fish-spa

J’ai testé pour vous #23 : le fish spa

Bien bien bien, faisons le point vous voulez bien ? Je suis une jeune maman à la trentaine passée et accusant un retard de sommeil plutôt important. Je suis une jeune maman qui fait son Max pour continuer à prendre soin d’elle tout en perdant le moins de temps possible dans la salle de bain aussi.

Traduction = faire un tout petit peu plus que le strict nécessaire chaque jour tout en se délestant du reste ; sous entendu masques et autres gommages fort appréciables mais malheureusement aussi fort chronophages !

Aussi, j’ai décidé récemment de m’octroyer une petite pause enchantée dans un institut, histoire de justement profiter un peu des soins que je ne prends plus le temps de faire. C’est ainsi qu’un beau matin je réservais toute une série de soin pour la Minette et moi-même (c’est bien connu : ces réjouissances sont encore plus agréables lorsqu’elles sont partagées). Étant inclus dans la prestation une séance de « fish spa ». Rendez vous est pris pour le samedi à venir.

Samedi, 15h00, nous arrivons à l’institut et sommes accueillies par la gérante qui, en plus d’être une femme très belle, et également très sympathique. L’institut est clean, pas de fioritures, juste des postes et cabines de soins répartis intelligemment et un personnel très zen et souriant. La partie s’annonce bien. Après nous avoir proposé une boisson, la gérante fait le tour de nos allergies éventuelles pour éviter toute réactions épidermiques fâcheuses, et nous invite, ma sœur et moi à passer au corner « Fish Spa ».

Mais kesako ça ?!?

En réalité je vois à peu près en quoi consiste le soin : se faire manger les pieds par des poissons. Ragoûtant n’est ce pas ? Blague à part, la gérante nous explique alors que ces petits poissons (appelés garra rufa ou encore poisson docteur) ont la spécificité de se nourrir des peaux mortes accumulées sur les pieds et jambes, tout en sécrétant une enzyme puissante qui réhydrate miraculeusement vite votre peau. Promesse alléchante. Bien que sceptique, je me dis qu’après tout cela ne coûte rien d’essayer (d’autant plus que c’est inclus dans la presta) et que je mourrai moins bête.

garra-rufa

La gérante commence tout d’abord par nous masser les pieds avec une solution antifongique/anti bactériologique développée par l’institut Pasteur (oui mesdames messieurs, rien que ça !). Cette solution à pour but d’éviter aux poissons de choper des maladies. Ensuite elle nous installe sur un fauteuil surélevés et nous dit « mesdames, à vous de jouer ! Je vous laisse immerger vos pieds dans l’aquarium ». Je pense que c’est précisément à ce moment-là que je me suis dit que c’était quand même une situation hallucinante : je plonge mes pieds dans un aquarium pour que des poissons m’aspirent les cellules mortes quoi !!!

3 1

Attention âmes sensibles s’abstenir car à la seconde où ton GROS orteil touche l’eau, tu as genre 50 poissons qui se jettent dessus. « Normalement » la gérante nous a expliqué que la sensation de chatouillis passait au bout de quelques minutes.. et je dis bien « normalement » car dans mon cas, se ne sont pas des chatouillis que j’ai ressenti mais comme une sorte de succession de petites décharges électriques à chaque fois qu’un poisson venait grignoter mes peaux mortes !

Étant une personne plutôt disciplinée, je ne dis rien, je serre les poings et attends patiemment ..

.. quelques minutes, histoire d’attendre le moment crucial où cette sensation – pas agréable d’ailleurs – va se dissiper. Les minutes passent. Je me tortille toujours autant sur mon fauteuil. Les esthéticiennes voient bien je ne suis pas au comble du kiff (je pense que les expressions de mon visage parlaient à ma place). Bref. Je ne passe pas un bon moment.

4 2

Décision est prise d’écourter la séance pour m’éviter une crise cardiaque/d’hystérie face à ces petites bestioles voraces, qui sont pourtant plutôt mignonnes et absolument inoffensives.

