Mélanger les genres (#baby project)

Décidément, cette grossesse réserve des surprises même dans les tâches ménagères les plus basiques. 

Ce matin en préparant mon sacro-saint tri de linge à laver {oui mesdames messieurs, je sépare le blanc des couleurs vives ainsi que le noir. Non je ne crois pas aux pubs vantant les qualités de leurs produits magiques qui « séparent les couleurs » tout seul !}{cette précision faite, nous pouvons poursuivre} je suis tombée en émoi face à cette pile de vêtements. 

Non pas que des vêtements sales m’émeuvent particulièrement, mais il se trouve que ce matin, j’avais sous les yeux la chemise du Barbu, de taille adulte donc, et dessus, un petit body de bébé. Si petit. Si minuscule presque. Cette vision m’a littéralement attendrie au point d’en avoir presque les larmes aux yeux. Car même si en ce moment je peux chialer pour pas grand chose – la faute aux hormones je présume – cette fois-ci c’est simplement le fait de me rendre compte de cette différence. 

Ce gap entre les tailles. Ce mélange des genres. Grand versus petit. 

Me rendre compte que dans notre panier à linge il y avait désormais de tout petits vêtements. Me rendre compte que dans quelques mois un petit bonhomme entrera dans notre vie. M’imaginer que dans quelques mois aussi, j’en aurais certainement marre de tous ces petits bodys à laver sans cesse. Mais que dans la seconde qui suit, je sourirais probablement bêtement en voyant ces mêmes bodys. 

 

Il y a une autre évidence aussi qui m’est venue à l’esprit : quand se sont TES vêtements, sous entendu ceux de ton enfant, ce n’est pas du tout le même sentiment que lorsque tu en offres à tes amis pour leurs chères petites têtes blondes. Évidemment tu te mets en quête de l’ensemble le plus choupi de la terre lorsque tu leur fais ce cadeau. Mais ce n’est pas le même sentiment. Lorsque tu achètes un vêtement pour ton bébé, il se trame un truc spécial dans ta tete ; un mélange de joie immense et d’amour intense. Tu regardes, tu touches, tu juges, tu examines sous toutes les coutures l’objet en essayant d’imaginer bébé dedans. 
 

Et puis finalement tu en viens à te perdre dans l’imaginaire. À penser à ce petit bonhomme avec son papa, à ce qu’il sera, ce qu’il aimera ou n’aimera pas. Ca, tu n’y songes même pas quand c’est pour l’enfant de tes amis. Mais pour le tien, si. 

Et tout ça juste à la vue d’un petit body tout mignon, tout petit. 

C’est bien le mélange des genres. C’est beau. Ça fait un bien fou à l’esprit et au coeur. Et j’imagine que ce n’est que le début … car des petits vêtements il en reste encore pas mal à t’acheter petit bébé ❤️.  

  

IMG_4698

Les vieilleries 

Hello everybody,

Dimanche était une belle journée et l’occasion d’aller rendre visite à la famille qui faisait une brocante-vide grenier.

Comme toujours nous étions aux agais avec le Barbu, non pas que nous soyons en quête d’objets spécifiques, mais simplement que nous a-do-rons balayer les stands des exposants, discuter avec eux et au détour d’un carton, pourquoi pas, se laisser séduire par quelques vieilleries comme nous les aimons.

Pour une fois c’est d’ailleurs moi qui suis a l’origine des trouvailles du jour : deux jolis petits réveils bien patinés par le temps, ainsi qu’un service de tasses à café de couleur jaune en excellent état.




Ces réveils sont assez anciens et dotés d’un système de remontée mécanique sur l’arrière. Évidement je ne compte pas les utiliser, tout d’abord parce qu’ils émettent un petit « tic-tic » permanent et ensuite par ce que ces réveils-là ont une sonnerie TRÈS puissante ! Leurs petits défauts et signes du temps m’ont tout de suite plu, sans compter que les marques « Japy » et « Bayard » ont accompagnés nos grands parents de longues années durant. Donc de vraies vieilleries qui vont aller rejoindre mon autre réveil doré et marron qui appartenait à ma grand mère. Le tout pour 6€ mesdames messieurs.




