ingrédients (pour 12 muffins environ) :

  • 280 gr de farine (perso je mélange farine de riz et maïzena)
  • 100 gr de sucre
  • 150 ml de lait (amande, vache, riz c’est comme vous voulez)
  • 2 oeufs
  • 8 cuillères à soupe d’huile
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 8 cuillères à soupe de poudre d’amandes
  • des framboises (une petite barquette de 150 gr suffit)

 

La recette ultra simple et rapide à faire :

Vous mélangez d’abord la farine, le sel, le sucre, sans oublier la levure. Ensuite vous ajoutez l’huile, le lait, et les œufs.

Maintenant vous ajoutez quelques framboises écrasées dans ce mélange ainsi que la poudre d’amandes. Conservez des framboises pour la suite..

Vous mélangez énergiquement jusqu’à obtenir une pâte lisse mais pas trop, s’il y a quelque grumeaux c’est bon aussi {pas relou la fille vous voyez :)}

Vous versez au 3/4 dans vos moules à muffins, vous ajoutez une framboise sur chaque muffin et puis vous placez le tout au four 15 minutes à 180 degrés.

C’est prêt !  (Pensez à bien protéger vos muffins d’un jour à l’autre pour ne pas qu’ils se dessèchent)

Parole d’intolérante au gluten, vos amis ne verront même pas la différence avec des muffin élaborés à base de farine de blé 😉

Bonne dégustation

 

Muffin 4

 

visuel pate a tartiner

J’ai testé pour vous #20 : les pâtes à tartiner sans gluten

Salut les gloutons !

En ce début de semaine, et même en ce début de vacances scolaires pour certains et certaines, je me suis dit qu’il était temps de vous faire partager mon test sur les pâtes à tartiner sans gluten {comment ça vous ne voyez pas le rapport entre les vacances et les gourmandises ?!?}

Comme vous le savez {et si vous ne le saviez pas et bien maintenant c’est fait}, cela fait plus d’un an maintenant que j’ai été diagnostiquée intolérante au gluten. Même si la nouvelle fut un petit choc à encaisser, ma vie et plus spécifiquement mon alimentation s’en sont retrouvées légèrement chamboulées mais globalement, je peux dire que le virage s’est très bien opéré. Déjà parce que je cuisinais beaucoup de produits frais avant et n’ai donc jamais été une folle de produits finis/préparés (généralement blindés de gluten), donc pas de changement brutal dans mes habitudes de consommation. Et ensuite, parce que j’ai la chance de partager ma vie avec le plus merveilleux des Barbus,  qui m’a suivi dans ce nouveau régime alimentaire sans jamais se plaindre, voire même au contraire, m’encourager à tester de nouvelles recettes et à s’y mettre lui aussi. Forcément, ça aide. Oui je sais, j’ai beaucoup de chance 🙂

Mais dans ce ciel bleu sans nuages, il y a quand même un truc qui clochait. Le seul point qui a été un peu compliqué à régler pour moi se sont les gourmandises : c’est que Non Merci Madame est une vraie gourmande à ses heures ! Et trouver des petits plaisirs sucrés rapides à ingérer en cas de petit creux ou d’envie furieuse de sucre n’a pas été une mince affaire, et ce à commencer par la pâte à tartiner aux noisettes {slurp !}. Non parce que, oublier les petits gâteaux ou les pâtisseries délicieuses de boulangerie passe encore, mais la pâte de noisettes, ça non !!

visuel pate a tartiner

J’ai donc commencé à prendre renseignements sur les internets … Et des avis sur le sujet, j’en ai lu beaucoup. Trop peut-être. Résultat, j’étais complètement paumée dans tout ce que je voyais et ne savais plus vraiment quel produit choisir pour assouvir mes papilles en mal de tartinade sur mon pain sans gluten le weekend. Et à moins de faire ma petite sélection et de tester moi-même, je ne voyais pas d’autres solutions. J’ai donc donné de ma personne, souffert le martyr à base de grands coups de cuillère dans les pots desdites sucreries à tartiner {rien que ça !}, bravant mes craintes et interrogations {mais bien sûr}, au profit d’une sélection ultra pointue et qui me convient aujourd’hui parfaitement (sélection qui est tout à fait personnelle, j’insiste sur ce point).

