Tea tree

Pharmacie bio : Zoom sur le Tea tree

Salut les chatons,

J’espère que vous allez bien et que les changements climatiques ne vous ont pas emportés dans le tourment des petites maladies d’hiver sympathiques telles que : rhume, angine, maux de gorge, nez qui coule … que des petits pépins glamour en somme !

Justement, en parlant de ces maladies d’hiver, je voulais vous donner quelques astuces de soins bio pour combattre efficacement les petites maladies citées là-haut, et le tout avec un produit génial, un produit bio, un produit que nous devrions tous avoir dans notre salle de bain/boîte à pharmacie/box à médocs, ce produit c’est le tea tree.

Tea tree

Le tea tree, késako ? Plus connu sous le nom « d’arbre à thé » est une huile essentielle obtenue à partir de distillation complète à la vapeur d’eau de feuilles d’arbre à thé {logique !}. Cette huile essentielle est un antibactérien majeur à large spectre, en gros cela signifie qu’elle couvre un très large panel de bobos et symptômes en tous genres ; infections O.R.L., buccales, cutanées, acné, mycose, ..

Mais comment ça marche exactement ? En fait le tea tree contient beaucoup de monoterpènes, molécules qui stimulent le système immunitaire et vont aider aider à développer un terrain anti-infectieux dans votre petit corps.

Qui peut s’en servir ? Par voie cutanée, tout le monde à partir de 7 ans en ayant fait un petit test d’allergie sur la peau au préalable (une goutte sur la peau su pli du coude, et on regarde 24h après s’il n’y a pas de rougeurs ou autres). Par voie orale par contre, attention, pour les femmes enceintes ou qui allaitent, il est plutôt déconseillé d’utiliser cette huile essentielle.

Et ça coûte combien ? Très peu chère, cette huile est sans conteste un must have, perso je me procure la mienne sur le site d’Aroma Zone, et pour 12€ j’ai un flacon de 100ml* qui me tient plusieurs mois et m’est d’une grande aide quand je suis malade  (*il existe plusieurs formats, à vous de voir ce dont vous avez besoin)

– – – – – – – – – –

Voici donc quelques astuces pour guérir vos bobos sans avoir à passer par le case pharmacie :

Gorge douloureuse et thorax encombré  = Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree à une crème hydratante et masser le thorax et la gorge matin et soir

Gorge qui pique = Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree dans une cuillère à soupe de miel ou sur un sucre et avalez.

Nez qui coule = Faites chauffer une casserole d’eau, une fois que l’eau est bouillante, sortez du feu, ajoutez 5 à 6 gouttes de tea tree dans l’eau, placez-vous au dessus de la casserole, recouvrez votre tête d’une serviette et faîtes une inhalation de quelques minutes.

Nez qui coule (bis) = Appliquez 1 ou 2 gouttes de tea tree sur votre mouchoir, respirez profondément le mouchoir puis mouchez-vous.

Petit bouton douloureux en formation = Mettez une goutte de tea tree sur un coton tige et appliquez localement sur le bouton (à faire plutôt le soir pour que la nuit optimise l’action de tea tree). Attention, la zone va se dessécher, donc pensez à bien hydrater le lendemain matin.

Petite mycose de la voûte plantaire = Appliquez du tea tree sur un coton et désinfectez la zone de la mycose après la douche. Comme précédemment, pensez à bien hydrater le lendemain matin.

Désinfectant maison = Mélangez quelques gouttes de cette huile essentielle dans votre produit de nettoyage bio. A utiliser en spray, sur une éponge, nettoyant sol, etc …

Désinfectant maison bis = Ajoutez quelques gouttes de l’huile essentielle dans votre diffuseur d’ambiance ou sur vos bâtonnets en bois pour diffusion lente dans la pièce. Autre option : quelques gouttes dans une soucoupe que l’on place près de son radiateur qui chauffe.

– – – – – – – – – – –

Évidemment, ces quelques astuces peuvent largement être complétées par d’autres car nous avons chacun nos petits tips pour lutter contre les affres de l’hiver. J’espère en tous cas que cela vous servira si vous commencez à vous sentir fébriles.

