index 2

Less is more

Ce précepte pris pour titre, tout le monde le connaît. Tout le monde l’a au moins déjà entendu mais personne – ou presque – ne l’applique vraiment. Moi la première, enfin jusqu’ici.

Je vous raconte ? Tout a commencé lorsque j’étais enceinte de Babynou. Comme la légende le veut, et comme toute femme enceinte qui se respecte, j’ai passé au peigne fin tout notre appart en vue de déblayer, nettoyer, trier, ranger, et tout cela pour préparer l’arrivée de bébé mais pas que .. j’avais une sorte de petite voix intérieure qui me disait que j’en avais besoin. Une pensée omniprésente et incontrôlable. Quelque chose de lancinant qui occupe sans cesse votre esprit.

Alors tous les soirs pendant une semaine, lorsque le Barbu rentrait du boulot, il voyait des sacs sur le palier qui étaient en instance de don. Nous avons donné pas mal de choses aux associations caritatives, des vêtements à la vaisselle en passant par des petits appareils électroménagers dont nous n’avions pas ou plus l’usage.

J’étais sereine. L’appart était épuré et vidé des choses inutiles qui nous encombraient.

Nous pouvions donc nous attaquer à la préparation de la chambre de bébé, au rangement des multiples accessoires de puériculture maintenant que nous avions gagné de la place.

Et puis, allez savoir pourquoi, ce sentiment d’épure m’a repris il y a une bonne semaine. Je pense tout simplement que le fait de devenir Parent révèle une réalité : rien n’est important a l’exception de son enfant et de ses besoins. Basique. Mais tellement existentiel.

J’ai donc recommencé à regarder un peu partout pour me délester des choses qui n’étaient pas indispensables. Et à ce petit jeu croyez-moi, c’est fou le nombre de choses qui n’ont finalement pas d’importance ou qui ne sont que si peu utilisées. J’ai donc fait le vide dans mon dressing, à commencer par les vêtements que je ne mettais que très rarement avant d’être enceinte et que, de toute évidence je ne remettrais pas plus souvent maintenant (bien qu’ayant déjà retrouvé mon corps d’avant bébé). Idem pour les accessoires (chapeaux, ceintures), pour les vernis (qui étaient jusqu’à lors le seul type de cosmétique « type chimique » que je m’accordais)(car pour le reste je suis passée dans la gamme bio depuis longtemps. Pour en savoir plus c’est ici, ici et ici). Tout ou presque y est passé, et tout ça durant les siestes de bébé.

J’ai également procédé à un tri minutieux des objets deco que je conservais alors que nous ne les mettions pas en évidence dans notre home sweet home. Les posséder sans en avoir l’usage, absurde donc « de trop » dans la maison.

Je me suis donc beaucoup interrogée sur nos habitudes de consommation. Sur ce sentiment si étrange que d’un seul coup j’avais besoin d’air et d’espace dans nos placards. Une fois encore la conclusion était la même : ne posséder que l’essentiel, s’autoriser un peu de superflu mais pas trop car un jour ou l’autre on finit par s’en débarrasser. Se rendre compte qu’à présent nous étions une famille, et que seuls mes hommes étaient importants.

index

Ne conserver que l’indispensable et faire en sorte que les nouvelles choses soient vraiment d’utilité reconnue, auquel cas s’en passer. Arrêter de garder des trucs par habitude du « oui mais on sait jamais » alors que ça reste au fond d’un placard, tant et si bien que le jour où l’on en a vraiment besoin on ne sait même plus ou ledit objet se trouve.

Je vais donc réfréner mes ardeurs lorsque mon chemin croisera, par exemple, un mug ou un accessoire de déco qui me plait. Je vais m’atteler à me poser systématiquement la question du « en as-tu vraiment besoin ? » avant chaque achat superflu pour éviter le coup de coeur hâtif finalement regretté.

Voila, à partir d’aujourd’hui je vais mettre en pratique le « less is more » pour gagner, je l’espère, en qualité de vie. Comme quoi, avoir un enfant, mise à part l’immense joie et le bonheur que cela nous apporte chaque jour, c’est aussi l’occasion de se remettre en question.

31838

Envies modesques

Ce qui est cool quand on est enceinte, c’est que l’on fait un ENOOOORME tri dans son dressing. Bah oui, rapport que l’on ne va pas tout mettre sous boite ou compactor, non, on sélectionne, on donne, on jette aussi. Bref, on fait de la place ! (je vous rassure, il y a d’autres moyens de faire du tri dans son armoire que d’attendre un bébé … heureusement)

Ce qui est doublement cool après la grossesse, c’est que comme-on-a-super-bien-fait-le-tri-il-y-a-six-mois, et bien on a plein de place dans son armoire maintenant … et en plus, comme on a retrouvé sa ligne d’avant bébé (dans mon cas), on peut recommencer à lorgner sur les jolies choses qui se préparent dans les collections de printemps été 2016. (#3615 youpi !)