Voici donc les 2 outsiders qui, à ce jour, m’ont réellement conquises :

  • La pâte à tartiner « Noisette Chocolat » de chez Dardenne
  • La pâte à tartiner au « Cacao et noisettes » de chez Nocciolata

   Pate à tartiner Dardennepate a tartiner nocciolata

Leurs points communs : Toutes deux sont sans gluten et sans huile de palme, et c’est principalement ce que j’attendais de ces produits. Elles sont également issues de l’agriculture biologique et ont donc chacune le label AB.

Leurs différences : La pâte Dardenne contient 30% de noisettes versus 16% pour la pâte Nocciolata. Pas d’indications quant à la quantité de chocolat/cacao chez Dardenne, là où Nocciolata précise le pourcentage de 6,5%.  Autre point important également pour celles et ceux d’entre vous qui sont cœliaques, la pâte de chez Dardenne est préconisée par l’AFDIAG mais également par une autre asso « Vegan ».

Côté goût : Je dois bien avouer que la pâte Dardenne est plus forte en teneur noisette, j’entends par-là qu’on les sent bien plus lorsqu’on en mange. Pour autant, la Nocciolata est également goûtue, même si l’on sent quasiment autant les noisettes que le chocolat. Côté texture, j’ai néanmoins trouvé que la Nocciolata était plus proche de la texture pâte à tartiner que l’on connait tous, à l’inverse de sa consoeur plus compacte, et donc moins évidente à tartiner sur son pain ou ses biscottes.

Côté porte monnaie : C’est un peu là que la bât blesse, comme la majeure partie des produits sans gluten, on sait d’avance que la bagatelle va nous coûter plus cher qu’un autre produit … et c’est peu dire au regard des prix pratiqués pour chacune de ses marques. De mémoire, le pot de Dardenne était à 9,90€ le pot de 350 grammes … versus 4,50€ les 350 grammes chez Nocciolata, plus raisonnable donc. Dans tous les cas, les prix restent élevés, nous sommes bien d’accord. Mais bon, quand on veut de la pâte de noisettes à tartiner sans gluten, pour ne pas flinguer son petit ventre chéri, ou simplement par conviction personnelle, il faut ce qu’il faut.

Enfin tout ça pour dire que ces deux marques sont mes favorites et que mon placard de cuisine contient toujours l’un de ces pots. Comme ça maintenant, quand j’ai une petite fringale, je sais que je peux aller tremper goulument ma cuillère sans danger .. vous remarquerez que je n’ai pas précisé la taille de la cuillère … quand je vous dis que parfois je suis une vraie gloutone ..

Et vous ? des marques fétiches testées à me conseiller ?

recette pancakes 15

Les pancakes à la banane (#gluten free)

C’est weekend et c’est kitchen party !

Ne me demandez pas pourquoi mais le weekend, j’aime bien tester de nouvelles recettes aperçues ici ou là sur les internets. Or donc ce matin, je me réveille avec une furieuse envie de manger des pancakes .. oui mais quand on est intolérante au gluten, les pancakes, bah c’est pas une mince affaire, rapport que la farine de blé est proscrite.

Qu’à cela ne tienne, la farine de blé sera remplacée par un ingrédient que j’affectionne particulièrement : la banane !! Parce qu’il faut rendre à César ce qui lui appartient, cette recette n’est pas de moi, j’ai du la voir sur différents sites spécialisés en recettes de cuisine (pas forcément gluten free d’ailleurs), et vu la simplicité enfantine de la recette, j’ai décidé de me lancer, histoire de voir ..