Prenez soin de vous !

homeo 4

Mon homéo-pharmacie (#baby project)

Bonjour à toutes et à tous,

L’idée de faire ce post s’est imposée à moi ce matin lorsque je me suis postée devant la multitude de petits tubes colorés qui sont devenus mes remèdes du quotidien. Autant de tubes dont je connais les pouvoirs presque par coeur. Cet automastisme m’a fait sourire et je me suis dit que j’allais vous conter cette histoire.

Je veux bien entendu parler d’homéopathie.

Because of Mini Moi qui pousse et s’éclate dans mon ventre chaque jour (à en croire les multiples coups et mouvements que je ressens), il a fallut que ma boîte à pharmacie se transforme et migre peu à peu vers ces petits granulés, savament prescrits par ma sage femme. Autant vous dire que je n’ai jamais vraiment été une grande fan de médocs, j’ai mes « basics » et jusqu’ici ils ont toujours parfaitement oeuvrés quand je n’étais pas au top. Les classiques dafalgan + sirop pour la toux + zyrtec + pansements étaient encore mes meilleurs alliés il y a quelque mois.

Et puis nous avons appris que j’étais enceinte, et dans la foulée, ma sage femme et mon médecin se sont empressés de m’informer que la majeure partie de ces médocs devenaient mes pires ennemis à compter de maintenant et qu’il fallait à tout prix les éradiquer de ma boite à pharmacie {heu .. quand vous dites « éradiquer » c’est à dire ?}. A l’exception des pansements qui, fort heureusement, ont encore le droit d’être utilisés … bon, même s’il je fais mon maximum pour ne pas me couper, bien entendu.

homeo 1

Le truc avec l’homéopathie, c’est que moi JE N’Y CROIS PAS.

Rectificatif, je n’y croyais pas. Je vous explique ? Ok.

Disons que mon cerveau et son fonctionnement quelque peu particulier de temps en temps (je le conssens), je ne voyais pas en quoi des petites billes sucrées et sans goût pouvaient prétendre soigner tous les maux ou presque. Je veux dire, tant qu’à faire, autant manger des M&M’s, au moins il y a du goût ! Plus sérieusement, mes rares expériences passées avec l’homéo ont été un fiasco total. A base de rage de dents et d’un dentiste qui ne voulait pas me prescrire de cachetons anti douleurs de peur que je ne sente plus rien {pardon mais n’est-ce pas là le principe d’un anti-douleur ?}{bref, passons}, et qui m’a donc donné ces petites billes translucides qui bien évidement n’ont absolument rien changé à la douleur interstallaire que je ressentais dans la bouche. Autre exemple, soit disant pour me destresser un peu, la prescription une fois encore de ces bibilles qui allaient « relaxer tout mon être et apaiser mon esprit ». Résultat : insomnies 2 jours durant et tubes d’homéo foutus à la poubelle direct !

Voyez, j’étais plutôt paramétrée pour ne plus jamais croiser la route de ces petits tubes de couleurs aux inscriptions latines étranges. Et puis j’ai commencé à voir ma sage femme, et nous avons beaucoup parlé, et bien qu’elle ait beaucoup ri à l’écoute de mes expériences déplorables avec l’homéo, elle m’en prescrit malgré tout en me disant « Réessaie, tu n’as plus rien à perdre ! ». C’est donc avec le plus grand détachement au monde, et convaincue de l’inefficacité totale de ces bibilles que je m’en vais chercher tout cela à la pharmacie et débuter mon « traitement » (même ce mot me faisait marrer, pour vous dire). Sauf que cette fois-ci CA FONCTIONNE !

Et oui, en dépit de toute ma mauvaise foi et mauvaise volonté aussi à l’égard de ce traitement, il n’en est pas moins que les effets sur mon organisme sont assez rapides. Plus de nausées, de douleurs, etc.. ALORS COMME CA CES BIBILLES AURAIENT VRAIMENT UN POUVOIR ?!! Imaginez ma surprise lorsqu’au bout de quelques jours je m’aperçois que tout va mieux, juste avec des granules. Des granules translucides. Des granules sans goût. Mieux encore, imaginez la tête de ma sage femme lorsque je lui annonce que oui, ça va mieux…

homeo 2

Tout ça pour dire qu’a présent je suis convaincue de l’efficacité de ces petits granulés et compte bien les utiliser à l’avenir pour me soigner et soigner bébé aussi, quand ce sera possible. Comme quoi, nos corps réagissent bizarrement des fois, comme s’il y avait un temps pour tout, the right thing at the right time en somme.