Vient alors le tour de la Minette qui immerge ses pieds sans trop se poser de questions. Et là, le miracle a lieu ! Elle adore. Elle jubile. Elle m’explique que c’est tout bonnement génial comme sensation. Elle s’offre même le luxe de mater les poissons en train de la dévorer gentiment ! Bah ça alors, serais-je donc un cas particulier ? Suis-je la seule à ne pas avoir aimé cette expérience de gommage naturel ? Pour me rassurer j’interroge par SMS quelques copines qui me disent toutes avoir A-DO-RÉ le Fish spa. Décidément, je dois être spéciale.

Heureusement pour moi, le folklore des soins se poursuit avec une petite réflexologie plantaire (un massage des pieds quoi) qui me fait le plus grand bien et qui balaie rapidement de mon esprit ce désastre expérimental Personnel. Puis l’on s’occupe de mes mains, de mes ongles, bref je suis aux anges. Quant à la Minette, s’étant tellement bien entendue avec ses petits potes les poissons, elle passa quand même une grosse demie heure a contempler leur travail assidu sans jamais sembler s’en lasser.

J’ai donc testé le Fish spa et je sais que je n’y reviendrai pas, malgré toutes les précautions hygiéniques prises par l’institut et la propreté extraordinaire de l’aquarium. Malgré la gentillesse folle de la gérante, la bienveillance des esthéticiennes, et la petite tête mignonne des poissons. Je suis ravie que ma sœur ait aimé de son côté, disons que cela ternit moins le bilan 🙂

Pour conclure, et histoire de boucler joliment l’expérience car je ne suis pas bégueule, j’ai quand même dis au revoir aux poissons avant de repartir de l’institut, « sans rancunes les gars, je sais que vous vouliez bien faire mais je pense que je vais me remettre aux mixtures sucre & miel pour gommer mes pieds. Allez, salut ! »

index

Le meilleur pour mon tout Petit

Notre vie est affaire de convictions. Pour ma part, je suis convaincue que prendre soin de soi passe par une bonne alimentation et aussi par de bons produits pour sa peau. J’ai donc choisi de n’utiliser que des soins bio depuis assez longtemps maintenant, et je ne regrette pas mon choix. Forcément, lorsque j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai naturellement poursuivi ma quête de produits « à la composition super clean et donc pas dangereuse du tout » pour prendre soin de mon corps le mieux possible. Et puis Babynou est venu au monde, et il était absolument hors de question d’appliquer sur la peau des produits à base de trucs chimiques qui pourraient l’irriter ou fragiliser son épiderme encore si sensible.

J’ai donc fait une recherche minutieuse et pointue sur internet en vue de trouver les meilleurs produits pour prendre soin de mon tout Petit

Assez rapidement, j’ai pu évincer de ma liste bon nombre de grandes marques, qui, malgré leurs efforts pour proposer des produits bio, ne font pas la démarche jusqu’au bout et laissent encore des ingrédients dangereux ou douteux dans leur liste INCI (liste de composition des ingrédients de chaque produit). Assez rapidement aussi, se sont retrouvés en short list les marques Weleda et Natessance. Et j’ai porté mon dévolu sur la gamme bébé de chez Natessance. Je vous en parle ?

index logo

« Pionnier sur le marché de la cosmétique naturelle et bio, Natessance a été l’une des premières marques cosmétiques certifiée ECOCERT et labellisée COSMEBIO en 2003. Aujourd’hui,  c’est une marque qui propose des produits de soins et d’hygiène naturels et certifiés bio, sensoriels, sécuritaires et accessibles pour toute la famille.