Les ingrédients :

  • 2 bananes (plutôt mures si possible)
  • 2 oeufs
  • 50 gr de fleur de maïs

recette pancakes 1

La recette étape par étape :

recette pancakes 2On commence par éplucher les bananes .. oui c’est mieux .. enfin vous faîtes comme vous voulez hein, mais personnellement la peau de banane c’est pas trop ma came.

recette pancakes 3Vous découpez en rondelles les bananes et cassez les 2 œufs dans le saladier

recette pancakes 4Puis vous écrasez les bananes pour obtenir une pâte et vous mélangez avec les oeufs

recette pancakes 5Une fois que vous obtenez visuellement ce résultat, vous êtes bons

recette pancakes 6Ensuite vous ajoutez la fleur de maïs. Si vous vous demandez quelle est cette cuillère magique que j’utilise, c’est un cadeau de Daddy ; une cuillère doseuse avec balance intégrée, une merveille ultra pratique pour les préparations rapides (ça évite de sortir la balance ou le bol doseur à chaque fois)

recette pancakes 7Vous mélangez le tout

recette pancakes 8Et vous obtenez comme une sorte de pâte à crêpes

recette pancakes 9On place une poêle ou crêpière sur le feu avec de l’huile neutre dedans (quelques gouttes suffisent)

recette pancakes 10Avec une louche ou une grande cuillère, vous versez la quantité désirée dans la poêle et surveillez la cuisson. Pour moi, une trentaine de secondes de chaque côté a suffit pour avoir des pancakes dorés.

recette pancakes 11Comme pour les blinis, dès que les bords se décollent en recto, on retourne le pancake pour cuisson verso

recette pancakes 13On place une feuille de papier absorbant dans une assiette et on vient y déposer ses pancakes fraichement cuits

recette pancakes 15Et c’est fini !

Dégustés avec du sirop d’érable ce matin, nous nous sommes régalés avec Le Barbu. La banane apporte le côté sucré très appréciable pour le petit déjeuner ou le goûter et la fleur de maïs rend la pancake très moelleux, et absolument pas farineux.

En tout et pour tout, cela prend environ 5 minutes à préparer et 5 à 6 minutes de cuisson .. avouez que c’est bien peu de temps passé pour déguster un produit frais et toujours apprécié !

Enjoy !

 

Recette - Etape 13

Les mini quiches tomates feta / jambon parmesan (#gluten free)

Olà todos !

Nouvelle semaine, nouvelle recette. Je ne déroge pas à mes habitudes et vous propose une recette express de mini quiches, gluten free de surcroît, qui demandera peu de préparation mais vous régalera largement.

Recette - liste des ingrédients

Liste des ingrédients  (pour 12 mini quiches à la tomate feta) :

  • 4 oeufs
  • 1 brique de coulis de tomates (ou 3 belles tomates fraîches si nous sommes en été)
  • des herbes fraiches (ciboulette, coriandre, persil)
  • 1 bloc de feta ou fromage de brebis
  • un peu d’huile pour les moules
  • sel/poivre

Liste des ingrédients  (pour 12 mini quiches jambon parmesan) :

  • 4 oeufs
  • 1 petit sachet de parmesan
  • allumettes de jambon
  • un peu d’huile pour les moules
  • sel/poivre

 

Recette - Etape 1On commence par casser les œufs et les mettre dans un saladier. On ajoute les herbes fraîches.

Recette - Etape 2Ensuite on ajoute le coulis de tomate (ou tomates fraiches)

Recette - Etape 3Prenez votre bloc de féta et coupez en petits cubes pour ensuite bien émincer en petits morceaux

Recette - Etape 4Ajoutez la féta dans le saladier avec le restant des ingrédients. Salez (peu ! car la feta est très salée) et poivrez

Recette - Etape 5Battez le tout jusqu’à obtention d’un bel appareil bien lisse

Recette - Etape 6

      Recette - Etape 9   Recette - Etape 8

Appliquez un peu d’huile dans vos moules pour qu’ils soient bien gras et que cela facilite le démoulage des quiches

Recette - Etape 10Versez la préparation dans vos moules

Recette - Etape 11

Placez au four à 200 degrés pendant 20 minutes maximum, mais je vous conseille de surveiller la cuisson pour que les quiches soient bien dorées mais pas brûlées

Recette - Etape 13

C’est prêt, démoulez rapidement pendant que les quiches sont chaudes, accompagnez d’une salade verte ou d’endives et régalez-vous !