Et vous, pour ou contre l’efficacité de l’homéo ?

logo AVRIL

La beauté en « avril »

Bien que le cœur ne soit pas encore à la fête et qu’écrire ne soit pas tout à fait la première des choses à laquelle je pense, je me dis néanmoins que pour retrouver la plume, il faut débuter un moment ou un autre. Je décide donc de vous écrire sur un sujet plutôt léger aujourd’hui, léger mais qui en intéressera certainement plus d’une je pense !

Parlons beauté, parlons le naturel, parlons le bio.

La slow cosmétique c’est mon dada, vous le savez. Donc quand je découvre une marque que je ne connaissais pas et que celle-ci me séduit en quelques jours à peine, je pense immédiatement à vous et me dis qu’il faut à tout prix que je partage la belle affaire ! Aujourd’hui je vais donc vous parler de Avril Beauté 

Marque française née en 2012, Avril Beauté c’est avant tout des produits de soin et de cosmétiques bio. Résolument éthique et respectant un cahier des charges strict dans la composition de ses produits, la marque prône des valeurs fortes telles que l’écologie, la qualité, les prix raisonnables et le service client soigné apporté à ses client(e)s.

Avril type 2

Lorsque l’on parle de cosmétiques bio, souvent le porte monnaie tire un peu la tronche, à base de plusieurs dizaines d’euros dès que l’on tape dans un tonique ou un démaquillant « propre » dans sa compo. Première bonne surprise donc lorsque je jette un œil aux tarifs pratiqués par Avril ; à moins de 10€ le produit, on se dit déjà que cela est une bonne nouvelle.

Avril type 1

En cherchant de plus amples informations à propos de cette marque, je découvre ensuite qu’au moins 95% des ingrédients qui constituent leurs produits sont d’origine naturelle {c’est bon ça !}, et surtout qu’ils sont labellisés « Ecocert » par un organisme indépendant, preuve, s’il en est une, de la transparence et de la bonne foi de la marque quant à ses choix. On rappellera que le label Ecocert est un gage de qualité des produits bio. Une nouvelle fois, je me dis que Avril est décidément une jolie trouvaille..

Mais vous le savez, je ne vous parle jamais d’une marque ou d’un produit sans l’avoir testé au préalable. Cela tombe bien puisque depuis quelques semaines je teste un contour des yeux de chez eux. A base d’huile de karité bio, la petite bête ne vous promettra pas monts et merveilles, si ce n’est de lisser et d’entretenir naturellement la peau de cette zone du visage si fragile au aléas climatiques et aux rires aussi (pattes d’oie vous dîtes ?). Et bien je dois avouer que je suis très satisfaite de ce soin : non seulement il lisse parfaitement le contour des yeux, mais, cherry on the cake, il fait quasiment disparaître mes cernes ! Autant vous dire que celui-là, je l’ai définitivement adopté. Appliqué chaque soir par petit tapotement, il pénètre rapidement la peau sans laisser de film gras. Côté odeur rien d’entêtant puisqu’il n’y a pas de parfum de synthèse et c’est une excellente chose. Le coup de grâce est donné avec son prix tout mini qui ferait rougir les grandes marques de luxe affichant des sommes astronomiques pour bien moins d’effets .. bref, JE L’ADORE ce soin contour des yeux.

contour des yeux

Enfin, avant de conclure cet article, il me restait aussi à vous parler du côté éthique et engagé de la marque. Avril ne pratique pas de tests sur les animaux puisque c’est interdit par la loi et surtout parce que c’est contre leurs principes. Avril ne développe pas non plus de packaging pour ses produits, considérant que la pollution sur Terre est déjà bien assez problématique comme cela pour en rajouter. Et enfin, Avril ne consacre pas non plus de budget faramineux pour des campagnes de pub, préférant de loin investir dans les meilleurs produits naturels qui soient, plutôt que d’envahir nos pages de magazines dans l’espoir d’un éventuel retour sur investissement auprès de lectrices peu ou pas intéressées par le bio..