Des produits exempts de matières suspectées nocives pour la santé, des formules jusqu’à 100% d’origine naturelle, des filières bio équitables et des formules brevetées pour faire rimer cosmétique bio avec sécurité optimale et respect de la planète et des hommes. »

Ça, c’est ce qui est dit sur le site de la marque… et j’ai envie de vous dire que tout est dit dans ces deux paragraphes. Croyez-moi, après bientôt 2 mois d’utilisation des produits de la gamme Bébé Bio, je peux vous confirmer que la peau de mon petit loup est absolument parfaite, sans allergies, sans boutons ou rougeurs provenant de ce qui est amoureusement appliqué à chacun de ses changes et à chaque bain.

Eau nettoyante sans rinçageBioliniment  protecteurGel lavant sans savon - Cheveux et corps

L’idée de savoir que j’allais offrir à mon petit bébé des produits respectueux de sa peau me plaisait vraiment car je n’envisageais pas les choses autrement. Après réception des produits, je me suis donc empressée de les tester … SUR MOI ! Et oui, dans le pli de mon coude j’ai testé le gel lavant sans savon pour vérifier que je n’aurais pas de rougeurs. Pourquoi cette zone , Parce que étant peu exposée elle reste fragile. Quoi de mieux pour faire mon test que d’utiliser ma propre personne ! J’ai ensuite essayé le liniment et le lait de toilette sur la peau de mon avant-bras pendant plusieurs jours également, et satisfaite du résultat – c’est à dire de ne rien voir apparaître sur ma peau -j’ai enfin décidé d’utiliser mes produits sur la peau de bébé.

Évidement, vous vous doutez qu’ils me donnent entière satisfaction – sinon je ne vous en parlerai pas ici – ils sentent bons, ils sont facile d’application {et c’est un détail important quand son petit bébé gigote pendant le change comme s’il dansait la macarena}  et surtout les contenances sont super intéressantes puisqu’elles sont de 500ml pour chaque produit de la gamme. J’en suis à presque 2 mois d’utilisation, et à l’exception du liniment qui doit arriver au 2/3 de la bouteille, j’ai encore de la marge niveau utilisation avant d’en voir la fin pour le gel lavant et le lait de toilette !

« Bébé, enfant, maman… Les gammes Natessance sont construites autour de l’idée que chaque membre de la famille mérite un soin tout particulier. Natessance, des soins qui ont le sens de la famille !« 

Bref, je suis bien en phase avec les concepts de la marque et les félicite pour cette démarche, encore trop rare chez les grandes marques de l’univers bébé, de porter et concentrer tous leurs efforts sur des produits non agressifs pour les nourrissons ou jeunes enfants, certifiés bio, et au packaging simplifié car ce n’est pas ce qui importe.

C’est avec bonheur que je peux donc dire aujourd’hui que j’offre le meilleur – selon moi – à mon tout petit et que Natessance sera la marque qui accompagnera les petites fesses et les bains de bébé pour encore plusieurs années ! 🙂

index

Pour celles et ceux que cela intéresserait, sachez que toutes les gammes certifiées bio Natessance sont en vente en magasins bio et que les produits « Natessance Bébé » sont également disponibles en pharmacies et parapharmacies.

Tea tree

Pharmacie bio : Zoom sur le Tea tree

Salut les chatons,

J’espère que vous allez bien et que les changements climatiques ne vous ont pas emportés dans le tourment des petites maladies d’hiver sympathiques telles que : rhume, angine, maux de gorge, nez qui coule … que des petits pépins glamour en somme !

Justement, en parlant de ces maladies d’hiver, je voulais vous donner quelques astuces de soins bio pour combattre efficacement les petites maladies citées là-haut, et le tout avec un produit génial, un produit bio, un produit que nous devrions tous avoir dans notre salle de bain/boîte à pharmacie/box à médocs, ce produit c’est le tea tree.

Tea tree

Le tea tree, késako ? Plus connu sous le nom « d’arbre à thé » est une huile essentielle obtenue à partir de distillation complète à la vapeur d’eau de feuilles d’arbre à thé {logique !}. Cette huile essentielle est un antibactérien majeur à large spectre, en gros cela signifie qu’elle couvre un très large panel de bobos et symptômes en tous genres ; infections O.R.L., buccales, cutanées, acné, mycose, ..