Pour les mini quiches au jambon et au parmesan, procédez de la même manière en variant les ingrédients selon la liste fournie en début d’article, ou improvisez complètement et laissez aller votre esprit de chef créatif 🙂

recette 12

Le curry de dinde

Salut mes petites loutres,

Après toute ces périodes de fêtes de fin d’année et de mets raffinés, on a bien envie de revenir à de bons basiques, goûteux ET faciles à faire. je vous propose ma recette de curry de dinde, très simple à réaliser, mais qui requiert un peu de temps.

Ca vous tente ? Allez zou c’est parti pour les photos et les explications !

ingredients

Liste des ingrédients :

  • de la dinde (environ 500 gr)
  • 4 yaourts nature
  • 1/2 citron
  • 30 cl de lait de coco
  • 3 beaux oignons
  • 1 petite brique de coulis de tomates (ici sans gluten)
  • environ 5 cuillères à soupe de curry
  • de l’huile d’olive (2 cuillères à soupe)
  • du sel
  • de la coriandre fraîche

recette 3On commence par découper en petits cubes la dinde

recette 1Ensuite on presse son citron pour avoir un jus bien frais et plein de saveur

recette 2Dans le saladier, on mélange les yaourts, le lait de coco, le jus de citron, les oignons (soit en cube déjà prêts ou sinon on les découpe au préalable)

recette 4On vient ensuite y ajouter les dès de dinde. Bien mélanger le tout. On recouvre de film protecteur et on place le tout au frigo pendant au moins 6 heures

recette 6Le moment du repas venu, on fait chauffer de l’huile dans une cocotte et on y place toute sa marinade de curry fraichement sortie du frigo. Sur feu moyen, on mélange le tout et on ajoute le curry et le sel.

recette 7

Une jolie couleur jaune commence à apparaître, le curry se mêle aux ingrédients et le tout mijote tranquillement jusqu’à ébullition.

recette 8

A ce moment précis ajoutez le coulis de tomates dans votre cocotte et mélanger doucement. baissez le feu et laissez le tout cuire pendant une bonne heure au moins.

recette 9

15 minutes avant de servir, ajoutez des feuilles de coriandre fraiche et laissez le parfum de ces petites feuilles embaumer votre préparation. Vous pouvez mélanger encore un peu et lancer la cuisson de votre riz à côté car c’est bientôt l’heure de servir ..

recette 11

Et voilà, le riz est prêt, dressez le sur le fond de votre assiette, ajoutez ensuite le curry de dinde et ajoutez quelques feuilles de coriandre pour la déco et le goût.

recette 12C’est terminé !

Ne vous reste plus qu’à déguster ce curry de dinde qui ne vous aura demandé que 30 minutes de préparation 🙂

ingrdients

Le gratin de butternut

C’est parti pour une recette goûteuse et « plutôt » rapide avec un légume de saison : la butternut

Bizarrement, je trouve ce légume super attirant avec sa forme un peu bizarre et sa couleur d’automne, seulement voilà, je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de beaucoup en cuisiner et cette année j’ai décidé d’y remédier en essayant plusieurs recette, dont celle que je vous fais partager ici.