Non, rien de tout ça. A la place, Avril se contente d’être distribuée ça et là, et laisse les consommatrices responsables se refiler le bon plan « sous le manteau », non, plus sérieusement, le bouche à oreille est la meilleure des publicités pour cette très belle marque française, qui s’est forgée sur des valeurs fortes et concrètes et dont l’efficacité des produits n’est plus à prouver.

Mesdames, Mesdemoiselles, je vous invite vraiment à aller jeter un coup d’œil sur le site internet et à mettre plein de bonnes choses dans votre panier.

Belle soirée

 

Beauty Bio Box #3 

« diiing dooong .. ici l’automne qui prend ses quartiers et va en faire baver à ta peau ! » 

Cette phrase c’est à peu près ce que j’ai cru entendre la semaine dernière en constatant affolée que le termometre était en dessous de 10 degrés {en mode « c’est pas possible Cheri, il déconne le thermomètre ! Faut en racheter un ! »}. En vrai, il fonctionne très bien, je fais juste un déni de saison c’est tout. 

Températures mises de côté, l’automne est une saison que j’aime assez, mais je ne peux pas vraiment en dire autant pour ma peau : ca tire, ca gratte, ça pique aussi parfois. Bref, le froid et le vent font la misère à mes petites cellules cutanées. Comme il existe toujours une solution à chaque problème, j’ai remanié ma Beauty bio box pour qu’elle s’adapte aux deux saisons froides. Et bonne toujours, je reste fidèle à mes convictions en utilisant QUE des produits ecocertifiés et bio. 

Tout d’horizon de mes bio solutions : 

 Étape 1 : tonifier 

La fleur d’oranger et moi c’est une histoire d’amour sans fin. Il était donc logique que je me tourne vers ce parfum gourmand pour tonifier ma peau chaque jour. Tonique & apaisant miracle, cette lotion redonne très rapidement de la lumière au teint en le protégeant efficacement du froid. 
 Étape 2 : hydrater le visage 

Là où j’utilise habituellement de l’huile vegetale de noisettes pour ses propriétés matifiantes et seborégulatrices au printemps et à l’été venu, je lui préfère une huile vegetale plus complète et riche pour les saisons froides. L’huile vegetale de framboises est riche en carotène (oui oui comme dans les carottes) et octroie donc une vraie bonne mine a la peau du visage. Calmante, cicatrisante, et nourrissante elle prévient la sécheresse cutanée. (J’ai découvert il y a peu qu’elle offrait aussi un pouvoir anti inflammatoire). J’aime qu’elle pénètre rapidement la peau sans la laisser grasse ensuite. Quant au parfum, j’ai chaque jour l’impression de me retrouver dans les allées du jardin de mon grand père, quand j’allais m’empifrer de mûres et de framboises lorsque j’étais petite, une odeur vegetale forte mais qui s’estompe très rapidement. 
  
Étape 3 : combattre la vieillesse (!)
Oui oui on rigole, on ne prend pas vraiment le problème au sérieux, n’empêche, ressortez une photo d’il y a 10 ans et on en reparle ! Perso j’applique une petite goutte de cette huile miraculeuse sous chaque œil et je masse lentement le long des cernes. Croyez-moi ca aide grandement à diminuer les petites fissures du coin de l’œil 

  Étape 4 : prendre soin de son body 

Jusqu’ici j’étais une fervente adoratrice de l’huile vegetale d’abricot pour chouchouter la peau de mon corps. Sauf que maintenant je suis enceinte et ma peau réclame un soin encore plus attentif chaque jour (because of on n’a pas envie d’avoir des vergetures tout ca tout ca). J’ai donc troqué mon bidon d’un litre contre un pot de beurre vegetal d’amandes bio. Véritable adoucissant aux pouvoirs émollients, ma peau est douce et souple comme jamais ! Le must du produit réside dans son application facile et non grasse, après application le beurre laisse un film léger sur la surface de la peau qui contribue à réduire la déshydratation et entretenir le taux hydro lipidique de celle-ci. Et qui dit peau hydratée dit peau souple.. et donc pas de vergetures ! (Pour le moment du moins) 

Étape 5 : chouchouter sa crinière 
Là encore j’utilise le beurre d’amandes. Je fais fondre 2 cuillères a soupe au micro ondes, puis j’applique en masque sur mes cheveux. Je laisse poser environ 20 minutes puis je fais 2 shampoings doux. A moi les cheveux soyeux et tout aussi souples que ma peau, sans compter sur le fait qu’il restaure les jolies ondulations capillaires (attention, ce masque ne s’adapte pas à tous les types de cheveux, renseignez vous avant de l’utiliser). 