Mais comment ça marche exactement ? En fait le tea tree contient beaucoup de monoterpènes, molécules qui stimulent le système immunitaire et vont aider aider à développer un terrain anti-infectieux dans votre petit corps.

Qui peut s’en servir ? Par voie cutanée, tout le monde à partir de 7 ans en ayant fait un petit test d’allergie sur la peau au préalable (une goutte sur la peau su pli du coude, et on regarde 24h après s’il n’y a pas de rougeurs ou autres). Par voie orale par contre, attention, pour les femmes enceintes ou qui allaitent, il est plutôt déconseillé d’utiliser cette huile essentielle.

Et ça coûte combien ? Très peu chère, cette huile est sans conteste un must have, perso je me procure la mienne sur le site d’Aroma Zone, et pour 12€ j’ai un flacon de 100ml* qui me tient plusieurs mois et m’est d’une grande aide quand je suis malade  (*il existe plusieurs formats, à vous de voir ce dont vous avez besoin)

– – – – – – – – – –

Voici donc quelques astuces pour guérir vos bobos sans avoir à passer par le case pharmacie :

Gorge douloureuse et thorax encombré  = Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree à une crème hydratante et masser le thorax et la gorge matin et soir

Gorge qui pique = Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree dans une cuillère à soupe de miel ou sur un sucre et avalez.

Nez qui coule = Faites chauffer une casserole d’eau, une fois que l’eau est bouillante, sortez du feu, ajoutez 5 à 6 gouttes de tea tree dans l’eau, placez-vous au dessus de la casserole, recouvrez votre tête d’une serviette et faîtes une inhalation de quelques minutes.

Nez qui coule (bis) = Appliquez 1 ou 2 gouttes de tea tree sur votre mouchoir, respirez profondément le mouchoir puis mouchez-vous.

Petit bouton douloureux en formation = Mettez une goutte de tea tree sur un coton tige et appliquez localement sur le bouton (à faire plutôt le soir pour que la nuit optimise l’action de tea tree). Attention, la zone va se dessécher, donc pensez à bien hydrater le lendemain matin.

Petite mycose de la voûte plantaire = Appliquez du tea tree sur un coton et désinfectez la zone de la mycose après la douche. Comme précédemment, pensez à bien hydrater le lendemain matin.

Désinfectant maison = Mélangez quelques gouttes de cette huile essentielle dans votre produit de nettoyage bio. A utiliser en spray, sur une éponge, nettoyant sol, etc …

Désinfectant maison bis = Ajoutez quelques gouttes de l’huile essentielle dans votre diffuseur d’ambiance ou sur vos bâtonnets en bois pour diffusion lente dans la pièce. Autre option : quelques gouttes dans une soucoupe que l’on place près de son radiateur qui chauffe.

– – – – – – – – – – –

Évidemment, ces quelques astuces peuvent largement être complétées par d’autres car nous avons chacun nos petits tips pour lutter contre les affres de l’hiver. J’espère en tous cas que cela vous servira si vous commencez à vous sentir fébriles.

Prenez soin de vous !

eponge dans sachet

J’ai testé pour vous #19 : l’éponge Konjac (Erborian)

Salut les filles et les garçons,

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas sorti un petit article dans cette catégorie, donc la fin de mon test sur l’éponge Konjac tombe à point nommé ! Vous vous en doutez, nous allons donc parler de beauté et de cosmétique naturel {héhé, je ne déroge pas à mes principes}.

Aujourd’hui je passe au scanner un produit dont j’ai beaucoup entendu parler et pour lequel j’ai lu du bon et du moins bon dans la presse et blogs spécialisés  : l’éponge Konjac. Par préférence éthique, j’ai choisis de tester celle de chez Erborian.