Coté ingrédients il vous faut :

ingredient gros plan 1  ingredient gros plan 2

  • 1 courge butternut
  • de la poitrine fumée (2 belles grosses tranches)
  • de la crème liquide ou de la creme de soja (ce que j’ai utilisé)
  • quelques herbes fraiches et surgelées (ciboulette, persil, coriandre..)
  • sel, poivre
  • noix de muscade
  • eventuellement du parmesan ou de la biscotte sans gluten pilée en morceau

 

La recette :

On commence par lancer le four en préchauffage à 200 degrés

rondelles butternutOn commence par couper en épaisse rondelle la butternut

pépin butternutPuis on enlève les pépins, comme dans le melon 🙂

sans pépin butternut

decoupe morceauVient l’étape musclée de la découpe des rondelles en morceaux (ou en cube)

epluchureL’étape la plus longue de toute la recette : éplicher les morceaux ! Cela demande un peu de patience car ce n’est pas si facile que cela

a la poeleOn place les morceaux épluchés dans une sauteuse avec un fond d’eau non salée. On laisse 5 à 10 minutes de cuisson jusqu’à ce que les morceaux soient bien tendres

decoupe poitrinePendant ce temps, on va commencer à détailler la poitrine en tronçons ..

dès de poitrine.. puis en petits dès

a la poele chaudeLes morceaux de butternut finissent normalement leur cuisson et doivent être bien tendre (on pique avec le couteau et on check au besoin)

 

butternut dans platOn égoutte les morceaux et on les place directement dans le plat à gratin

 

mélange butternut et poitrine plat

On y ajoute les dès de poitrine et on mélange bien dans le plat pour que les ingrédients se répartissent correctement

 

mélange plat avec herbes

Puis on ajoute les herbes (ciboulette, persil, etc..) et on assaisone légèrement

 

assaisonnement de fin

Ensuite c’est le moment de mettre un peu de creme liquide ou de creme de soja. Il suffit d’en mettre assez peu et de bien mélanger pour que cela forme un liant entre tous les ingrédients. On rectifie l’assaisonnement et on rajoute un peu d’herbes si besoin. Puis on ajoute soit la biscotte sans gluten pilée, soit le parmesan et on place dans le four

-> 20 minutes au four à 200 degrés <-

sortie du dour

sortie du four 2

Tadaaaaaaam !

Paroles du barbu et de la Minette, « c’est hyper bon ».

A servir bien chaud en sortie de four avec une salade verte ou une salade d’endives

 

 

Le gâteau au chocolat 100% gluten free 

Salut la compagnie,

Aujourd’hui je reviens avec une recette qui régalera aussi bien petits et grands, et qui est 100% gluten free !


Étant intolérante au gluten et sensible au lactose, j’essaie de faire frémir mon palais avec des alternatives sucrées qui font la joie des gourmands et gourmandes comme moi.

D’ailleurs pour cette recette, vous verrez que je n’ai utilisé ni lait, ni farine, ce qui rend ce dessert absolument fondant, à tel point que Le Barbu et la Minette en sont dingues ! Il semblerait que ce gâteau ressemble à s’y méprendre à du Kinder délice (le gluten en moins).

Sans plus attendre, la recette et la liste des ingrédients. La recette est en deux temps, d’abord le gâteau, ensuite le glaçage.


Pour le gâteau il vous faut :

– 6 œufs

– 150 gr de chocolat noir

– 150 gr de sucre (j’utilise du sucre blond acheté en coopérative que je transvase dans un contenant pratique du commerce)

– 200 gr de pistache

– 125 gr de beurre doux ramolli (ou de l’huile végétale pour l’alternative au lait contenu dans le beurre)


On commence par faire fondre le chocolat au bain Marie et on remue sans cesse jusqu’à obtenir un chocolat bien lisse et onctueux


Ensuite on prépare la crème de pistache en plaçant dans un mixeur le beurre ramolli, les pistaches, et le sucre. Faire travailler le mixeur jusqu’à obtention d’une sorte de pâte qui a l’aspect d’une crème


Placer cette crème dans un saladier


Séparer les jaunes des blancs d’œuf. ajouter à la crème de pistache le chocolat fondu et les jaunes séparés. Mélanger doucement