Le deuxième trouvaille du jour, se sont ces petites tasses à café expresso vereco. Jaunes. Quand je les ai vu sur le stand, j’ai tout de suite su qu’elles seraient miennes. Je ne pourrais pas vous expliquer pourquoi j’aime autant la verrerie jaune vintage, mais je peux vous dire que mon service est quasi complet ! Cédées pour 2€ par des propriétaires ultra sympathiques, ces derniers n’avaient aucune idée de ce qu’est la marque vereco et pensaient même ne pas réussir à vendre le service. C’était bien ma veine !

Ce qui m’a plu se sont les petits détails du verre, ce côté finement dentelé, et puis les anses en inox que j’ai très rarement croisé jusqu’ici. Elles étaient belles exposées au soleil, elles étaient jaunes, en excellent état, mon coeur a fondu. Bien entendu je ne sais pas où je vais trouver la place de les ranger mais j’y parviendrai.


Dernière trouvaille, qui en fait est plutôt un cadeau de ma SBS (« super belle sœur » souvenez-vous), des petits bodys et vêtements en 0-6 mois pour bébé.. j’imagine que vous avez déjà tous compris où je voulais en venir, mais on s’en reparle cette semaine dans un article dédié. En attendant je suis désespérément tombée en amour pour ces minuscules vêtements trop chou. Merci Super Belle Sœur {énormes cœurs dans les yeux}

Voilà pour ce qui est de mon épopée dominicale, j’espère que votre weekend était bon et que vous aussi, vous avez fait de belles trouvailles !

Bises et bonne semaines

VIDE DRESSING (à suivre) 

Bonjour les ami(e)s !

Un post très très rapide aujourd’hui pour vous dire que depuis quelque temps maintenant je prépare mes armoires et mes tiroirs..  Pas étonnant pour une folle du rangement me direz-vous.. Sauf que cette fois-ci j’ai mis de côté plein de choses pour celles que cela pourrait intéresser !

Vous la savez, j’aime chiner et donner une seconde vie à des objets-meubles-chaussures-etc..

Et bien je suis de celles qui donnent régulièrement des sacs de fringues aux associations et essaie, au passage, d’en faire profiter d’autres pour que ces vêtements trouvent nouvelle propriétaire qui les aimera et les chérira autant que moi.


Or donc ces derniers mois, entre la perte de poids due à mon régime alimentaire sans gluten (because la demoiselle a été diagnostiquée intolérante il y a maintenant 1 an) et pour d’autres raisons aussi dont je vous parlerai prochainement, il est temps pour moi de faire place nette et de proposer mon vide dressing.

A venir des fringues de marques que j’affectionne particulièrement telles que Comptoir des Cotonniers, Camaïeu, Monoprix, Bel Air, et surtout à des prix tout doux. 

J’espère pouvoir me débarrasser de toutes ces choses tout en donnant le sourire à d’autres.. à suivre !

L’hypocrisie féminine – Part 3

Moi en sortant de la cabine d’essayage : “ .. hum ..mouai .. pas convaincue ..

Elle, 3,5 de QI et environ 41 kgs : “ Oui c’est sûr quand on est rondelette ça le fait moins.. mais personnellement je trouve qu’il vous va quand même très bien

Moi : “Non je ne vais pas le prendre .. je trouve qu’il ne souligne pas assez mon côté "rondelette”..

Elle : ”Ah bon d’accord, mais c’est dommage quand même quand on a des formes prononcées, il faut les souligner, .. enfin pas trop quand même ! Haha" => (rire débile d’une pauvre vendeuse écervelée)

Moi, intérieurement : “Pff .. Connasse va! .. je vais aller me faire un petit café/roulé à la cannelle chez starbucks pour la peine