éponge hors sachetDécryptage

Tout d’abord, attardons-nous quelques instants sur cette éponge végétale et son histoire. Cette éponge, à la base, c’est une plante asiatique. Très appréciée en Corée pour les soins de nettoyage du visage et du corps, elle est un inconditionnel des salles de bain de toute Coréenne qui se respecte. Et puis le temps aidant, la petite éponge a fait du chemin puisqu’elle inonde notre continent depuis plus d’un an maintenant.

Erborian propose 3 types d’éponges Konjac, et pour ma part j’ai choisis celle au Thé vert. D’après l’étiquette de composition, elle est uniquement constituée de fibre naturelle de Konjac, connu pour ses propriétés nettoyantes, et de thé vert, connu pour ses propriétés antioxydantes. Donc pour le moment c’est du tout bon, du naturel, sans additifs ou autres substances chimiques. La promesse de cette éponge c’est d’assainir et de purifier la peau, la rendant ainsi douce et lumineeeeeeuse.

 

Comment l’utiliser ?

Alors- là mes ami(e)s, rien de plus simple ! L’éponge est bien entendu sèche lorsqu’on la sort de son emballage {c’est mieux !}, il suffit simplement de la laisser se gorger d’eau pendant 3 minutes pour qu’elle s’hydrate et surtout qu’elle devienne toute moelleuse. Ensuite on l’essore et on passe au nettoyage du visage en faisant de petits gestes circulaires. Et puis s’en est fini, on la rince, l’essore encore et on la laisse sécher jusqu’à sa prochaine utilisation.A ce propos Erborian a pensé à tout puisque l’éponge est dotée d’un petit fil pour pouvoir la suspendre entre deux nettoyages.

eponge dans sachet

Résultat du test

Histoire d’avoir un résultat de test plus probant, je n’ai pas du tout utilisé de produit nettoyant avec cette éponge, je l’ai utilisé telle quelle, pure. Pendant un mois.

Alors au départ c’est assez étrange de ne passer que cette éponge sur son visage, sans savon ou mousse nettoyante, j’étais plutôt septique et avais du mal à croire qu’à elle seule, elle allait nettoyer mon visage quotidiennement. Plus les jours passaient et plus je m’habituais finalement à voir cette petite chose reprendre son galbe une fois placée dans l’eau. J’ai donc fais ce test très sérieusement dans la mesure où ce geste quotidien était rentré dans mes habitudes. Pour vous dire à quel point la mignonne s’est faite une place chez moi, même le Barbu n’avait pas remarqué qu’elle était « nouvelle » dans la salle de bain, pour lui elle faisait partie du décor.

Pour parler de l’utilisation à proprement parlé, et bien cette fibre végétale est très douce et j’ai trouvé agréable la sensation que cela procure sur le visage, surtout le soir lorsque je nettoie avec de l’eau tiède. Sans parfum, elle ne risque pas de vous déranger olfactivement, je pensais d’ailleurs qu’elle sentirait le thé vert, que-né-ni ! Nada, walou, rien, zéro odeur.

Là où se situe non pas le miracle mais la vraie bonne nouvelle, c’est qu’effectivement, cette éponge agit sur le peau. Personnellement je n’ai pas constaté d’assainissement car j’ai la chance d’avoir une peau qui se comporte très bien et donc sans imperfections. Par contre j’ai réellement vu la différence en terme de douceur du grain de l’épiderme. Oui j’ai bien meilleure mine depuis que je l’utilise. Incredible ! Qui dit bonne mine dit forcément pommettes des joues plus roses, visage matifié, jolie unicité de teint au naturel.