Une fois bien mélangée, la pâte commence à avoir une jolie texture


A présent occupons nous des blancs d’œuf. Les battre sur vitesse moyenne et lorsque cela devient mousseux, on ajoute une pincée de sel et un peu de sucre. On augmente la vitesse du batteur jusqu’à ce que les blancs soient bien fermes


Vous pouvez mettre votre four à préchauffer sur 180 degrés le temps de mélanger les blancs en neige avec le reste de la préparation du saladier. Astuce : prenez votre temps pour mélanger afin de ne pas écraser les blancs, c’est ca qui va donner le côté mousseux de ce gâteau


On beurre son moule, on le farine légèrement (j’utilise de la farine spéciale pâtisserie de chez Schaer), puis on y verse la préparation


C’est parti, direction le four à 180 degrés pour 25 à 30 minutes environ

Une fois cuit, on sort le gâteau du four et on le laisse un peu reposer avant de le démouler. Passons à la seconde partie de cette recette, la préparation du glaçage.

Pour le glaçage il vous faut :

– 150 gr de chocolat noir

– 60 gr de beurre doux (ou de l’huile végétale en alternative au lait contenu dans le beurre)

– 1 cuillère à soupe de miel


On fait cuire le chocolat au bain marie une fois encore, on ajoute le beurre (ou l’huile)  et le miel puis on mélange lentement jusqu’à obtention d’un liquide brillant et bien fluide


Pendant que votre glaçage finit sa cuisson, on démoule le gâteau en prenant soin que le fond du moule se retrouve au dessus (démoulage avec une assiette, hyper pratique !)


Et voici la partie la plus fun de la recette, on recouvre le gâteau du glaçage au chocolat encore chaud. Tout y passe, même les côtés du gâteau. Il faut qu’il soit entièrement enduit.


On laisse cette petite merveille sécher à l’air libre quelques heures (2 heures au moins) et on peut enfin le déguster !

Dans mon entourage il a fait l’unanimité.. preuve en est que l’on peut se régaler tout en veillant à sa santé 😉

 

J’ai testé pour vous #13 : Bears & Raccoons

J’ai testé pour vous #13 : Bears & Raccoons
{Attention : post avec beaucoup d’amour dedans}

La jeunesse française recèle de pépites en terme d’entreprenariat.

Dernière preuve en date, le sublime café “Bears & Raccoons” situé dans le 11ème arrondissement de Paris.

Avant de vous parler des spécialités 100% gluten free qu’offre cet endroit que j’affectionne particulièrement, laissez-moi vous conter l’histoire de ses charmants gérants.

Gianni et Barbara sont un jeune couple qui s’aime d’amour depuis des années {rien que pour ca, déjà, on est fan}. Barbara, en plus d’être fort jolie, est cœliaque, en d’autres terme, elle ne peut manger de gluten au risque de mettre sa santé en péril. Gianni, lui, n’a aucun problème quant à cette protéine, mais a décidé, par amour, de suivre le régime alimentaire de sa dulcinée {je vous avais prévenu, lot of love inside this post}.

Avec le temps, le couple est forcé de constater que notre belle capitale n’offre pas grand choix en matière de lieux où le sans gluten règne en roi. Qu’à cela ne tienne, ils vont monter leur affaire ! À grands renforts d’huile de coude et de sueurs, ils créent ainsi leur propre café restaurant, à leur image, et surtout, ils décident de ne proposer que des bonnes choses sans gluten {pour ça aussi, on est encore plus fan !}.

Il y a quelques jours donc, Le Barbu et moi nous sommes rendus sur place pour tester les pâtisseries proposées et apprécier la beauté du site par nous-mêmes. OH-MY-GOD ! Comment vous dire à quel point j’ai aimé le lieu, sa déco, l’esprit qui y règne, les produits vendus au corner épicerie, les délices sucrés que nous avons mangé {tartelette poires-amandes et muffin chocolat-banane} et surtout, la gentillesse absolue des propriétaires !