Et comme on ne se refait pas, je suis allée voir « direct » sur le site de Comptoir des Cotonniers ce qui se tramait un peu côté modesque (oui ce mot n’existe pas)(et alors ??!).

Fruit de ma récolte webesque (non, celui-là non plus il existe pas !) et de mes coups de cœurs :

29461   29503

29615   31471

31838   31884

29834   29961

31180   32019

Beaucoup de rose tendre, de douceur, du chapeau, du jean, du bleu qui pète, de l’imprimé, en somme quasiment tout ce que j’aime … manque plus qu’une fringue à pois pour que le tableau soit complet tiens !

Et vous, vous avez repéré de belles choses ?

Ce weekend on a ..

4 jours de repos = Cool.
4 jours de mauvais temps = Moins cool déjà.
4 jours de mauvais temps et de pluie = Plus cool du tout !

Pourtant il était super bien ce weekend. Retour en images sur la multitude de choses qui s’y sont passées.

Ce {long} weekend on a :

– profité à fond de sa meilleure copine en papotant jusqu’à pas d’heure,

– énormément bossé sur le fameux projet parallèle dont je vous parlais dans un billet précédent,

– bu des smoothies fraises-basilic (😋),

– cuisiné des recettes sans gluten jusque tard le soir,

– hurlé de rire devant des vidéos du PalmaShow,

– tourné un film (oui oui, pour de vrai),

– monté ce film,

– rencontré des personnes charmantes et spontanées,

– beaucoup parlé,

– écouté du bon son (as usual),

– brunché goulûment entre nanas,

– fais du shopping dans un outlet américain à Paris (on s’en parle très vite),

– mis du vernis sur ses ongles,

– fêté dignement un anniversaire (coucou SBS 😘),

– dégusté l’une des meilleures mousse au chocolat du monde (re coucou SBS),

– organisé des dîners improvisés à l’appart,

– exploité tous les recoins du home sweet home pour y faire dormir ses proches le temps d’une nuit,

– fait le marché en discutant çà et là avec les commerçants,

– pris le temps de boire un café en terrasse avec la Minette et refaire le monde,

– et puis on a tenté de profiter du soleil dimanche (seule et unique journée de la semaine accompagnée d’un temps potable)

Et j’en passe !
C’est fou comme le temps passe vite lorsque l’on est avec les gens qu’on aime. C’est fou aussi comme les sourires et les rires partagés avec ces mêmes personnes peuvent nous faire du bien. J’ai vécu un weekend plein d’amour et d’oxygène, et je ne peux que vous souhaiter la même chose.

Belle semaine ✨

Le radar Etsy

Quoi de neuf sur Etsy cette semaine ?

Cette semaine j’ai repéré pour vous une boutique ma foi fort mignonnette, et qui propose un objet dont nous avons tous besoin un jour : des cartes de vœux/remerciements/anniversaire/mariage [rayez la mention inutile].

Je ne sais pas vous, mais moi, je galère toujours un peu à trouver des cartes qui soient jolies, avec des graphismes originaux, des messages sympas et, forcément, qui ne soient pas non plus hors de prix !

Fini la sempiternelle carte pourrie achetée chez Monoprix à l’arrache, qui, en plus d’être chère, est tellement laide ! Sans deconner, les petits anges et les cupcakes dorés de paillettes bon marché [qui t’en foutent plein les mains au passage !] c’en est marre !

Nous, on veut du beau, du fun, de l’actuel, de l’anglais [yes i’m bilingue], des animaux rigolos [pourquoi pas ?], bref on veut ce que “Worth While Paper” nous propose 😃.

Je ne vous ai mis qu’un petit échantillon de ce qui est proposé en boutique, mais ce shop virtuel est une véritable merveille !

Alors ? Qui va jeter a la poubelle ses cartes pleine d’arc en ciel moches et d’oiseaux chasseurs ?

Amsterdam #6

Amsterdam #6

Ce que je ramène dans ma besace 🙂

Deux très jolies boîtes en métal que le Barbu a savamment chiné à Jordaan et qui étaient respectivement du sirop de pomme et du café.

Mais aussi, une magnifique paire de gants en cuir Bordeaux, pour lesquels j’ai eu un immense coup de cœur ❤️.
D’ailleurs il s’agit d’un cadeau puisque ma moitié me les a offert (je sais, j’ai beaucoup de chance).

Mais ce n’est pas tout !
Je ramène aussi deux autres choses qui me rendent complètement dingues rien que d’y penser… Suspense..

Porto #4

Porto #4 – les centres commerciaux

Je dois vous avouer qu’avec le Barbu lorsque nous voyageons, nous avons un petit rituel, un truc qu’on adore faire car on est persuadés que cela reflète l’état d’esprit du lieu où nous sommes.

On visite un centre commercial ou un hypermarché.