La très très Bonne Nouvelle dans tout ca est que tous ces produits ne coûtent pas cher (à l’exception peut être de l’huile d’argan, considérée comme précieuse) et qu’il est possible de les acheter directement en ligne sur le site d’Aroma Zone (mon repère) ou sur d’autres sites internet proposant du bio. Soyez simplement vigilantes à ce que ces matières premières soient bien eco certifiées ou issues de la production biologique pour éviter les mauvaises surprises des traitements chimiques. 

Après ce traitement spécifique, je peux personnellement vous garantir que ma peau est ultra prête à affronter les grands froids. 

La bise ! 

New in #avril

NEW IN #avril

Petit new in aujourd’hui puisque je vous ai déjà dévoilé les accessoires acidulés achetés chez Monoprix la semaine passée.

On commence donc la rubrique avec des bouquins – si chers à mon coeur – dont la sélection est très éclectique :

– “en avant toute” de Juliette Baily. Un joli livre dans lequel l’illustratrice retrace son parcours professionnel lorsqu’elle décide de se lancer à son compte. Le tout avec des dessins humoristiques. Sponsorisée par l’excellente Pénélope Bagieu, je ne pouvais décemment pas passer à côté de l’ouvrage.

– “cuisinez nature” aux éditions Rustica. Parce que les légumineuses sont mes amies et que le gluten est à présent banni de ma vie, je voulais un livre de cuisine complet {mais pas de 12 kilotonnes non plus} qui puisse me permettre d’élargir ma palette culinaire. C’est à présent chose faite.

– “CUIR” aux éditions Assouline. Cet ouvrage est absolument sublime, il retrace l’évolution de la matière à travers les années et les mouvements modesques. Les photos sont divines et les textes d’accompagnement très complets, de quoi affûter mes connaissances sur le sujet tout en garnissant joliment ma bibliothèque.

Passons au “reste” des new in :

– vernis “bleu nacré” de chez Make Up Monoprix. Tombée par hasard sur le présentoir à vernis de l’enseigne {quelle idée d’aller le planquer dans le rayon des sous-vêtements !}, j’ai été très surprise de voir le choix important de coloris proposés. Pour tout vous dire je ne savais même pas que Monop avait une gamme de vernis .. Mieux encore le prix, 4€ le flacon mesdames ! Je le teste en ce moment même et ne manquerai pas de vous faire un retour sur la qualité de ce dernier.

– bougie “LAVE” de chez Habitat. Bien bien bien.. encore une bougie parfumée – je sais. Mais celle-ci est une vraie bombe de senteurs, des notes épicées qui embaument super bien mon salon et me font m’y sentir encore mieux. 15€ la bougie, c’est un coût je vous l’accorde, mais le format et la qualité de cette bougie la classe Number 1 dans mon classement des bougies parfumées.

– le shampoing sec “Miracle Dry Shampoo” de chez Aussie. Marque à la renommée encore faible en France (puisque Australienne), il se pourrait pourtant bien qu’elle devienne le best-seller des shampoings secs dans les mois à venir, laaaargement devant Batiste et Timothé. A tester dans les prochains jours..

C’est tout pour le moment ..
Belle journée

La bonne idée

La bonne idée !

Pour vos tables de fêtes, voici une bonne idée attrapée sur le blog “planete deco” : un vieux pot à lait dans lequel on place un sapin ou quelques branches de sapin.

De la même manière pour les jacinthes, quelques pots de confiture feront parfaitement l’affaire pour être de jolis contenants.

Enfin, pour celles et ceux qui ont la main verte, on prend des tasses dans lesquelles on place de la mousse et une jolie bougie.

Et voilà une jolie deco nature de Noël réalisée avec l’existant, et qui ne coûte donc pas très cher !