Je vous laisse regarder les photos faites ce jour-là et n’ai qu’une chose à vous dire : foncez chez Bears & Raccoons, vos yeux, vos papilles et vos corps tout entier vous remercieront.

J’allais oublier !
En total exclusivité pour NMM, Gianni nous a confié que très prochainement ils auront de la bière sans gluten et en pression s’il vous plait … Apéro party en prévision, moi je vous le dis 😃

Bears & Raccoons
21 rue Richard Lenoir
75011 Paris
(Metro voltaire ou Charonne)

Le temps de la frustration

Hello everybody, j’espère que vous allez bien avec cette nouvelle semaine qui s’annonce sous le soleil !

Voyez, je ne vous oublie pas et poursuis mes aventures bloguesques ici tout en continuant à vous/nous préparer un nouveau nid ailleurs {alias chez mon nouvel hébergeur web.. Arf.. Faut suivre hein !}

Je reviens aujourd’hui pour vous faire part d’un sentiment particulier. Un sentiment que je n’ai pas vraiment l’habitude de ressentir. Un sentiment que je n’aime pas d’ailleurs.
Le frustration.

Si vous suivez ce blog, vous savez que je suis intolérante au gluten et m’attèle à respecter un régime alimentaire particulier pour ne pas souffrir des conséquences pas cool de cette pathologie au quotidien. Or donc, j’ai éliminé le pain de mon alimentation depuis plusieurs mois maintenant et jusqu’ici, ça se passait plutôt bien.

Je me surprenais moi-même récemment en me rendant compte que j’en avais presque oublié le goût dites-donc ! Bon, faut dire que je n’ai jamais été une grande consommatrice de la baguette franco-française tant appréciée de tous. Pour autant, un petit sandwich de temps-en-temps ne me faisait pas de mal {c’est à dire que le sacro-saint jambon beurre, quand il est bien fait, c’est quelque chose 😄}.

Le temps passait donc tranquillement sans que je ne ressente la moindre attirance/envie/besoin de manger du pain no gluten free. Et puis il y a eu ce weekend, en bord de mer, avec les mouettes, la mer bleue, le vent iodé, le soleil, tout ça tout ça ..

.. et il y avait aussi LES HUITRES !

Vous dire qu’avec Le Barbu nous sommes friands de crustacés & autres fruits de mer est un euphémisme : nous en sommes complètement dingues !! Spécifiquement lorsque lesdites bébêtes sont fraîches et pêchées du jour. Vous ne voyez toujours pas le rapport ? A votre avis, qu’est ce qu’on mange avec les crevettes et les huîtres ? {à part du citron et 1kg de mayo}

Et bien on mange du pain !
Oui, du pain de seigle avec du beurre dessus et un verre de blanc. Et c’est bien là mon drame. Je voyais tous ces gens qui se régalaient en croquant à pleine dent dans ces petites tranches, qui s’appliquaient à étaler consciencieusement le beurre sur ces mêmes petites tranches.

=> Souffrance, mourrance, envie, interdiction, frustration. C’est exactement ce que j’ai ressenti à ce moment précis. C’était bien la première fois que le pain me manquait..cruellement.

Histoire de poursuivre le calvaire un peu plus longtemps, Le Barbu voulait acheter une “bonne baguette du coin” et s’est donc rendu, sur les conseils des locaux, dans “la meilleure boulangerie de la ville qui fournit tous les restos du coin”.

Et elle était belle cette baguette. Elle sentait bien bon cette baguette. Elle sortait tout juste du four cette baguette. Mais surtout, elle n’était pas pour moi cette baguette.
=> Souffrance, mourrance, envie, interdiction, BIS.

Il m’en a fallut du temps pour me sortir cette odeur du nez et de la tête, me faire entendre raison en ne cessant de me dire que c’était du poison pour moi, et tout ça sans mot dire, bien évidemment.

Voilà, frustration je crie ton nom et espère ne pas te revoir de sitôt !
Je ne t’aime pas et aimerais bien que tu ne m’apprécies pas non plus.