Pourquoi me direz-vous ?
Et bien parce que ces endroits sont structurellement construits et élaborés en fonction des modes de vie de ses futurs utilisateurs et de leur besoin. Là où en île de France naissent ça et là des centres commerciaux très “cosy-lounge-connectés-tu te sens comme à la maison” (genre SO Ouest, Qwartz, Italie 2 et le nouveau Beaugrenelle), à Porto c’est tout une autre histoire !

Nous nous sommes rendus au centre “Via Catarina” et nous avons tout d’abord été frappés par l’immensité et la grandeur du lieu, d’autant plus que la façade ne payait pas de mine vue de l’extérieur : 5 étages dédiés au shopping et aux marques souvent inconnues chez nous, 5 étages ou presque .. Parce que le dernier étage est atypique et exclusivement réservé au monde de la bouffe.

Des pâtes, des fruits, des pizzas, macdo, kebab, noodles, tous les types de nourriture ou presque se concentrent sur un étage entier, au sommet du bâtiment, là ou quelle que soit l’heure, les ventres affamés se rendent pour satisfaire leurs appétits et leurs envies de café (oui, les portugais boivent énormément de café, c’est fou mais c’est comme ça).

Jusqu’ici vous me direz, “ok d’accord rien de grandiose dans l’histoire” et c’est justement là que je vous répondrai “et bien si !” Vous en connaissez beaucoup vous des étages de centres commerciaux qui ressemblent à s’y méprendre à des rues de la ville ? Avec des lampadaires, des bancs, des terrasses/parasol et des façades d’immeubles ? Le tout reconstitué de la manière la plus fidèle possible à ce qui se trouve dehors.

C’est tout bonnement stupéfiant, au détail près qu’avec l’immense verrière qui fait office de toit vous bénéficiez même de la lumière du jour. De l’outside inside en quelque sorte.

Nous avions fait connaissance avec cette particularité à Prague mais nous n’avions encore jamais vu tel décor intérieur.

.. La suite en photos …
[tiens, je me ferai bien faire une fontaine dans mon salon dis-donc, bah quoi ?]

Le radar Etsy

Quoi de neuf sur Etsy cette semaine ?

Rentrée oblige, je ne sais pas vous mais moi j’ai très envie de changer mon intérieur, de remettre un coup de frais, de préparer mon HomE sweet HomE à la saison d’automne qui approche.

Certes, le bel été Indien qui nous accompagne ces derniers jours donne plus envie de couleurs fraîches, de cocktail et de lumière que de laine, de chocolats chauds, et de couleurs chaudes.

Petite sélection des beaux articles repérés sur Etsy cette semaine. As usual, les noms des e-shop sont sur chaque photos pour vous faciliter le shopping 🙂

Look #pois, mint, etc…

Mint, pois etc.. (New in spécial vacances)

Quelques plaisirs acquis en vacances car même si le shopping n’est absolument pas ma préoccupation principale ici, je ne m’interdis pas pour autant de yeuter* les vitrines des magasins. [*prononcez “zieuter”, mot de mon invention qui vient de la verbalisation du mot yeux]

Des tongs couleur mint de chez Havaianas pour faire ressortir mon bronzage de folie [la fille qui se rassure comme elle peut avec ses pauvres et quelques couleurs prises au soleil]. Je suis devenue une adepte de la marque depuis 5 ans maintenant, il faut dire que ces trucs sont increvables ! Ma paire actuelle à surmonté bien des terrains hostiles et n’accuse pourtant aucun signe de faiblesse. Qu’à cela ne tienne, puisque c’est ainsi, je décide d’en acquérir de nouvelles .. Juste pour vérifier qu’elles tiennent aussi bien que les autres [😜].

J’ai également pris un nouvel habit pour phophone [kwaa ? Bien sur que mon téléphone a un p´tit nom. Pas le votre ?]

Enfin, car je dois confesser mon addiction à un autre accessoire que les chapeaux [encore une addiction ??!!] .. Un foulard ! J’aime les foulards et en porte été comme hiver, et puis ben.. comme j’aime aussi les pois, celui-ci a irrémédiablement attiré mon regard lorsque je l’ai aperçu. Depuis il ne me quitte plus et est en passe de devenir mon allié de l’été.

Voilà. C’était l’unique billet shopping du mois d’août [geeeeenre..]

Différence homme – femme « Juste pour voir »

Elle et lui dans Paris, se baladant dans les rues au gré des envies.

Elle : Tiens c’est sympa ce truc dans la vitrine

Lui : Mouai .. [d’un air complètement désintéressé]

Elle, le nez collé à la vitrine : Non mais je t’assure c’est vraiment sympa, regarde ..

Lui, jetant un œil très rapide : .. Hum [d’un air complètement désabusé]

Elle, des cœurs plein les yeux : Je rentre mais juste pour voir hein

Lui, un sourire aux lèvres : Oui oui .. [d’un air blasé, puis d’enchaîner tout bas à lui-même] .. Juste pour voir .. ouai c’est ça ouai !