La Minette a, de son côté, acheté l’éponge Konjac au charbon de Bambou pour ses plus amples qualités matifiantes. A ce jour elle ne s’en est toujours pas plainte, au contraire, elle me confiait dernièrement qu’elle trouvait sa peau de meilleure qualité qu’auparavant, ce que je confirme après inspection visuelle =)  {même si, de base, ma soeur a la chance folle d’avoir une peau absolument sublime avec un teint de poupée de porcelaine}

 

Je suis donc emballée par ce produit que je reluquais pourtant pas très sympathiquement du coin de l’oeil lorsque je le croisais il y a encore quelques semaines. Efficace et sans chichis, il est de bonne qualité et, pour ma part, me donne pleine satisfaction. De plus il ne coûte pas très cher (9,50€), et si l’on considère que vous n’acheterez plus de savon pour le visage et que cette éponge dure entre 6 et 7 mois, imaginez les économies réalisées et la rentabilité de la chose !

Evidement je vous conseille vous aussi je vous en procurer si vous êtes adeptes de produits naturels, à mon humble avis votre peau vous remerciera ..

 

 

 

 

 

homeo 4

Mon homéo-pharmacie (#baby project)

Bonjour à toutes et à tous,

L’idée de faire ce post s’est imposée à moi ce matin lorsque je me suis postée devant la multitude de petits tubes colorés qui sont devenus mes remèdes du quotidien. Autant de tubes dont je connais les pouvoirs presque par coeur. Cet automastisme m’a fait sourire et je me suis dit que j’allais vous conter cette histoire.

Je veux bien entendu parler d’homéopathie.

Because of Mini Moi qui pousse et s’éclate dans mon ventre chaque jour (à en croire les multiples coups et mouvements que je ressens), il a fallut que ma boîte à pharmacie se transforme et migre peu à peu vers ces petits granulés, savament prescrits par ma sage femme. Autant vous dire que je n’ai jamais vraiment été une grande fan de médocs, j’ai mes « basics » et jusqu’ici ils ont toujours parfaitement oeuvrés quand je n’étais pas au top. Les classiques dafalgan + sirop pour la toux + zyrtec + pansements étaient encore mes meilleurs alliés il y a quelque mois.

Et puis nous avons appris que j’étais enceinte, et dans la foulée, ma sage femme et mon médecin se sont empressés de m’informer que la majeure partie de ces médocs devenaient mes pires ennemis à compter de maintenant et qu’il fallait à tout prix les éradiquer de ma boite à pharmacie {heu .. quand vous dites « éradiquer » c’est à dire ?}. A l’exception des pansements qui, fort heureusement, ont encore le droit d’être utilisés … bon, même s’il je fais mon maximum pour ne pas me couper, bien entendu.

homeo 1

Le truc avec l’homéopathie, c’est que moi JE N’Y CROIS PAS.

Rectificatif, je n’y croyais pas. Je vous explique ? Ok.

Disons que mon cerveau et son fonctionnement quelque peu particulier de temps en temps (je le conssens), je ne voyais pas en quoi des petites billes sucrées et sans goût pouvaient prétendre soigner tous les maux ou presque. Je veux dire, tant qu’à faire, autant manger des M&M’s, au moins il y a du goût ! Plus sérieusement, mes rares expériences passées avec l’homéo ont été un fiasco total. A base de rage de dents et d’un dentiste qui ne voulait pas me prescrire de cachetons anti douleurs de peur que je ne sente plus rien {pardon mais n’est-ce pas là le principe d’un anti-douleur ?}{bref, passons}, et qui m’a donc donné ces petites billes translucides qui bien évidement n’ont absolument rien changé à la douleur interstallaire que je ressentais dans la bouche. Autre exemple, soit disant pour me destresser un peu, la prescription une fois encore de ces bibilles qui allaient « relaxer tout mon être et apaiser mon esprit ». Résultat : insomnies 2 jours durant et tubes d’homéo foutus à la poubelle direct !

Voyez, j’étais plutôt paramétrée pour ne plus jamais croiser la route de ces petits tubes de couleurs aux inscriptions latines étranges. Et puis j’ai commencé à voir ma sage femme, et nous avons beaucoup parlé, et bien qu’elle ait beaucoup ri à l’écoute de mes expériences déplorables avec l’homéo, elle m’en prescrit malgré tout en me disant « Réessaie, tu n’as plus rien à perdre ! ». C’est donc avec le plus grand détachement au monde, et convaincue de l’inefficacité totale de ces bibilles que je m’en vais chercher tout cela à la pharmacie et débuter mon « traitement » (même ce mot me faisait marrer, pour vous dire). Sauf que cette fois-ci CA FONCTIONNE !

Et oui, en dépit de toute ma mauvaise foi et mauvaise volonté aussi à l’égard de ce traitement, il n’en est pas moins que les effets sur mon organisme sont assez rapides. Plus de nausées, de douleurs, etc.. ALORS COMME CA CES BIBILLES AURAIENT VRAIMENT UN POUVOIR ?!! Imaginez ma surprise lorsqu’au bout de quelques jours je m’aperçois que tout va mieux, juste avec des granules. Des granules translucides. Des granules sans goût. Mieux encore, imaginez la tête de ma sage femme lorsque je lui annonce que oui, ça va mieux…

homeo 2

Tout ça pour dire qu’a présent je suis convaincue de l’efficacité de ces petits granulés et compte bien les utiliser à l’avenir pour me soigner et soigner bébé aussi, quand ce sera possible. Comme quoi, nos corps réagissent bizarrement des fois, comme s’il y avait un temps pour tout, the right thing at the right time en somme.

Et vous, pour ou contre l’efficacité de l’homéo ?

Le pouvoir du rhassoul

Dans la continuité des soins 100% bio et 100% efficaces, on se parle aujourd’hui d’une argile absolument formidable ; le rhassoul (également appelée « Ghassoul »)

Commençons par un peu de culture si vous le voulez bien. Originaire du Maroc, cette argile est issue des volcans du Moyen Atlas. On dit de cette argile qu’elle est la « terre qui lave ». On dit aussi d’elle « qu’elle est douce et miraculeuse ».

Utilisée par les marocaines depuis plusieurs siècles déjà, cette argile est devenue au fil des années un incontournable des soins réalisés en hammam. Et l’on comprend rapidement pourquoi ! Contrairement à plusieurs autres argiles ou savons, le rhassoul ne contient pas de tensioactifs, ce qui signifie qu’il nettoie en douceur, en absorbant au passage impuretés et graisses tout en respectant le film hydrolipidique de votre peau ou de vos cheveux.

Côté compo, il ne contient que des bonnes choses telles que du silicium, du fer, du magnésium  et plusieurs oligo-éléments qui ne peuvent faire que du bien à nos fibres capillaires ou cellules épidermiques. Concrètement, la rhassoul resserre les fibres du cheveu et lui apporte brillance, tout comme il adoucit, régénère et rééquilibre les pores de la peau, en profitant même – au passage – pour gommer les cellules mortes et réguler l’excès de sébum {oui mesdames, parfaitement !}

Perso, je l’utilise au moins 2 fois par mois sur mes cheveux et sur mon visage. le principe est simple, je mélange cette argile en poudre (j’utilise celle de chez Aroma Zone) à de l’eau minérale jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène. Ensuite j’applique au pinceau sur mon visage, puis généreusement sur mes cheveux. Je laisse poser entre 15 et 30 minutes à chaque fois. Ensuite je réhydrate le tout avec de l’eau (car tout sera tellement sec que vous ne pourrez même plus parler !) et je rince soigneusement. L’astuce beauté supplémentaire pour vos cheveux est d’ajouter à l’eau de rinçage un peu de vinaigre de cidre (pour éliminer le calcaire) et du citron (pour décupler l’effet brillance).

Vous l’aurez compris, cette argile miraculeuse est un inconditionnel de votre salle de bain. Facilement stockable et très peu chère, elle a encore de beaux jours devant elle et continuera de faire des merveilles !